Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Wood for wood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oli le Belge

avatar

Age : 39
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Wood for wood   Dim 28 Mar 2010 - 15:52

J'ai entamé la lecture d'un livre assez marrant, suite à une petite conférence qui se tenait dans le musée de la base aérienne de Chièvres [c'est une base aérienne construite par les Allemands en 14-18, utilisées par les Allemands et les Italiens de 1940 à 1944, puis par les Américains, ensuite par les Belges jusque dans les années 60-70 et maintenant c'est une base de l'Otan avec garnison américaine...bref...il y a un petit musée et c'est mon père qui s'en occupe beaucoup...].

La conférence portait sur "le mystère des bombes en bois":

Durant la seconde guerre mondiale, les Alliés et les Allemands se seraient livrés un petit combat d'humour. En effet, pendant la guerre, chaque camp a fait construire des terrains d'aviation "leurres" [Attrappen en allemand, Decoy base en anglais].
Les Allemands, qui ne font pas les choses à moitié avaient même poussé le vice jusqu'à confectionner des répliques 1/1 de leurs avions afin de tromper l'ennemi qui se serait escrimé en vain à détruire de fausses bases.

Or souvent, les fausses bases une fois terminée, un bombardement avait bien lieu mais avec des bombes en bois...[et on trouve des histoires de faux bombardements dans les deux camps].


La conférence se basait sur une petite enquête menée par un écrivain/journaliste français: Pierre Antoine Courouble.
En effet dès le départ, tout le monde est très sceptique: risquer des pilotes, des avions, du temps pour faire une blague, ça parait un peu gros; il y a aussi les obstacles techniques et un tas d'autres objections tout à fait valide...
En plus, personne n'a jamais avancé une preuve "officielle": tout tient dans les récits de membres de la résistance [qui aidaient à découvrir les faux terrains], dans les souvenirs de personnes qui ont vécu près des bases souvent quand ils étaient enfants, et dans les récits de oui-dire d'anciens pilotes.

L'auteur se lance donc dans sa petite enquête...il va collectionner les récits, chercher d'anciens pilotes, des traces de ces bombes le tout afin de découvrir une confirmation et si possible la "logique".
Sans dévoiler toute l'histoire, il ne va pas réellement trouver de réponses. En plus, il n'est pas vraiment un historien alors tous les récits repris ne sont pas vraiment recoupés et passés au crible de la critique. Ensuite, il n'a jamais fait de passage dans les archives etc...
Ce qui est plus "ennuyant", c'est que ce gars est assez sympa, mais à chaque fois qu'il s'est adressé à des historiens, il a été envoyé sur les roses [pour le dire poliment...il a produit quelques e-mail de réponses à la limite de l'insulte...et où on le fait passer pour un dingue ??!!].



Personnellement, je pense qu'il y a trop de récits pour que ce ne soit pas vrai... il a d'ailleurs produits d'autres témoignages dont celui d'un équipage anglais qui a balancé avec ses bombes un âne mort sur une base allemande... alors des bombes en bois sur les faux aérodromes, pourquoi pas...
Ce qui parait moins vrai, c'est l'idée qu'il y ait eu de vrais "raids". Les témoignages les plus crédibles parlent d'un ou deux avions maximum. Et du côté des vétérans qui reprennent ce type d'histoire, on parle des squadron de reconnaissance.
Plusieurs preuves font pencher la balance du côté de cette explication:
1/ les pilotes de reconnaissances sont ceux qui "s'occupent" de la distinction vrai terrain/faux terrain
2/ la RAF utilisait les mosquitos...qui ont une soute à bombe.
3/ il existait des bombes d'entrainement (souvent en béton, mais avec des parties en bois)
4/ les pilotes de reconnaissance avait des avions "désarmés" souvent, et il y en a même qui n'ont jamais tiré un coup de feu de toute la guerre...ce qui est assez frustrant...
5/ ils volaient seuls

Tout ça me porte à croire qu'ils auraient bien pu être les auteurs de ces "blagues" dans le but de montrer qu'ils ne manquaient pas de courage etc.
Pourquoi se taire ?
Pendant la guerre, ça aurait été une faute [par exemple, un pilote belge de la RAF a fait un passage au dessus de Bruxelles en 1943 pour larguer un drapeau belge et mitrailler l'immeuble de la Gestapo...il a été puni, retrogradé et changé de squadron (et en plus après, il est mort lors d'une autre mission)]. Donc, ils ne s'en seraient pas vanté immédiatement.
Ensuite, après la guerre, dans le concert des anecdotes, ça aurait été "oublié" [il faut dire aussi qu'il n'y avait pas 100.000 squadron de reconnaissances alors...].



Enfin voilà, l'anecdote est amusante, il reste une part de mystère et je sais que plusieurs aiment bien les avions ici alors je me suis dit que peut-être ça vous intéresserait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyan Farlander

avatar

Age : 38
Localisation : Lorraine, France

MessageSujet: Re: Wood for wood   Lun 29 Mar 2010 - 9:41

Je pense que tu as écrit ce message 3 jours trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 39
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: Wood for wood   Lun 29 Mar 2010 - 15:07

Et bien moi, je ne pense pas que ça soit une blague dans tous les cas Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain-James



Age : 33

MessageSujet: Re: Wood for wood   Lun 29 Mar 2010 - 15:28

Oli le Belge a écrit:

Pendant la guerre, ça aurait été une faute [par exemple, un pilote belge de la RAF a fait un passage au dessus de Bruxelles en 1943 pour larguer un drapeau belge et mitrailler l'immeuble de la Gestapo...il a été puni, retrogradé et changé de squadron (et en plus après, il est mort lors d'une autre mission)]. Donc, ils ne s'en seraient pas vanté immédiatement.
il a reçu une DSC quand même hein, tout n'a pas été à perte :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 39
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: Wood for wood   Lun 29 Mar 2010 - 15:32

Alain-James a écrit:
Oli le Belge a écrit:

Pendant la guerre, ça aurait été une faute [par exemple, un pilote belge de la RAF a fait un passage au dessus de Bruxelles en 1943 pour larguer un drapeau belge et mitrailler l'immeuble de la Gestapo...il a été puni, retrogradé et changé de squadron (et en plus après, il est mort lors d'une autre mission)]. Donc, ils ne s'en seraient pas vanté immédiatement.
il a reçu une DSC quand même hein, tout n'a pas été à perte :)

Et un monument en face du bâtiment...[je passais tous les jours en face quand j'étais étudiant]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wood for wood   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wood for wood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wood for wood
» [ZEN] Conley Wood Worlds Deck
» [Résolu] Yukumo Wood?
» Un nouveaux niveaux a testé :D - Wood technology
» Partie 12: Dark Wood Circus -> Intro (1/2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: