Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
AuteurMessage
Lord_Klou

avatar

Age : 50
Localisation : En Haut à Droite de France

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Dim 27 Oct 2013 - 8:31

Pour que ça baisse il faudrait soit trouver d'énormes gisements facilement accessibles et peu coûteux à exploiter quelque part, une hypothèse peu probable. Soit un krach économique global, une hypothèse peu souhaitable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Dim 27 Oct 2013 - 10:30

Hildoceras a écrit:
Mais il n'y a pas de doute que dans les champs pétroliers profonds il y a aussi des prospects intéressants dans l'antésalifère. Mais c'est profond, il faut traverser plusieurs centaines de mètres ou milliers de mètres d'eau, puis de sédiments dont une longue couche de sel avant d'y arriver.
Là c'est sous 300 mètres d'eau. Je me rends pas compte si c'est profond ou pas, par rapport à la mer du nord, par exemple (Deepwater Horizon, c'était 1500m, et ça, c'est profond).

Cat

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Aegnor

avatar

Age : 44
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Dim 27 Oct 2013 - 10:36

300m c'est en général la profondeur où on considère qu'on est en eaux très profondes. Là, ça commence à être vraiment plus technique pour l'extraction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Dim 27 Oct 2013 - 10:51

Aegnor a écrit:
300m c'est en général la profondeur où on considère qu'on est en eaux très profondes. Là, ça commence à être vraiment plus technique pour l'extraction.
Ha oui, je suppose que dès qu'on peut plus envoyer des plongeurs, on passe en "très profond".

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Dim 27 Oct 2013 - 14:27

Cat Lord a écrit:
Hildoceras a écrit:
Mais il n'y a pas de doute que dans les champs pétroliers profonds il y a aussi des prospects intéressants dans l'antésalifère. Mais c'est profond, il faut traverser plusieurs centaines de mètres ou milliers de mètres d'eau, puis de sédiments dont une longue couche de sel avant d'y arriver.
Là c'est sous 300 mètres d'eau. Je me rends pas compte si c'est profond ou pas, par rapport à la mer du nord, par exemple (Deepwater Horizon, c'était 1500m, et ça, c'est profond).

 Cat

300m d'eau c'est rien. Les puits profonds du bassin du Congo (Gabon, Congo, Cabinda, Angola) ont entre 200 et 1500m d'eau avec ensuite 1000 à 4000m de forage selon les cas (et là, 3000 ou 4000 ça commence à faire et les forages de 4000m de sédiment sont probablement limites en rentabilité). Il faut voir que si on veut changer le trépan ou placer un appareil de mesure, il faut alors remonter 4 ou 5km de tiges et les redescendre
On peut voir sur le graphique en spoiler qu'ils ont bien cherché une situation sur un horst (partie soulevée du système de faille) et pas dans un grabben (la partie basse) pour deux raisons, je suppose : la première est qu'il est bien possible que l'huile migre vers le haut et soit bloquée sous le sel à cet endroit, et la seconde, c'est que ce serait plus compliqué et cher de faire 6km de forage.

Dans l'antésalifère, il y a un problème qui se greffe à la profondeur, c'est de traverser le sel. Il faut impérativement forer en laissant un tubage pour éviter que le forage ne fasse des cavités. Un forage s'accompagne du passage d'une boue qui permet de remonter les morceaux de rochers détruits par le trépan, la boue peut creuser les parois argileuses ou dissoudre les parois salées.
On laissera de côté les considérations écologiques mesquines et secondaires de pollutions salines (au passage j'attends le premier accident de ce type en Méditerranée, on va entendre gueuler Razz)

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman

avatar

Age : 46
Localisation : Rueil plage

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Dim 27 Oct 2013 - 17:11

Cat Lord a écrit:
Ha oui, je suppose que dès qu'on peut plus envoyer des plongeurs, on passe en "très profond".

 Cat
C'est (quasiment) plus les plongeurs qui font l'entretien ce sont des robots. Avant la limite des 300 m correspondait à la taille maximum des plateformes de production 'fixes' = une tour eiffel = très cher.
Maintenant au delà de 100-200 m d'eau on utilise des structures flottantes (ancrées ou TLP tension leg plateform), mais c'est vrai que au delà de 1500 m ça devient difficile de forer puis de maintenir des installations. Mais on y arrive cheers 

Sinon pour contredire Hildo le forage dans le sel c'est plutôt facile et les volumes de sel dissous lors du forage plutôt bien contrôlés. On fait ça depuis des dizaine d'années dans le sud de la mer du nord (Zeichstein).

Par contre effectivement si tu met en contact un aquifère et une couche salifère tu obtient ça :
http://www.forum-algerie.com/actualite-algerienne/92818-ou-en-est-laffaire-okn32-l-effondrement-d-un-forage-realise-par-total-en-1978-a.html
  
 

Le lessivage des cavités salines pour faire du stockage .... là oui il y a du volume de sel !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Dim 27 Oct 2013 - 17:18

un article en anglais sur la genèse des gisements antésalifères, en particulier dans le bassin de Santos
http://www.slb.com/~/media/Files/resources/oilfield_review/ors10/aut10/03_presalt.pdf

Un petit résumé en utilisant uniquement les illustrations pour éviter la complexité et le côté technique :

haut de la page 3 du pdf (ou p.30 de l'article), on cherche à forer sous les couches de sel qui vont servir de barrière à l'huile

pourquoi l'Atlantique sud s'est-elle ouverte entre l'Amérique du sud et l'Afrique, ce sont les schémas  bas p.30 et p.31 : deux "points triples", des points chauds traversant l'écorce terrestre ont créé des zones de rift coupant l'ancien continent [de la même façon qu'un point triple a créé Mer Rouge-Golfe d'Aden-Grand rift africain pour prendre un exemple actuel]

Au bas de la page 32 on voit plusieurs étapes de l'ouverture de l'Atlantique sud avec en particulier à gauche la période "salifère" où l'arrivée intermittente d'eau marine a créé la grande couche d'évaporites (sels divers)

la coupe en haut de la page 35 montre plusieurs choses "évidentes", mais c'est bien d'enfoncer quelques portes ouvertes : plus on va vers le centre de l'Atlantique, plus il y a d'eau profonde ; plus on va au large, moins les sédiments sont épais (donc moins de chance d'avoir d'épais réservoirs d'huile). Du coup, c'est quand même plus logique de forer près des côtes (plateau continental=continental shelf) ou, si on a épuisé ce qu'il y avait là, d'aller forer sur les parties les plus hautes (l'espèce de bosse, le horst, au niveau du talus=continental slope). Plus loin, il y aura trop de profondeur et pas assez de sédiments.

À droite de la page 36, un schéma indiquant les problèmes que peut rencontrer le forage quand il va traverser le salifère.  L'élargissement du trou peut provoquer son effondrement ; le sel peut provoquer des cristaux bouchant le forage ou altérant les tuyaux ;  la boue ou l'huile remontée peuvent creuser le sel ; le sel peut altérer les propriétés des boues de forage utilisées et les cristaux peuvent s'accumuler à la base en étant mal remontés par la boue en bouchant le forage.
Au passage, la couche de sel à elle seule peut atteindre 2000m.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Dim 27 Oct 2013 - 17:22

ah, on s'est croisé.

vinsoliman a écrit:

Sinon pour contredire Hildo le forage dans le sel c'est plutôt facile et les volumes de sel dissous lors du forage plutôt bien contrôlés. On fait ça depuis des dizaine d'années dans le sud de la mer du nord (Zeichstein).


Le lessivage des cavités salines pour faire du stockage .... là oui il y a du volume de sel !

je laisse l'avantage au spécialiste des réservoirs
Je ne connais que de larges généralités et on m'avait présenté ça comme étant un risque. Et l'article que je présente en remet une couche sur la difficulté du forage, mais il est possible que le gars prêche pour sa paroisse :  "voyez comme c'est dur et qu'on aura besoin de tout plein de sous"

edit : j'ai retrouvé l'origine de ce graphique, c'est effectivement un article présenté par une compagnie d'assurance concernant les risques à couvrir dans des forages liés au sel
http://www.scor.com/images/stories/pdf/library/newsletter/pc_nl_Drilling%20Through%20Salt.pdf
WinkRolling Eyes

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsoliman

avatar

Age : 46
Localisation : Rueil plage

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Lun 28 Oct 2013 - 7:59

Pour être précis le forage dans le sel n'est pas complexe en soit, mais dans un contexte salifère structuralement complexe avec effectivement souvent de la surpression dans les terrains sous le sel (voir même des bouts de terrain emportés par l'halokynèse dans les dômes). Comme l'imagerie sismique est généralement très mauvaise d'ou on ne sait pas bien ou il faut s’arrêter pour changer de boue.
Mais sans être foreur il me semble que le sel est globalement moins chiant à forer que les argiles, mais bon on trouvera toujours une configuration particulière bien technique à forer.
(dans l'article initial il parle de 2000 m de séries évaporitiques variées, là forcément c'est un peu plus difficile, les forages n'aiment pas les variations rapides de lithologie).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Lun 28 Oct 2013 - 8:23

vinsoliman a écrit:
(dans l'article initial il parle de 2000 m de séries évaporitiques variées, là forcément c'est un peu plus difficile, les forages n'aiment pas les variations rapides de lithologie).

dans l'Atlantique sud (seul contexte que je connaisse de l'antésalifère au post-salifère, je n'ai jamais étudié le Zechstein) on va forcément trouver des lithologies variées dans le sel. C'est un contexte de rift, en climat tropical sec, donc des arrivées soudaines de sédiments silico-clastiques alternant avec des phases marines qui s'évaporent vite ("soudaines" et "vite" à prendre à l'échelle géologique). En pratique le sel "diffuse" (il y a sûrement un nom précis pour ça) dans les sédiments siliceux, ce qui détruit bien les spores, pollens et autres traces fossiles, merci bien, mais je suppose que pour un foreur, la différence lithologique doit être frappante.
On a tendance à prendre ça pour un gros bloc de sel (surtout quand on vous demande juste d'étudier ce qui est dessus ou dessous) mais dans le détail ça peut être complexe (et puis il y a des zones où c'est un gros bloc de sel)

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Ven 31 Jan 2014 - 12:51

Pierre qui roule n'amasse pas mousse !  Shocked 

http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-25975251

Les photos sont impressionnantes:







C'est étonnant comme l'érosion a du avoir lieu autour de ces gros rochers. Et c'est étonnant comme ils sont presque ronds.

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Oli le Belge

avatar

Age : 39
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Ven 31 Jan 2014 - 13:41

Bon, tu as lancé le cochonnet ??? A mon tour alors !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Gudule

avatar

Age : 35
Localisation : Montauban

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Lun 17 Fév 2014 - 19:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 2 Avr 2014 - 0:17

Un tremblement de terre de magnitude 8 a eu lieu au large du Chili...

À 86 km de la ville d'Iquique. À cette distance, je suppose qu'on ressent la secousse mais que y a pas de dégâts (Sauf s'il y a un tsunami avec) ?

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 2 Avr 2014 - 8:30

Cat Lord a écrit:
Un tremblement de terre de magnitude 8 a eu lieu au large du Chili...

À 86 km de la ville d'Iquique. À cette distance, je suppose qu'on ressent la secousse mais que y a pas de dégâts (Sauf s'il y a un tsunami avec) ?

 Cat
en 2010, le tremblement de terre (magnitude 8.8) était situé à 325km de Santiago qui a tremblé pendant une minute et demie provoquant des dégâts importants (référence).
Ça dépend vraiment de trop de paramètres : intensité du séisme, position du séisme par rapport aux habitations, position des habitations par rapport aux failles mises en jeµ, qualité des habitations et de leurs fondations, durée du séisme...
J'ai connu quelqu'un qui a eu des dégâts à Toulouse d'un tremblement de terre d'intensité de moins de 4 dans les Pyrénées à 150km de là : un bibelot qui est tombé pendant la nuit.
Donc oui, le tremblement de terre a été ressenti dans la capitale, il y a sûrement eu des dégâts, reste à voir la mesure de ces dégâts.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 2 Avr 2014 - 10:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Toub

avatar

Age : 53
Localisation : méchoui sur Loire

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 2 Avr 2014 - 12:23

Et il y a eu des dégâts collatéraux

Chili : 300 prisonniers s'évadent pendant le séisme

_________________
Free your mind ... your ass will follow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/gwendal.morvanillitch
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Lun 7 Avr 2014 - 23:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Lord Gudule

avatar

Age : 35
Localisation : Montauban

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 8 Avr 2014 - 0:02

Rien senti à Hyères, mais ça commence à faire loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarges




MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 8 Avr 2014 - 8:16

A monaco, on a entendu un boum a l'etage comme si quelque chose etait tombe. Mais rien n'etait tombe, je suposse qu'on a entendu les tuiles du toit qui vibraient.
Certains de mes collegues habitant du cote de grasse ont nettement ressenti le seisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 8 Avr 2014 - 9:23

les failles, de manière très générales, sont en effet orientée depuis les Basses Alpes jusqu'aux Alpes maritimes (nord-est à sud-ouest). Hyères est situé derrière le massif des Maures, un ensemble relativement stable.

cartes des séismes alpins
Spoiler:
 


Pour répondre à nouveau à CatLord au sujet du Chili, on voit que le "petit" séisme de l'Ubaye a été ressenti sur la Côte d'Azur, à 100km de distance. Je suis quasiment sûr qu'à Grenoble, cent kilomètres aussi, seuls les sismographes l'ont ressenti. Ce n'est pas le même ensemble.
study cela a été ressenti à Annecy et dans la Haute Savoie, c'est cohérent avec la carte.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Gudule

avatar

Age : 35
Localisation : Montauban

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 8 Avr 2014 - 16:53

Des élèves m'ont dit avoir ressenti des choses. Mais bon si on commence à accorder du crédit à la parole de l’élève, où va-t-on ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mar 8 Avr 2014 - 17:38

deux témoignages familiaux à Digne et à Nice : rien senti Razz

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DD

avatar

Age : 30

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 3 Sep 2014 - 14:13

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/09/03/tchernobyl-des-sangliers-toujours-radioactifs-en-allemagne/

Le monde a écrit:
TCHERNOBYL – Des sangliers toujours radioactifs en Allemagne
Un sanglier sur trois est testé radioactif en Allemagne.

Vingt-huit ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, survenue en avril 1986 en Ukraine, les sangliers allemands gardent encore dans leur chair le souvenir de l'explosion de la centrale. Un tiers des porcs sauvages qui peuplent les forêts de Saxe sont radioactifs.

Hors de question de consommer leur viande, précise The Telegraph, qui s'appuie sur des tests récents effectués par le gouvernement de Saxe. Résultat : sur les 750 bêtes chassés en un an, 297 dépassaient la norme de radioactivité fixée à 600 becquerels par kilo, seuil limite pour la consommation humaine.

DES CHAMPIGNONS IRRADIÉS

Ces taux de radioactivité élevés sont "l'héritage" de la catastrophe nucléaire de 1986, explique le quotidien britannique. Bien que la Saxe soit située à plus de 1 000 kilomètres de Tchernobyl, le vent et la pluie ont déplacé le nuage radioactif vers l'ouest, contaminant la faune et la flore des forêts allemandes. Les sangliers sont particulièrement touchés car ils se nourrissent de champignons qui sont encore irradiés.

Face à ce risque sanitaire persistant, le gouvernement de Saxe a interdit toute commercialisation des sangliers au taux de radioactivité trop élevé. Depuis 2012, des tests systématiques sont effectuées sur tous les individus abattus. Lorsque la limite sanitaire est dépassée, les carcasses sont détruites. Au grand dam des chasseurs d'outre-Rhin, qui gagnaient de l'argent en vendant le gibier.

UN MANQUE À GAGNER POUR LES CHASSEURS

Chaque année, plusieurs centaines de milliers d'euros leur sont reversés en compensation. Pour les chasseurs malchanceux, ces sommes sont loin d'atteindre le tarif de vente de la viande, mais elles permettent au moins de couvrir le coût de la chasse.

Le problème des sangliers radioactifs n'est pas prêt de se résoudre en Allemagne. Selon les experts, au vu des niveaux de contamination observés, le retour à la normale n'est pas prévu avant une cinquantaine d'années.

Il faut un commentaire ? Vraiment ? Pour les règles du forum ? Bah... Euh...
Je me demande combien de temps il faudra pour les poiscailles de Fukushima. Et pour les pigeons. Et pour les habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filamp

avatar

Localisation : Vous êtes ici.

MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   Mer 3 Sep 2014 - 14:24


Ci-contre, un sanglier mutant allemand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowman-slyric.over-blog.com/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvelles biologiques, géologiques et écologiques
» Nouvelles images de Monster Hunter 3rd
» nouvelles figurines de skaven
» nouvelles règles V8
» 4 nouvelles planètes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: