Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 27  Suivant
AuteurMessage
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Lun 8 Sep 2008 - 19:46

DD a écrit:
Pero Coveilha a écrit:
T'es fou, les chasseurs c'est une espèce menacée en France!
(sans déconner, la baisse du nombre de chasseurs pose des problèmes de régulation de certaines populations animales)
Ca justifie pas d'avoir des chasseurs... maladroits.......
non, mais ça interdit quand même de les exterminer, même les plus nuisibles Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dandolo

avatar

Age : 46
Localisation : Paris en mi ostau gascon

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 17 Sep 2008 - 7:38

Citation :
Le brocoli c'est bon pour la santé des fumeurs !
Écrit et posté le Mardi 16 septembre 2008 @ 08:42:52 par Solange Gavarry



Chacun le sait, le brocoli est naturellement bon pour la santé car il est exceptionnellement riches en vitamines. C'est d'ailleurs l'un des légumes les mieux pourvus en vitamine C. On lui prête bien d'autres vertues réelles ou supposées contre le cancer ou les maladies cardiovasculaires.

Riche en fibres et composés soufrés qui ont une action bénéfique dans la protection du cancer, le brocoli serait également bon pour les personnes qui sont atteint de la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive ) une affection d'origine respiratoire atteignant les bronches. Les symptômes les plus communs de la BPCO sont la dyspnée, ou 'manque d'air ', la production excessive de crachat, et une toux chronique, une affection pulmonaire sous-diagnostiquée qui met la vie en danger et qui peut mener progressivement à la mort. Dans 80% desc cas, la BPCO concerne essentiellement les fumeurs.

Or, des chercheurs américains de l’école de médecine John Hopkins de Baltimore menés par le Docteur Shyam Biswal viennent de constater que les patients atteints de BPCO présentaient un lourd déficit de NRF2, une protéine qui protège les poumons des dommages liés aux inflammations. La NRF2 protège par exemple nos poumons contre la pollution ou le tabagisme.

Pour remédier à ce déficit, il y a le sulforaphane une substance qui empêche la disparition du NRF2. Or le brocoli contient naturellement cette substance ce qui ouvre bien sûr la voie à de nouvelles thérapeutiques à adapter.


Il faut savoir que la BPCO est aujourd'hui la cinquième cause de mortalité dans le monde et qu'elle pourrait, selon l'OMS, devenir rapidement la troisième cause de mortalité par maladie dans le monde en raison d'un tabagisme grandissant.

Toujours selon l'OMS, la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) tue en moyenne une personne toutes les dix secondes et que, si elle est évitable elle n'est pas curable et s'aggrave en général lentement avec le temps.

Selon les estimations de l'OMS, 210 millions d'habitants de notre planète souffrent de BPCO et trois millions en sont morts en 2005. Selon les projections, le nombre total de décès dus à la BPCO devrait s'accroître au cours des vingt prochaines années, ce qui en fera la troisième cause de mortalité dans le monde, si rien n'est fait d’urgence pour réduire les facteurs de risque sous-jacents, notamment le tabagisme et la pollution atmosphérique.

N'empêche : quel visionnaire ce Gotlib ! Shocked

Il y a plus d'un quart de siècle il nous invitait déjà à nous les carrer dans la minestrone. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emthra.forumzen.com/index.htm
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 17 Sep 2008 - 19:58

Proteos a écrit:
Cat Lord a écrit:
silent
Bleuarg.
Comment peut-on ne pas aimer le broccoli? confused
C'est pas mon légume préféré, mais c'est très bon le broccoli. cheers
Encore un fumeur Rolling Eyes Aimer les brocolis, c'est la nécessité faite goût Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Dim 12 Oct 2008 - 12:00

http://www.clicanoo.com/index.php?id_article=192605&page=article

Ah ! Faut-il sauver la planète, les petits zoziaux et les bébêtes qui grouillent dans le sous-bois ou permettre à une population pauvre d'être moins pauvre et une minorité riche d'être plus riche ?

Citation :

Madagascar : lorsque le nickel fait la loi
CLICANOO.COM | Publié le 12 octobre 2008

A Moramanga, une énorme balafre entaille la forêt primaire. Malgré la biodiversité unique de cette région de Madagascar, la plus grande mine de nickel au monde et un gigantesque pipeline sont en construction, avec un impact irréversible sur l’environnement de l’île.

A près de quatre heures de marche d’Andasibe (100 km à l’est d’Antananarivo), bulldozers et ouvriers sont à pied d’oeuvre sur le site du pipeline, laissant derrière eux une entaille de 20 mètres de large. Plus bas, la rivière est rouge, polluée par le chantier, situé dans la zone humide d’importance mondiale de Torotorofotsy. A perte de vue, des forêts primaire et secondaire, des montagnes et des torrents. Parfois, les cris surprenants de l’Indri, le plus grand des lémuriens, troublent la quiétude. Madagascar, joyau de la biodiversité mondiale, abrite bon nombre d’espèces uniques : environ 98% des mammifères terrestres, 92% des reptiles et amphibiens et 80% de la flore malgaches sont endémiques. Ambatovy, le site de la mine, “est en plein coeur de la forêt primaire, pas loin de la future aire protégée décidée par le gouvernement”, explique à l’AFP Léon M. Rajaobelina, vice-président pour Madagascar du groupe américain Conservation International. Pourtant, c’est ici que l’Etat a autorisé en 2006, via un permis environnemental, la construction de la plus grande mine de nickel au monde par le Canadien Sherritt, pour un investissement record dans ce pays très pauvre d’environ 4 milliards de dollars. C’est actuellement l’un des cinq plus gros projets miniers au monde. La mine, construite à Moramanga (20 km d’Andasibe), exploitera aussi du cobalt et du sulfate d’ammonium à partir de 2010 et pendant 27 ans. De 1.300 à 1.700 hectares de forêt primaire abritant au moins 1.378 variétés de fleurs seront sacrifiés pour le projet. Des villageois ont aussi été déplacés. Un pipeline de 220 km de long va acheminer la “pulpe” jusqu’au port de Tamatave, où elle sera raffinée pour extraire nickel et cobalt. Selon l’étude d’impact menée avant l’agrément environnemental, 47 espèces de fleurs n’existent mondialement que dans cette région. “Ces formations végétales d’Ambatovy étaient considérées comme les plus menacées” des forêts humides malgaches, explique Rainer Dolch, de l’association malgache Mitsinjo, gérant le site de Torotorofotsy. Or, déplore-t-il, “on constate un manque de données scientifiques et de suivi de l’impact sur l’environnement du projet”. La région compte plus de 100 espèces de grenouilles - comme la grenouille dorée dont c’est l’unique habitat - et au moins 14 de lémuriens. Mitsinjo a de “fortes présomptions” de la présence sur le tracé du pipeline de “Prolemur simus” mangeurs de bambou, le lémurien le plus menacé de l’île. “La préservation des restes de forêt primaire impose des précautions et une surveillance draconiennes”, renchérit l’Observatoire malgache de la vie publique (Sefafi). Ces atteintes à l’environnement menacent également les fortes potentialités touristiques de la région. Mais, selon le directeur général des Mines malgaches, Gérard Rakototafika, l’Etat “a trouvé un juste milieu entre exploitation des grands projets miniers et préservation de la biodiversité”. Faisant valoir que la dégradation de l’environnement s’accélère avec la pression démographique, il assure à l’AFP que face “à l’ampleur de la déforestation, on a plus de chance de conserver grâce à ces programmes miniers”. Sherritt, qui n’a pas souhaité répondre aux questions de l’AFP, affirme sur son site internet s’être engagé à “si possible générer un impact positif sur l’environnement” et à “mettre en oeuvre un plan de gestion de la biodiversité qui ne devrait générer aucune perte nette de cette biodiversité”.


Pour moi, on laisse crever les grenouilles et on fournit du boulot et de la richesse à un des pays les plus pauvres au monde même si une faible partie arrivera réellement à la population. Ce sera toujours autant de pris.
On notera que l'article est en parti pris en faveur de l'écologie, en mentionnat l'impact environnemental mais pas l'impact social.

Si j'examine l'étude géologique ( http://www2.gaf.de/BPGRM/pages/en/geology/geol_hotspots_nickel.htm ) et des cartes (google maps par exemple), je réalise que l'emprise est actuellement d'un cercle de 2 km de diamètre (300 hectares, la tache rouge au nord de moramanga ) qui sera étendue d'après l'étude à 1300 ha plus le trajet du pipeline jusqu'à Tomasina.
L'emploi serait de 3000 à 7700 personnes en phase de construction et de 1600 personnes en phase d'exploitation prévue sur 20 ans.

Alors des écologistes diffusent dans le monde entier (la même dépêche est publiée in extenso dans différents journaux) une information exagérée en taisant le potentiel pour la population et en oubliant de dénoncer la corruption des gouvernants qui toucheront bonbon si le projet se fait et tout autant sur le tourisme dans le reste de la forêt.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Proteos

avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Dim 12 Oct 2008 - 12:43

Hildoceras a écrit:
Alors des écologistes diffusent dans le monde entier (la même dépêche est publiée in extenso dans différents journaux) une information exagérée en taisant le potentiel pour la population et en oubliant de dénoncer la corruption des gouvernants qui toucheront bonbon si le projet se fait et tout autant sur le tourisme dans le reste de la forêt.
Eh oui...
C'est aussi la base de films comme le Cauchemar de Darwin. Là, ça allait même plus loin: la pêche de la perche du Nil favorisait même le commerce d'armes dans la région
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 14 Oct 2008 - 7:25

Pour resituer l'article, il y a un an et demi, une éruption volcanique à la Réunion a produit une longue et épaisse coulée de lave allant jusqu'à la mer. Après quelques mois, la température était assez refroidie en surface pour permettre de reconstruire la route, mais en profondeur la chaleur reste intense.
Et maintenant il pleut...

http://www.clicanoo.com/index.php?id_article=192851&page=article



Citation :
La route des laves, l’autre expérience
CLICANOO.COM | Publié le 14 octobre 2008


De grosses précipitations se sont abattues sur le Sud sauvage en fin de semaine et au début du week-end (jusqu’à 200 mm en 24 heures au Baril, selon Météo-France), détrempant les routes et soulevant des nappes de brouillard denses sur les coulées d’avril 2007 au Tremblet, comme au plus fort de la saison des pluies.

Il n’en a pas fallu plus pour surprendre une foule d’automobilistes toujours fascinés par le spectacle de ces 1 500 mètres de chaussée aux paysages irréels. La chaleur intense qui règne encore aussi bien sous terre qu’à la surface de la coulée est beaucoup plus impressionnante lorsqu’elle est évacuée sous forme de vapeur d’eau comme ce week-end, transformant le site en sauna à certains endroits. La masse de lave crachée par le piton de la Fournaise (estimée à 130 millions de mètres cubes) est donc toujours bien vivante. Et la coulée continue à s’enfoncer inexorablement : épaisse d’une soixantaine de mètres à son maximum, elle se tasse et glisse vers la mer sous son propre poids. L’Observatoire volcanologique du piton de la Fournaise a installé trois GPS permanents sur la coulée, témoins de ces mouvements, afin d’étudier leur évolution. Depuis la fin de l’éruption, le 2 mai 2007, son tassement total a été évalué à 2,40 m ! Moins actif désormais, il atteint quand même 6 centimètres par mois environ et il continuera encore longtemps estiment les scientifiques.

50 kilomètres/heure

La route nationale 2, quant à elle, ne fait pas l’objet de mesures spécifiques. Même si les engins qui l’ont tracée ont certainement compacté son soubassement au cours du chantier, ce tassement “artificiel” accéléré a dû rester relativement superficiel comparé aux dizaines de mètres d’épaisseur de lave présents sous leurs chenilles. Preuve en est le travail de la chaussée, qui se gondole sur une partie des 1 500 mètres rendus aux automobilistes, et le décrochage très net au pied des rampes du Tremblet où plusieurs opérations de réfection ont été nécessaires. De nouvelles fissures apparaissent sans cesse. Depuis quelque temps, des balises permanentes signalent ce passage surprenant pour qui dépasserait la vitesse limitée à 50 km/h à cet endroit. Prudence, les forces de la nature sont au travail sous vos roues




_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyan Farlander

avatar

Age : 38
Localisation : Lorraine, France

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 9:13

L'alopécie n'est plus une fatalité ! cheers

Citation :
Les chauves sourient enfin

Caillou. Les cellules souches capillaires enfin découvertes.

CORINNE BENSIMON

Avis à tous les hommes qui se désolent, chaque matin, de voir fondre leur capital capillaire. Les deux nouvelles qui suivent, issues de travaux scientifiques publiés hier sur le site de Nature Genetics, joueront avec leurs nerfs. L’une fera plonger le moral, l’autre promet un poil de reprise.

Alopécie.La mauvaise d’abord. Elle confirme le caractère inné de l’«alopécie androgénétique», autrement dit cette calvitie commune qui gagne la moitié des individus de sexe masculin à l’âge de 50 ans. On savait de longue date que la tendance à l’érosion du couvert crânien est plus marquée dans certaines familles, notamment européennes. On a découvert il y a une bonne dizaine d’années l’implication d’un facteur génétique : l’altération d’un gène du chromosome X impliqué dans la sensibilité des cellules aux androgrènes - hormones mâles - a été corrélée à l’alopécie.

Deux équipes viennent de trouver un second facteur de risque génétique. Tim Spector, (King’s College, Londres) et Axel Hillmer (université de Bonn) ont découvert qu’une altération située sur le chromosome 20 provoque les mêmes effets. Les scientifiques ignorent encore la fonction génétique de la région mutée mais ils ont déjà fait des statistiques désagréables : les hommes qui ont les deux altérations génétiques ont sept fois plus de risque que ceux qui n’ont aucune des deux de se retrouver dégarni. L’équipe britannique, qui a scanné le génome de 2 775 hommes de type «caucasien» (européen), remarque que ces deux altérations sont fréquentes dans les populations du Nord. Et s’interroge sur «l’avantage sélectif» lié à l’alopécie qui expliquerait que ces variantes génétiques sont si répandues. La question n’offre guère matière à se réjouir, sauf à espérer, avec les auteurs, que «cette découverte pointe une nouvelle cible potentielle pour des traitements de l’alopécie».

Actuellement, seuls deux médicaments peuvent, parfois, enrayer la chute des cheveux, rappelle le dermatologue Pascal Reygagne : Minoxidil, qui stimule la division des cellules capillaires, et Propecia qui intervient dans la métabolisation des hormones mâles. Le reste n’est que bouturage de formations capillaires, transplantations hasardeuses qui ne sauraient rendre une coiffe à un chauve.

Une autre forme de thérapie, radicale, est très attendue : la greffe de cellules souches du système pileux. On sait qu’elles existent, puisque les cheveux se renouvellent - généralement. Encore faut-il savoir les trouver, ces cellules matricielles. C’est fait. C’est là l’autre nouvelle, la bonne, publiée dans le même numéro de Nature Genetics.

Une équipe conduite par Viljar Jaks, de l’institut Karolinska (Suède) a découvert la signature moléculaire de ces cellules souches à l’origine de toutes les cellules du follicule pileux. C’est dans cet organe en forme de sac que naissent les cellules spécialisées dans la production de la kératine qui est la matière même des cheveux. Là se joue le grand orchestre du poil : le sac grandit, les cellules se multiplient, le cheveu pousse. Puis, il suspend son cours, le poil dressé. Et enfin, il se rétracte, disparaît et c’est la chute. Le cycle dure trois à cinq ans, puis les cellules souches relancent la production de toutes les cellules du follicule, dont celles qui font le poil. Mais parfois, la machine s’essouffle, s’arrête. Pour toujours ? Pas sûr.

Souris. Grâce à l’équipe suédoise, il va être possible de suivre à la trace la mystérieuse fabrication du poil dans son follicule. Du moins chez la souris, puisque c’est chez le rongeur qu’a été faite cette découverte. Déçus ? Nature genetics, on vous l’assure, n’est pas un «follicule», un «mauvais journal» dans le lexique de Voltaire.
Libé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBours

avatar

Age : 64
Localisation : Breizh

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 9:18

Bonne nouvelle pour Foulky Couf et moi... Embarassed
Mais à part ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Keyan Farlander

avatar

Age : 38
Localisation : Lorraine, France

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 9:21

Rien de plus... :red:
A moins qu'on aie un prétendant au prix igNobel de 2009 (parce que la découverte a été faite chez la souris) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dandolo

avatar

Age : 46
Localisation : Paris en mi ostau gascon

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 9:24

Citation :
Les ours font régner la terreur dans l'Altaï (réserve nationale)

14:32 | 13/ 10/ 2008

NOVOSSIBIRSK (Sibérie), 13 octobre - RIA Novosti. Après les incursions d'ours affamés, le "couvre-feu" a été décrété dans deux villages du territoire de la Réserve naturelle de l'Altaï, au sud de la Sibérie orientale, a annoncé à RIA Novosti lundi le chef des services forestiers de la Réserve, Sergueï Varganov.

"Cette décision a été prise par le Conseil scientifique de la réserve", a-t-il expliqué.

Selon lui, les habitants des villages Iaïliou et Bele, qui vivent depuis plus d'un mois dans la peur d'une invasion des carnassiers, ne sont plus autorisés à sortir de leurs maisons entre le coucher et le lever du soleil.

La nuit tombée, les ours commencent à faire la loi dans les rues, tuant le bétail et la volaille, détruisant les palissades et les basses-cours. Des agressions contre les hommes ont également été constatées.

Les experts expliquent ce comportement par la disette provoquée cette année par le manque de pommes de pins et de baies dans les forêts environnantes. Elle a chassé les animaux de leur habitat. Le début de l'automne est l'époque où les ours accumulent de la graisse avant l'hibernation.

Selon les habitants, entre 12 et 20 ours entrent à la tombée de la nuit dans les deux villages. Les spécialistes de la réserve ont dû se décider à tuer par balles trois ours qui s'étaient approchés des habitations.

Les anciens des villages disent que cette invasion n'a pas de précédent depuis les quelque 76 années d'existence de la réserve. Selon les habitants, ni des cris ni des coups de feu n'effraient les animaux.

Aujourd'hui l'Altaï, demain les Pyrénées... pale

S'il faut les nourrir, donnez-leur un écologiste. 👅
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emthra.forumzen.com/index.htm
BBours

avatar

Age : 64
Localisation : Breizh

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 9:29

1° remarque : je savais pas que les ours étaient des carnassiers... Par contre, ce que je pense de certains "journalistes" est tout à fait évident !

D'après les dires des anciens du village, tout ça n'était jamais arrivé du temps des bolcheviks... chuis sûr que les ours sont bolcheviks et qu'on n'a pas encore réussi à leur faire comprendre que maintenant le "socialisme", c'était fini... :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dandolo

avatar

Age : 46
Localisation : Paris en mi ostau gascon

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 9:51

L'ours est omnivore...

Quant à leur nature "socialiste", le simple fait qu'ils viennent la nuit les classe plus dans la catégorie des travailleurs kolkhoziens que celui des salariés d'un sovkhoze. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emthra.forumzen.com/index.htm
BBours

avatar

Age : 64
Localisation : Breizh

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 10:59

Dandolo a écrit:
L'ours est omnivore...

Quant à leur nature "socialiste", le simple fait qu'ils viennent la nuit les classe plus dans la catégorie des travailleurs kolkhoziens que celui des salariés d'un sovkhoze. study
Omnivore... pas carnassiers !!
Un carnassier c'est un animal qui mange de la carne - autrement dit de la viande - : l'ours est un animal sympathique qui mange aussi des fruits, du miel, des écorces, voire même des bestioles mortes (en plus l'est écolo cheers )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dandolo

avatar

Age : 46
Localisation : Paris en mi ostau gascon

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 11:05

BBours a écrit:
Omnivore... pas carnassiers !!
Un carnassier c'est un animal qui mange de la carne - autrement dit de la viande - : l'ours est un animal sympathique qui mange aussi des fruits, du miel, des écorces, voire même des bestioles mortes (en plus l'est écolo un prédateur qui faisande ses proies cheers )

Bonne explication. Cool

J'ai rayé quelques mentions inutiles ou erronées puis corrigé. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emthra.forumzen.com/index.htm
BBours

avatar

Age : 64
Localisation : Breizh

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 11:09

tssss !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
capitaine Fracasse

avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 11:38

On les affames et on espéré qu'ils vont se laisser crever ?
Personnellement je soutient les Ours dans leur lutte sociale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dandolo

avatar

Age : 46
Localisation : Paris en mi ostau gascon

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 15 Oct 2008 - 11:47

Le NPA va leur envoyer une délégation : demande à PV s'il reste de la place...

Note qu'avec la proximité du Tibet, je les aurai cru apôtre de la non-violence... à moins qu'il ne soit de mèche avec les Talibans afghans. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emthra.forumzen.com/index.htm
Dandolo

avatar

Age : 46
Localisation : Paris en mi ostau gascon

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 28 Oct 2008 - 10:59

Citation :
Publié le 28/10/2008 09:56 | Jean-Jacques Dard et Joëlle Calmels
Le Val d'Aran veut capturer l'ourse Hvala

La réunion avec le gouvernement ne change rien à la détermination.


Depuis jeudi, le village de Les au Vaql d'Aran est en effervescence. L'attaque de Hvala a ranimé les craintes chez les habitants. Durant tout le week-end les gardes forestiers espagnols ont envahi le territoire où Luis Turmo a été attaqué par l'ourse, interdisant l'accès de la piste forestière à tout véhicule et tout promeneur. Avec l'appui d'un hélicoptère, ils ont tenté de localiser l'animal dont le collier émetteur ne fonctionne plus. Ils étaient seuls pour effectuer les recherches, l'équipe française du suivi de l'ours n'étant pas présente sur les lieux. Ils ont réussi à identifier le secteur où se trouvait Hvala : une zone plutôt accidentée faite de nombreux rochers. Des pièges ont été disposés, non pour tenter d'attraper l'ourse, mais pour l'empêcher de quitter l'espace contrôlé. Pourtant aujourd'hui, Hvala s'est bien déplacée.

Divergences avec Madrid

Chacun sait que le retrait des sept ours bruns qui vivent dans les Pyrénées catalanes n'est pas souhaité par le gouvernement espagnol. Le ministre de l'environnement, Francesco Baltasar, s'est exprimé clairement sur la question durant le week-end. Le sujet est sensible, divisant encore une fois, les pros et les anti-ours. Devant la gravité de la situation, une réunion rassemblant des membres du gouvernement espagnol, de la Généralitat de Catalogne et du conseil général du Val d'Aran a eu lieu hier en milieu de journée. À l'issue des discussions, faisant fi des souhaits du gouvernement central de Madrid, la décision de capturer Hvala a été annoncée. Pour l'heure, l'ourse a été repérée sur le secteur de Canéjan et tout porte à croire que si cette dernière repassait la frontière, le problème posé aux autorités espagnoles ne serait plus d'actualité. Du côté des chasseurs, une réunion était organisée hier soir entre les délégués de la société de chasse de Vielha car l'attaque d'un des leurs a marqué les esprits.

Le bras de fer est engagé avec les écologistes espagnols qui ont menacé les Aranais d'engager des poursuites si Hvala était capturée et transportée jusqu'à un enclos dans la région de Lerida comme il est envisagé. Les chasseurs au nombre de 800 dans la société de Les sont prêts à passer outre. Soit ils capturent l'animal, soit ils parviennent à le repousser jusqu'en France. Quoi qu'il en soit, il n'est pas question, pour eux, que Hvala demeure dans le massif de Bourrut au-dessus du village. Ils sont déterminés. D'autant plus qu'ils ont le soutien de Francisco Boya, syndic du Val d'Aran.

----------------------------------------


Des éleveurs pas toujours dédommagés

La présence de l'ours à proximité des élevages inquiète. Dans le Val d'Aran, ces derniers sont souvent de petite taille et ne comptent que quelques têtes. Cependant les modes d'indemnisation engendrés par l'attaque de l'ours ne sont pas dispensés de la même manière selon que l'on vive d'un côté ou de l'autre des Pyrénées. En France, il suffit que l'attaque de l'ours soit authentifiée et avérée pour que le propriétaire puisse prétendre à l'indemnisation.

Dans le Val d'Aran, les animaux victimes d'une attaque d'ursidé, ne seront pas dédommagés à l'éleveur, si celui-ci a décidé de faire garder son troupeau sur ses terres. Seuls les animaux rassemblés sur un site répertorié, en l'occurrence Baqueira, seront susceptibles d'être dédommagés.

Mais butez-la !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emthra.forumzen.com/index.htm
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 28 Oct 2008 - 12:35

pour rappel à la communauté forumique qui ne suivrait pas de près l'évolution des nuisibles pyrénéens, cette histoire provient d'un incident de chasse sur la frontière espagnole. Les rabatteurs rabattaient, de préférence du sanglier qui pullule et les chasseurs à l'affût attendaient de voir débouler la bête noire. Pas de bol, c'est un ours en furie qui a débouché sur le chasseur, qui a hésité (pas le droit, protégé, pas beau, Carla Bruni et BBours vont se facher), moment d'hésitation qui lui fut fatal, on cherche encore à rassembler ses morceaux (littéralement).

du coup les chasseurs des deux côtés des Pyrénées sont un petit peu remontés. Moi moins, parce que c'était juste un chasseur mais un de ces quatre ce sera un promeneur ou un enfant de promeneur. Alors je reprends le slogan dandolesque : "mais butez la !"

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 28 Oct 2008 - 13:07

Hildoceras a écrit:
pour rappel à la communauté forumique qui ne suivrait pas de près l'évolution des nuisibles pyrénéens, cette histoire provient d'un incident de chasse sur la frontière espagnole. Les rabatteurs rabattaient, de préférence du sanglier qui pullule et les chasseurs à l'affût attendaient de voir débouler la bête noire. Pas de bol, c'est un ours en furie qui a débouché sur le chasseur, qui a hésité (pas le droit, protégé, pas beau, Carla Bruni et BBours vont se facher), moment d'hésitation qui lui fut fatal, on cherche encore à rassembler ses morceaux (littéralement).

du coup les chasseurs des deux côtés des Pyrénées sont un petit peu remontés. Moi moins, parce que c'était juste un chasseur mais un de ces quatre ce sera un promeneur ou un enfant de promeneur. Alors je reprends le slogan dandolesque : "mais butez la !"

Ouais ils me font marrer quand même à pas être jouasse parce que l'un des leurs se fait buter par un animal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito




MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 28 Oct 2008 - 13:23

Primo, le chasseur n'est pas mort, mais juste blessé.

Secondo, c'est un espagnol.



C'est bon, laissez l'es vivre en paix, ces pauvres petits oursons gentils qui s'attaquent aux nuisibles...








Ceci était un message du FTOSFINP (Front pour le Transfert des Ours Slovènes de France en Ibérie afin de Sauver celle-ci des Nuisibles qui y Pullulent).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 28 Oct 2008 - 13:36

ah, mon journal régional écrivait qu'il ne restait pas assez du chasseur pour mettre dans une boite à chaussures mais, apparemment il n'a que 15 points de suture, l'ours s'étant contenté de lui taillader bras et jambe.

l'article de la dépeche http://www.ladepeche.fr/article/2008/10/24/483857-Val-d-Aran-Un-chasseur-attaque-par-un-ours.html

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito




MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 28 Oct 2008 - 13:41

Hildoceras a écrit:
ah, mon journal régional écrivait qu'il ne restait pas assez du chasseur pour mettre dans une boite à chaussures mais, apparemment il n'a que 15 points de suture, l'ours s'étant contenté de lui taillader bras et jambe.

l'article de la dépeche http://www.ladepeche.fr/article/2008/10/24/483857-Val-d-Aran-Un-chasseur-attaque-par-un-ours.html

Il y a quand même une différence entre un gars éparpillé façon puzzle, et un espagnol qui se fait griffer le bras et mordre au mollet.

Chais pas si vous vous y connaissez un peu en médecine (moi pas un brin), mais 15 points de suture, ça m'a tout de même pas l'air bien méchant.


Les gars du coin montent leur truc en épingle, voilà tout. L'ours n'a tué personne, faut pas exagérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBours

avatar

Age : 64
Localisation : Breizh

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 28 Oct 2008 - 13:47

Sanc compter que l'ours était plus que probablement énervé par le fait que les rabatteurs faisaient un max de bruit et le perturbait dans sa quête paisible de nourriture (surtout à cette époque où il commence à former ses réserves pour l'hiver). Un passant ou un enfant ne se promène pas normalement en forêt en faisant un max de beaucoup. !!
Secundo (c'est espagnol...) tous les spécialistes vous expliqueront qu'un ours est globalement un trouillard, sauf si on le coince ou s'il se promène avec ses BBours...
Même les grands ours nord-américains ne sont pas spécialement vindicatifs !

Maintenant à force de les énerver, faudra pas s'étonner qu'à force de se faire tanner par les humains, les ours pyrénéens ne finissent par établir une équation simple : humain = casse-couilles, donc danger, donc "chaaaaaaarge !".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dandolo

avatar

Age : 46
Localisation : Paris en mi ostau gascon

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 28 Oct 2008 - 13:49

C'est un territoire occitan...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Val_d%27Aran

... et l'ours est d'origine slovène et vient de chez les cousins nordistes (qui n'en veulent pas non plus)!

Entre le gouvernement central, la Generalitat et les Gabachos écolos de Paris, ça fait beaucoup d'Américains qui viennent les faire ch... .

D'ailleurs, on entend jamais râler après les ours espagnols (qui doivent rester dans la haute-montagne, eux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emthra.forumzen.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 27Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques
» Nouvelles images de Monster Hunter 3rd
» nouvelles figurines de skaven
» nouvelles règles V8
» 4 nouvelles planètes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: