Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>

Aller en bas 
AuteurMessage
Cat Lord

avatar

Age : 45
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>   Sam 12 Juin - 16:21

L'organisateur du premier tournoi de Bloodbowl du VdF était en train de peaufiner le calendrier de la nouvelle saison: <@> La ligue des Fous SanguinAARs -2 le Retour ! <@>, consitutée uniquement de nouvelles franchises, quand il fut interrompu par l'arrivée intempestive d'une superbe et peu vêtue donzelle, gantée et cloutée de cuir, qui était en plus sûrement ravissante sous son casque à pointes, ses épaulettes et sans ses souliers à crampons.

Elle n'avait l'air ni commode, ni de bonne humeur, et trainait derrière elle ce qui ressemblait à un nurgle. Non, en fait un zombie, peut-être. Mmmh, non plus. De toutes façons, il n'avait pas les odeurs caractéristiques de la pourriture et de la décomposition associées avec les 2 précédents. Pourtant la forme vaguement humanoïdes, la peau verte et visqueuse, et le... euh. C'était un bras ça ? Avec des ventouses ? Il se rendit compte alors de la forte odeur d'iode, de varech et de goémond qui avait envahit son bureau. Il ne put continuer ses réflexions plus avant car l'Amazone attrapa la chose (bien mal en point), et la projeta violemment sur le fauteuil en face. Quoi que ce soit, elle émit un faible gémissement: "Cthulhu fhtagn ?"

"- Euh, c'est pourquoi, mademoiselle
- Ben c'est pour Ça bien sûr ! On était tranquillement en train de faire un petit match amical de Beach-Bloodbowl, avec les copines - une idée de notre entraineur le Père Mauclerc: Une ligue à équipes réduite, sur sable, réservée uniquement aux joueurs feminins; une illumination divine, qu'il a dit - quand cette chose a débarqué de la mer sur la plage, et s'est précipitée sur notre ballon. Évidemment, on a récupéré la balle, mais il était tout gluant, et il s'est pas laissé faire, alors on l'a un peu abimé...
- Un supporter du Chaos peut-être ?
- J'en sais rien et on s'en fout, mais quand on a voulu le jeter hors du terrain, le Père Mauclerc s'est aperçu qu'il tenait une bouteille avec un message dedans avec son ... sa ... , bref ce truc qui lui sert de bras, là.
- Et alors ?
- Et alors, le père Mauclerc a récupéré le message, et il se trouve qu'il vous est adressé.
- Ah ?
"

Elle lui tendit un vieux parchemin légèrement verdâtre sur les bords.

<< Fhtagn !

Notre règne est pour bientôt, et la terre sera plongée dans une période de ténèbre dont seul nos adeptes survivront, etc... mais malheureusement, il n'est pas encore venu.
En attendant, on se fait bien chier dans la cité sous les mers de R'lyeh, et bon, on a envie d'un peu de spectacle.

Alors on va inscrire une équipe avec des avatars à nous, à votre prochaine saison de bloodbowl, là, parce que ça a l'air vachement marrant comme sport. Sinon, on débarque plus tôt que prévu, et on rase tout.

Notre franchise s'appellera les 'Profonds des Mers'. D'avance merci.

Les Grands Anciens

PS: Ha oui, et pour le titre, <@> La ligue des Fous SanguinAARs -2 le Retour ! <@>, c'est nul, alors votre ligue s'appellera <@> L'AARivée des Profonds <@>, c'est mieux. De rien pour vous avoir trouvé un nouveau nom.
>>

"- Misère. Je ne sais même pas si j'ai le droit de les homologuer à la NAF, moi...
- Et ben, il manque pas de culot, ces poulpes.
- Argh, et j'avais 8 équipes, il faut que je refasse tout le calendrier pour 9 !
- Pas de soucis, il parait que les Ducs du Bas Basse sont en retard sur le chemin, vous avez qu'à nous les mettre en première journée, on va leur apprendre à venir nous faire suer pendant notre session de Beach.
"

La créature émis un faible grognement dans son coin.

"- Qu'est-ce qu'elle veut la pieuvre ?
- Bloodbowl fhtagn ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Nabulio

avatar

Age : 36

MessageSujet: Re: Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>   Sam 19 Juin - 18:11

-Bienvenue au Camelot Stadium, où vient à l'instant de se terminer un match épique. Quelle violence ! Quelle Violence. Je suis Jehan Mimilargué et je suis en compagnie d'Arpeine Vengeur. C'était un match fou, un match fou, n'est-ce pas Arpeine ?
-Oui
- L'équipe des Holy Hand Grenade of Antioch ne semblait pas très à l'aise en rentrant sur le terrain, ils craignaient la supériorité physique de leurs adversaires du jour, les orcs des servants d'Angmar. Et tout commença très vite car dès les premières secondes, dès les premières secondes, deux humains étaient déjà gravement blessés. C'est fantastique, Arpeine.
-Oui
-Les serviteurs d'Angmar prirent le j*e*u à leur compte, ils expédièrent rapidement un autre joueur à l'infirmerie, du vrai j*e*u d'orc !! En plus de leur férocité, ils montrèrent qu'ils étaient capables de jouer au ballon car quelques esquives et une passe plus tard, un orc était en position pour marquer un td alors que le navire humain faisait eau de toute part ! DE TOUTE PART !!
-Oui
-Mais l'orc bien seul ne pu rien faire contre le retour de deux joueurs humain, rapidement le coureur humain pu récupérer le ballon et sachant dans quel état il terminerait si les orcs lui mettaient la main dessus, il fonça comme s'il avaient les dieux du Chaos et leurs cohortes aux basques, c'était fantastique, une remontée de terrain hors norme!! du grand art !!! Tout comme moi vous avez du vibrer ?
-Oui
-Ce TD humain inversa complètement la situation car avant la mi-temps un orc fut envoyé à l'infirmerie tandis qu'un énorme orc noir, probablement furieux du td encaissé, fut exclu pour une faute grossière. Durant la seconde mi-temps, les humains prirent l'ascendant : une sorti orcque supplémentaire et bon nombre de cartons rouges diminuèrent leur supériorité numérique tandis qu'une belle feinte à droite des humains leur permis de marquer un second td en fin de match.
Du sang, des larmes, des touchdown, ça c'est blood bowl comme on l'aime, merci Arpeine d'avoir commenté ce match avec moi.

-Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>   Jeu 24 Juin - 19:33

Alors on est tous allé jouer chez les rats des Fous de Malpierre.

On y est allé en trois charrois parce que la dernière fois les Hommes-Arbres marchaient à côté et on en a perdu un qui a pris racine à un carrefour. On a tout prévu. La charcutaille, les volailles, les salades, les tourtes, les brioches, les gâteaux, les boissons. Mais on a été rusés ! On a bien préparé le match par avance et on n'a pas pris de fromage. Tout le monde sait que les rats volent le fromage et alors là, pas de fromage, ils sont refaits. Déjà leur moral est en berne, la moitié du match est gagnée d'avance. En tout cas, il n'y avait plus de fromage après la première étape où on a fait un en-cas sur le pouce, au bord de la route.

On s'est dit qu'il faisait bon et qu'on pourrait faire la sieste là, au bord du lac et puis non, c'était trop risqué, on aurait pu perdre les Hommes-Arbres et un ou deux joueurs : la digestion c'est terrible si on ne fait pas un peu d'exercice tout de suite. Alors on a utilisé le lac pour tester nos tactiques de lancer. Très rafraichissant.



Une fois arrivés, on est allé s'installer à l'auberge qu'on avait réservée et là le tenancier nous avait préparé un petit quelque chose de léger, juste pour briser un peu le jeûne. C'est une spécialité locale à base de tripes et d'herbes. Très épicé, un peu sauvage comme goût, même vaguement le goût faisandé, un peu comme du gibier mais qui aurait passé la limite. C'est très fin en fait comme spécialité locale. Y a aussi des os dedans, et des pattes peut-être... Enfin, c'est goûtu.

Après on est allé au stade et on nous a présenté l'arbitre, un type sympa avec des oreilles vertes pointues, tout le temps en train de rigoler. Vachement farceur le gars, genre coussin péteur mais sans le coussin.



Ensuite on a attendu le début du match en grignotant un petit quelque chose parce qu'on avait perdu le ballon.
Et que je cherche, et que je cherche. Nous pendant ce temps on faisait un peu bouger les Hommes-Arbres afin qu'ils ne s'endorment pas et on a commencé à chanter. Le public a beaucoup aimé, ils ont même jeté des fruits. Énergétique. Très bien avant un match.
Finalement on a trouvé le ballon, les rats l'avaient égaré dans leur sac et avaient oublié qu'ils l'avaient. Ils sont distraits. Ils ont rendu aussi une partie de la caisse qu'ils avaient mis en lieu sûr dans leurs affaires aussi. Des gens bien honnêtes malgré leur réputation très usurpée.

Et c'est le coup d'envoi.
D'entrée on a une défense parfaite et on est en position de contrer les rats. On lance le ballon et tout de suite ils essaient de nous déborder par la droite. Le ballon est récupéré et se retrouve près de la ligne de touche. Un bloqueur rat veut se sortir du contrôle de Dugland Duchêne mais il se prend les pattes dans une racine et trébuche. C'est à nous de réagir !


VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiiis !!!



Dugland Duchêne court... enfin marche vers la ligne de touche. Il stoppe en vacillant devant la première ligne de défense des rats. Delaracine Dutronc prend racine mais met KO son adversaire. Au centre Hégésippe Bosquetdemarronniers bouscule son vis à vis, ce qui laisse de l'espace aux autres pour se précipiter vers la ligne de touche. Ouaiiiis !!! (si on crie fort, on fait perdre l'influx nerveux de l'adversaire et il commence à se pisser dessus, c'est une ruse des arts martiaux study -d'un autre côté les rats se pissent dessus pour le plaisir alors...-).
Népomucène Riantruisseau apporte un soutien et Isidore Beloiseau blitze le rat d'égoût qui porte le ballon. C'est la victoire assurée sauf qu'Isidore se prend les pieds dans son short brutalement descendu sur les chevilles par le bloqueur des Fous de la Malpierre. Et pendant que sur nos bancs on entend "Isidore n'a pas d'culotteuh ! Isidore n'a pas d'culotteuh" ça fait rire toute l'équipe et ça laisse l'initiative aux rats.

Le deuxième bloqueur dégage son coureur d'égout qui file en avant sans toutefois marquer. Erreur fatale ! Car nous allons pouvoir nous occuper de son cas Twisted Evil Enfin quand on aura sorti tous les rats qui se sont agglutinés autour de lui.



Les coups pleuvent mais on encaisse bien grâce à la fonte de nos marmites. Oui, parce que les casseroles en fer blanc ça tient pas tout le match. Édelmard Bonesprit se propose pour servir de barrière à une éventuelle réaction violente du coureur d'égout qui soutient celui avec le ballon et c'est Giguérand Tranchedepain qui esquive avec difficulté les deux rats à son contact et va blitzer le porteur du ballon en lui portant un joli coup de boule ! Mais la marmite était trop grande, lui tombe sur les yeux au moment où il porte le coup. Le coureur d'égout fait un pas de côté et Giguérand s'assomme en tombant au sol.
Les rats font deux KO de plus chez nous et marquent le touchdown. Trahis par le matériel !


Mais c'est un nouveau coup d'envoi et on en profite pour refaire le plein d'énergie (et puis déraciner Delaracine Dutronc). Les tranches de rôti partent à une vitesse folle et c'est déjà le nouveau coup d'envoi. Cette fois-ci on va recevoir le ballon et on va appliquer les trucs appris et répétés à l'entraînement.

Le coup d'envoi donné par les rats est pitoyable et on nous remet le ballon qui était allé se perdre dans la foule. Nos trois joueurs de première ligne, Delaracine Dutronc, Dugland Duchêne et Népomucène Duriantruisseau repoussent leurs adversaires, l'un d'eux étant même à évacuer sur une civière.

king VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiiis !!!

Le porteur du ballon s'avance précautionneusement entouré par ses gardes protecteurs et Ménandre Blancmanteau profite de notre supériorité numérique manifeste pour aller danser une gigue de victoire sur le corps d'un des rats au sol. L'arbitre n'a pas l'esprit artistique et renvoie Ménandre du j*e*u. Pour le consoler on lui donne d'avance une part de dessert.
Malgré tout à cet instant du match, on sent que les rats sont sur le bord de craquer nerveusement et physiquement Cool



On fait une tortue large mais remarquablement faite, les rats se pressent autour de nous sans pouvoir percer.
Bon, là, la boulette. Le premier match de la saison, les automatismes qui ne sont pas au point, enfin bref, Léontien doit transmettre à Hégésippe qui doit être lancé par Delaracine. Mais là, on sait pas, le neurone a rippé ou quoi, mais Hégésippe fait une passe. Réussie, pas de problème mais du coup l'Homme-Arbre ne peut plus lancer Hégésippe et à partir de là, c'est plus comme à l'entraînement et ça cafouille. On fait une tortue plus resserrée, mais les rats se collent à nous, faut qu'on joue des coudes.
Kimbert Michedorée cherche à se sortir du pressing et se prend les pieds dans une taupinière, c'est la cata.
Hégésippe se fait mettre KO mais le ballon tombe dans les mains de Juventin Percetonneau. Pas pour longtemps car un rat lui met le doigt dans l'oeil et même la moitié de la patte Sad Népomucène est sorti à son tour. Giguérand est mis au sol. il reste un Homme-Arbre enraciné, un autre complètement entouré de rats qui tombe a son tour et deux hobbits debout. Mais c'est largement assez pour défoncer le coureur d'égout qui a pris le ballon ! Ce que Léontien fait avec courage, obstination et ses petits poings musclés ! Édelmard franchit le rideau défensif en esquivant de droite et de gauche pour aller prendre le ballon mais à un moment se trompe entre les zigs et les zags et se retrouve assommé.
Léontien, dernier hobbit debout est mis KO à son tour. C'est le Touchdown assuré pour les rats mais par excès de précipitation, le coureur d'égout fait rebondir le ballon avant de le récupérer, perdant l'occasion. Giguérand se relève et donne un gros coup de boule dans le museau du rat d'égoût et dans un KLONG assourdissant les deux tombent au sol.
Le reste n'est que formalité pour un nouveau touchdown.

Il reste trop peu de temps dans cette première mi-temps, tout juste de quoi ouvrir deux ou trois bouteilles de cidre pour accompagner les crêpes fourrées.

On se met en position de marquer en un tour mais les rats blitzent avant que l'arbitre ne siffle.
C'est râpé pour cette fois. Ah tiens, du râpé... Ah non, plus de fromage Sad
Mais un coup d'envoi à nouveau calamiteux des rats nous permet de récupérer le ballon. Delaracine Dutronc projette Fleurimond Vertjardin qui voooooooole et se craaashe à l'arrivée.



Mais c'était bien tenté et là c'est la mi-temps avec le temps de faire un repas un peu plus consistant.


VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiiis !!!


On est vite en place pour recevoir le ballon. L'effectif est presqu'au complet à part Aldebert Petitpotdebeurre qui est encore KO. Mais on lui a laissé sa part de la tourte boeuf-poireaux.
Népomucène et Juventin ne souffrent presque pas une fois qu'ils ont bu de l'elixir de notre apothicaire. Comme dit Népomucène "Y a pas seulement que d'la pomme, y'a aut'chose."

La tactique est simple, on prend le ballon, on le donne à quelqu'un et l'Homme-Arbre envoie le quelqu'un marquer l'essai. Simple et de bon goût Cool
Ça marche bien au départ, on dégage Dugland Duchêne en première ligne, Isidore Beloiseau est prêt à recevoir le ballon, y a plus qu'à lui donner. Les rats on fait le coup d'envoi en plein milieu du terrain mais on couvrait la zone. Léontien Grandefougère ramasse le ballon, se surpasse pour aller le remettre à Isidore qui prend son envol ! Oui mais avant, Clodomir a décidé de balancer une mandale sentie sur un rat, il prend son élan fait tournoyer son poing rageur qui passe à un rien du museau du rat visé pour revenir avec élan au milieu de son nez.
La boulette. Non le boulet
Rien n'est perdu, on a toujours le ballon qui est au milieu d'une haie de féroces défenseurs. Un petit peu pompettes, les féroces défenseurs, mais joyeux. Féroces et surtout joyeux.

Oui mais bon, Isidore se fait assommer et le ballon rebondit façon billard derrière les lignes adverses.
Pas grave, on va s'infiltrer.
L'infiltration c'est notre truc ! Ninja, commando, tout ça, finger in ze nose comme dirait Clodomir.



On fait un espace à coups de mandales et Léontien part entre deux défenseurs, revient sur le ballon et chute parce que le bandeau de ninja lui est tombé sur les yeux au mauvais moment. Encore une fois à se faire avoir par le matériel.
Un coureur d'égoût part en avant, un autre prend le ballon, file sur notre droite mais impressionné par l'aspect féroce de Giguérand Tranchedepain (et son haleine dirait Ménandre qui a mauvais fond et est jaloux d'être exclu), il recule sans faire de passe.
Ah ah ! "On va les bouffer, on va les bouffer, on va, on va, on va les bouffer !" chantent Fleurimond, Ménandre et Népomucène en brandissant leurs pilons de poulet grillé.
Et effectivement, les rats sont maintenant coincés, pris dans la nasse et l'étau sans cesse grandissant de notre défense.



Mais là, le coup de théatre ! Juventin se met à chanter "On les a mangé, on les a mangé, on les, on les, on les a mangé". Et effectivement toute l'équipe découvre l'horrible vérité. Les morfals du banc de touche ont bouffé tous les poulets !
C'est la consternation et le moral dans les chaussettes pour ceux qui sont sur le terrain. Les rats n'ont plus qu'à dérouler. Une passe largement au dessus de Kimbert Michedorée, dans les bras du coureur d'égout qui transmet à celui qui est avancé et touchdown.

Mais ce coup du sort n'en est pas vraiment un puisque cela permet un nouveau temps mort et de remplir un petit creux à l'âme et à l'estomac. On en est aux desserts et bientôt aux alcools forts, genre 10 ou même 12 degrés drunken

On repart avec la même tactique parce qu'on sait que c'est une gagnante !
Mais cette fois on prend notre temps, on pose le j*e*u, Le ballon est bien ramassé, une tortue large est formée, la ligne d'avants défonce celle de nos adversaires, on est prêts !
Bon, on subit un peu la pression quand même, Isidore sortant assommé. Mais on se dégage, un KO chez les rats. Ouaiiis !!!
Transmission, envol, réception au sol comme une feuille... comme un paquet de feuilles en fait, voir même le carton de ramettes... Mais on a progressé, c'était presque bon, y a juste manqué un petit quelque chose à l'atterrissage, vraiment trois fois rien.
Pendant qu'on fait l'analyse de la tactique, un coureur d'égout se saisit du ballon et passe loin devant.

Shocked Interception ! Interception de Léontien Grandefougère de ce ballon qui filait au ras du sol.
Cours Léontien, cours !



Léontien mouline tant et plus et sur l'accélération a pris de l'avance sur les rats d'égout.
Qui rattrapent vite l'avantage et lui démontent la tronche. Ça arrive. Bien tenté quand même, ça vaut un chocolat.

Le reste c'est du déjà vu, on ne peut pas dire que les rats innovent vraiment, rien de très technique, on prend le ballon, on le passe à un coureur d'égout, il marque. Oui, bon. Tout le monde peut le faire. Y a rien, là. Ça fait quatre fois qu'ils nous font le même coup, franchement, c'est pas qu'on s'ennuie mais on aimerait plus de variété. Rolling Eyes

Heureusement qu'on est là pour faire le spectacle. Il reste deux tours pour marquer et on est dix à entrer sur le terrain, vraiment remarquable à ce stade de la partie. On est chaud-bouillant !

VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiiis !!!

C'est le moment où le soleil tape le plus fort, une véritable canicule qui s'abat sur le terrain. Ça va donner soif au moment où les réserves de boisson ont considérablement baissé. pale Il est temps d'en finir.
Coup d'envoi au centre de notre camp. Clodomir prend le ballon, le transmet à Édelmard qui prend son envol ! Delaracine Dutronc a donné un bel élan et Édelmard a largement dépassé la dernière ligne de défense des rats. Mais avec la réverbération du soleil sur le sol, il juge mal la distance et chute. Simple roulade pour se rétablir mais il a laissé échapper le ballon.
Un coureur d'égout prend le ballon et s'enfuit avec. Il tente et rate la passe à son partenaire. Plus personne ne pourra marquer dans les dernières secondes qu'il reste. L'arbitre siffle la fin du match.

C'est l'explosion de joie dans l'équipe car la fin du match signifie le début du banquet d'après match ! cheers



VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiiis !!!


_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?


Dernière édition par Hildoceras le Lun 11 Juil - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 45
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>   Dim 5 Sep - 11:31

L'organisateur du deuxième tournoi de Bloodbowl du VdF était en train de prendre un thé tranquillement chez lui quand il entendit gratter à sa porte. D'un naturel peu méfiant, il ouvrit celle-ci et se retrouva nez-à-nez avec une hideuse créature de plus de deux mètres de haut, des bras épais comme des troncs d'arbres, une tête de pieuvre avec un bec et des tentacules à la place de la bouche. Il rata aussitôt son jet de santé mentale, en perdit quelques points, et se retrouva pris à la gorge et collé la tête contre son plafond.

"- Cthulhu fhtagn ?
- Gargl ! Argl ! Aaarh, laissez... moi... respirer..."

L'étreinte de la créature se desserra légèrement...

"- Cthulhu fhtagn !
- Ben quoi ? Vous faites partie de la ligue maintenant. Quel est le problème.
- Pas content fhtagn ! Perdu fhtagn !
- Mais j'y suis pour rien moi, si vous êtes mauvais à Bloo... Argl ! Rheeeeuuu ! Laissez... moi... respi...
- ...
- Rhaaaa. *pouf* *pouf* Mais qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse ?
- Calendrier fhtagn ! Halfling fhtagn !
- Quoi ? Vous voulez que j'inverse le calendrier pour jouer les halflings le prochain tour ? Mais je ne peux pas, ce serait de la trich... Argl ! Gargl! .... C'est... bon... ! Areuh ! Reuh ! Reuh ! OK, OK, laissez moi tranquille, je le ferais...
"

La créature le reposa au sol, visqueux et avec une forte odeur d'iode (et des marques autour du coup), et repartit en claquant la porte.

"- Misère. C'est clair, cette fois, on va perdre notre licence NAF..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>   Jeu 23 Sep - 18:37

Alors comme on avait deux mois à rien faire, on est allé à la plage. L’année dernière on était allé à la montagne mais d’abord ça grimpe plus souvent que ça ne descend et puis ensuite les hommes arbres ont trouvé des cousins et ils ont commencé à raconter des souvenirs et on y est resté des mois.
Là ils se sont plantés sur la plage et comme ça on avait de l’ombre.
On s’est intéressé aux spécialités locales et un jour on a voulu faire une recette typique : un « Pincho de pulpo con patatas » comme ils disent ici. Nous on dirait bêtement un bâtonnet de pieuvre avec des patates mais ici ils ont plus de style alors ils le disent en étranger.




Les patates, c’était facile, on en a toujours un sac ou deux, juste en cas qu’on en aurait besoin et on a une équipe spécialisée dans la pluche de patates. Le poulpe on est allé le chercher vers les rochers en bord de mer. Les hommes-arbres laissent trainer des branches dans l’eau et fouillent dans les anfractuosités. On trouve aussi des langoustes comme ça mais c’est pas perdu, on a des recettes aussi avec des langoustes Razz
Là, Dugland Duchêne a chopé un poulpe, mais alors costaud, le gros modèle, du genre qu’il n’en faut pas beaucoup comme ça pour en faire la douzaine. Il l’a sorti de l’eau et a commencé à le battre sur le rocher. C’est un truc de cuisine pour le poulpe, vous notez ? Il faut bien le battre pour attendrir les muscles, sinon votre viande elle est toute raide à la cuisson. Alors il était très occupé à le battre sur le rocher quand les copains du poulpe sont sortis de l’eau… Et ils n’avaient pas l’air contents pale

« Flllbglllblll ! » qu’ils ont dit. Ou alors quelque chose comme ça parce que le langage poulpe à travers les tentacules, c’est pas facile à comprendre :red: De ce qu’on a compris c’était leur copain et il fallait pas le bouffer. Nous, tout ce qu’on a vu c’est qu’il fallait vite trouver des marmites plus grandes.
Et puis là leur boss est arrivé et on a senti qu’on avait fait une boulette pale
(encore que c’est bon aussi les boulettes, particulièrement les boulettes de pieuvres)




Bon, en fait ils nous cherchaient. Pas pour nous bouffer (encore que…) mais pour jouer au Blood Bowl. Notre réputation s’est étendue jusqu’au fond des mers on dirait king ou c’est une histoire de calendrier, on n’a pas trop compris. scratch Mais c’est pas grave, l’important c’est de jouer ! On a quand même demandé si on pouvait garder le premier poulpe, parce que dans l’état où il était il ne pouvait plus jouer, ils nous ont dit que oui, il avait rejoint la Grande Tentacule ou un truc comme ça, enfin nous, ces machins théologiques, c’est juste l’occasion de faire un bon repas après la messe.

Alors on s’est préparé en vitesse, parce qu’on n’avait pas prévu de jouer. Mais on s’est débrouillé avec les moyens du bord. À la bonne franquette comme on dit chez nous. On a rassemblé les pains, les fruits de mer, quelques bricoles à grignoter en attendant le repas, genre des calmars frits, de l’escabèche de calmars, des seiches à l’encre, une salade de poulpes au paprika, des encornets farcis...
Pendant ce temps, Juventin Percetonneau qui se remet de sa blessure de la dernière fois et ne jouera pas, prépare le plat de résistance de la mi-temps, un civet zourites. Comme c’est un civet, il faut du vin et c’est là qu’on découvre une invention locale qu’elle est vraiment très bien : la bota de vino ! C’est simple, c’est élégant, ça se porte bien en bandoulière ou sur le côté et c’est très rafraichissant. On en commande tout de suite une pour chacun et des tonneaux pour la recharge. On est parés pour le match !




Sauf qu’à partir de là c’est assez flou Embarassed

On se souvient bien du coup d’envoi lancé par les poulpes. Le ballon arrive près de notre ligne d’en-but. Népomucène Riantruisseau s’en saisit pendant que les deux hommes-arbres font le ménage en première ligne. Les pieuvres tentent de passer par les côtés en évitant bizarrement le centre du terrain. On bloque leur progression en cédant le minimum de terrain. Enfin juste de la longueur d’un corps de hobbit quand il percute le sol après un choc somme toute violent :red:
Mais cette résistance héroïque permet à Népomucène de remonter notre moitié de terrain et de transmettre à Aldebert Longuesjambes. Delaracine Dutronc saisit Aldebert par la boucle qui est cousue sur le dos du maillot et le projette avec vigueur loin devant. Aldebert voooole et Aldebert se crashe ah ben non, il atterrit comme une fleur au milieu du camp des pieuvres. cheers Notre premier atterrissage réussi en match officiel ! Et là, Aldebert sprinte et il se surpasse et il se donne à fond, il n’est plus qu’à quelques mètres de la ligne, seul au monde ! king
Enfin, pas si seul parce que trois pieuvres viennent le rejoindre et l’enlacent de leurs tendres tentacules (enfin si vous avez suivi, tendres uniquement si vous les avez battus sur les rochers parce que sinon ils ont tendance à durcir :red: ). Mais Aldebert se dégage avec vigueur et se jette dans l’en-but en marquant le premier essai du match (et de la compétition et de l’équipe).

cheers VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiiis !!!

Ensuite, on a fêté ça ! À la régalade avec les « bota de vino » qu’au début on s’en est mis partout et puis on a pris le coup. Faut dire ce qui est, c’est parfaitement dégueulasse mais ça réchauffe les tripes. D’ailleurs en en parlant, le civet commence à mijoter doucement et comme ça donne faim on se fait un petit-encas de tapas.

Après, le match n’est plus vraiment très clair dans les souvenirs. Ils reçoivent le ballon, on se donne des baffes, y en a quatre qui partent KO et puis il y a une histoire de coup de boule entre Isidore Beloiseau et une pieuvre nettement plus grosse que les autres et on les sort tous les deux sur une civière ou deux, on sait plus trop.
Y a aussi qu’on s’empêtre dans les tentacules sans pouvoir se dégager et jouer notre j*e*u technique basé sur la vivacité et le j*e*u de jambes. Surtout le j*e*u de jambes en fait. Comme quand on court pour éviter que le gros lourd vous rattrape pour vous faire la fête. Là les gros lourds ils ont des tentacules et des ventouses !




Enfin, toujours est-il qu’on termine la mi-temps en menant au score et sans trop de pertes, ce qui renforce l’appétit. Alors on aurait bien invité les pieuvres à partager le civet zourite, mais c’est quand même délicat, c’était un de leurs potes, tout ça :red: et puis y en aurait moins eu pour nous Embarassed
On a trinqué, on a bu à notre santé, à la leur, à la santé d’un peu tout le monde et puis on est repartis.
drunken

Alors là, évidemment, tous les monsieur Propre de la Neufel, tous les diététiciens végétalistes, tous les donneurs de leçons conservateurs et puritains vous diront : « Boire ou jouer il faut choisir ».
Pfff... Rolling Eyes
Hé ben, ils ont pas tout à fait tort Embarassed

On s’est pris une volée en seconde période… Mais une volée… D’un autre côté on était tellement bourrés qu’on ne sentait même plus les coups Razz
Alors il est arrivé un moment où les pieuvres pouvaient marquer et ont campé dans notre camp à pourchasser les derniers hobbits titubant sur le terrain. Bon, pour être honnête, faut bien reconnaître que des fois on s’est mis les coups tout seul :red: Le coup de la chandelle de Dugland Duchêne avec Aldebert Longuejambes, c’était pas vraiment fin-fin. Enfin, comme l’a dit ensuite Aldebert à travers sa machoire fracturée « f’est des foves qui arrivent »
C’est quand ils ont vu arriver Delaracine Dutronc, chargeant à toutes racines sur le porteur du ballon, qu’ils ont décidé de marquer leur touchdown. D’un autre côté, s’ils avaient attendu qu’il arrive la nuit aurait pu tomber.

Il restait quelques secondes à jouer, et on était bien content d’avoir douze joueurs disponibles pour la fin. À ce stade du match, c’est rare ! Dix, comment ça dix ? confused Ah oui, dix joueurs : on était tellement faits que j’ai compté douze Razz
On s’est donc mis, les dix donc, en position pour le coup d’envoi avec notre tactique gagnante habituelle, on prend le ballon, on donne le ballon à quelqu’un, le quelqu’un s’envole et on marque Cool
Les pieuvres s’alignent sur leur en-but et espèrent bloquer notre champion volant avec leurs tentacules. Je crois voir un blitz en face mais non personne ne bouge, c’est juste le stade qui tangue un petit peu. Coup d’envoi, le ballon est récupéré. Pendant ce temps on dégage la première ligne, transmission à Isidore Beloiseau, vol d’Isidore et… Et Isidore s’endort ivre mort en plein vol et s’écrase comme un vulgaire sac de patates. Ce qui fait penser à tout le monde qu’il y a les « Pincho de pulpo con patatas » à essayer pour le banquet d’après-match.

cheers VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiiis !!!




_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?


Dernière édition par Hildoceras le Lun 11 Juil - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kort

avatar

Age : 38
Localisation : Alta California

MessageSujet: Re: Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>   Dim 3 Oct - 3:43

En match de cloture de la 3e journee du Championnat, les Pieds Carres se sont imposes sur le terrain des Servants d'Angmar avec 2 realisations contre 1 seule pour les hotes. Enfin une victoire, serait-on tente de dire, car jusqu'ici les Humains avaient plutot brille par leur mediocrite. Coach Raymond, qui a probablement sauve sa tete (litteralement !) ce soir, semblait soulage apres le coup de sifflet final. Il faut dire que le match fut indecis jusqu'au bout, avec deux fins de mi-temps haletantes et decisives.

Les Pieds Carres, fideles jusqu'au bout a leur strategie jusque-la infructueuse, decident de defendre en premiere periode. Les Peaux Vertes ne se font pas prier pour enfoncer les lignes humaines mais oublient etrangement la balle, confiee a un Lanceur bien esseule. Alors qu'au centre, Broudaf le Cretin et les victimes Trois-Quarts qui l'accompagnent sont repousses sans menagement, les Humains commencent par creer un breche sur une aile en envoyant un Blitzer Orc signer quelques autographes dans le public, puis se ruent a travers l'espace ainsi cree pour marquer le porteur de balle a la culotte. Une melee confuse s'ensuit puis tout bascule lorsque les Orcs subissent un turnover sur un blocage a priori anodin. Le porteur de balle se fait saquer dans la foulee et bien vite le cuir barde de piquants est hors de portee des Orcs. C'est un simple Trois-Quart, le jeune Konrad l'Avorton, qui signe l'ouverture du score sur un contre imparable. Stupeur dans le stade alors que Raymond pousse un grand ouf de soulagement.

La partie reprend alors plus de la moitie du temps reglementaire de la premiere periode s'est deja ecoule. Les joueurs semblent desormais bien echauffes: Le match est lance pour de bon et les deux equipes se livrent sans retenue, sous les applaudissements d'un public connaisseur. Ulrich le Lache, un Blitzer humain, est miraculeusement sauve de la mort grace a l'intervention du boucher de l'Apothicaire et Broudaf, apres un bel enchainement droite-gauche caracteristique de son j*e*u a une touche de baffe, fracasse le crane d'un Orc Noir. C'est alors que la defense humaine se laisse lamentablement deborder sur une aile: Apres une passe et une reception milimetrees, Ultar Casse-Orteils, un Blitzer Orc, prend possession de la balle et se rue vers la ligne d'en-but. Qui aurait cru que les Peaux-Vertes pouvaient faire preuve d'autant d'adresse ? Pas Raymond en tout cas, qui a ce moment arrache sa toison blanche par meches entieres. Un blitz humain de la deniere chance echoue quand le Lanceur, plaqueur improvise, confond son pied gauche et son pied droit et s'etale de tout son long devant le porteur de balle hilare.

C'est alors que les Orcs vont rater l'inratable. Bien qu'un simple blitz aurait probablement suffit a ecarter Heinz le Paillasson, le chetif Receveur des Pieds Carres, qui le marquait en tremblant de terreur, Ultar surestime son vis-a-vis et decide de temporiser en attendant du soutien. Soutien qui n'arrivera pas avant le coup de sifflet final... Un turnover inopportun met fin aux clameurs dans le public, et la mi-temps se termine sur une bien vilaine action, totalement indigne de notre sport: Alors que Markus le Rabougri, un honnete Trois-Quart humain sans histoire, tate gentiment du pied un adversaire pour voir s'il est encore vivant, l'arbitre decide de l'expulser pour un motif obscur. Malgre les protestations de Raymond, le corps arbitral a le dernier mot (Ce qui n'est guere une surprise, car le "corps" en question est celui d'une momie peu avenante).

Le j*e*u reprend et les Humains partent cette fois a l'offensive. Une breche est creee sur une aile et le Receveur s'y engouffre, avec un optimisme quelque peu suicidaire. Les equipes se rendent coup pour coup et font rugir les spectateurs de plaisir. C'est au centre que l'action est la plus intense: Les Orcs font parler leur talent naturel avec brio et la ligne humaine commence a s'effondrer quand Broudaf est mis KO. Leur superiorite numerique ne dure cependant qu'un bref instant: Le pauvre Oshorg Mains Agiles, Lanceur principal des Servants, se fait impitoyablement briser la colonne vertebrale par Siegfried le Poltron, qui du meme coup ajoute un nouveau scalp a ses statistiques. La pression devient malgre tout tres intense et les troupes de Raymond s'embourbent piteusement dans le piege des Peaux-Vertes. Alors que les Humains tentent d'ecarter le j*e*u de l'autre cote du terrain, une esquive mal negociee de Dieter le Maladroit, Quarterback des Pied Carres, est punie par un tacle devastateur: La balle est perdue !

Les Orcs se prennent alors pour des Elfes et envoient Goblin le Goblin (sic) vers la ligne d'en-but pendant que Larag Leste-Bras, le Lanceur remplacant, se saisit du cuir. Mais sa lourde foulee ne lui permet pas de se mettre a l'abri et il se retrouve vite en position bien facheuse, colle a la ligne de touche et sous la menace des Pieds Carres. La puissance physique etant insuffisante pour ouvrir un chemin, les Orcs tentent le tout pour le tout et Larag ajuste une passe desesperee vers Goblin le Goblin... qu'il reussit ! Les spectateurs orcs mecontents quittent le stade en masse, outres de se voir infliger un tel spectacle, totalement contraire a des siecles de traditions bien etablies. Le petit etre verdatre, totalement demarque, met immediatement les deux equipes a egalite, puis se lance dans une danse complexe et elaboree a base de mouvements de va-et-vient du pelvis.

Un nouveau coup d'envoi est donne, et les Humains n'ont plus le droit a l'erreur s'ils veulent l'emporter. Heureusement pour eux, Broudaf est de retour sur le terrain et retient le centre adverse alors qu'une percee fulgurante est menee sur l'aile, au milieu de laquelle Heinz le Receveur est protege par une ligne offensive bien en place. La tension est alors a son comble car les deux equipes ont desormais epuise leurs derniers jokers. Et ce sont les Orcs qui craquent les premiers: Alors qu'il se demande encore comment il a pu reussir une telle passe lors de l'engagement precedent, Larag marche sur ses lacets et embrasse la pelouse. La ligne d'en but est grande ouverte et apres une transmission de balle sans fioriture, Heinz le Receveur marque le touchdown de la victoire.

Le match se conclut sur un geste de fairplay dans la plus pure tradition du Blood Bowl: Alors que l'arbitre detourne pudiquement son regard, Goblin le Goblin ecrase amicalement la nuque d'un adversaire malcontreusement tombe au sol. La dignite dans la defaite et le respect de l'adversaire, voila un comportement qui fait honneur a nos traditions. C'est un veritable scandale que de tels joueurs, veritables exemples pour notre jeunesse en mal de heros, soient constamment ignores par les incultes qui gouvernent le sport de nos jours. C'est donc sans surprise que les plus insignifiants participants de cette rencontre sont recompenses pour leur mediocrite crasse: L'Homme du match est le Trois-Quart Rupert le Chetif, probablement distingue pour avoir recu plus de baffes que ses collegues, alors que Corg Pète-Nez, credite d'un seul et unique blocage, est nomme Orc du match.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>   Mer 8 Déc - 16:00

Des fiiiiilles !!! On va rencontrer des fiiiiilles !!!
cheers



Quand on a appris la nouvelle ç'a été l'explosion au resto du club. Des vraies filles avec des nénés et puis... et puis tout et tout comme des filles quoi !
Naan, pas comme des hobbites, des grandes, qui jouent au ballon au lieu de faire leur mijaurée qu'on peut jamais leur mettre la main... où on voudrait mettre la main, quoi. Des filles libérées, à l'esprit ouvert, avec qui on pourrait faire un bout de chemin ensemble comme vers les buissons d'à côté pour... pour... enfin y aurait sûrement de quoi faire !
Tout le monde a voulu être du voyage, forcément. Rolling Eyes Alors quand il s'agissait de trouver seize joueurs pour faire une équipe, y avait pas grand monde, mais maintenant qu'on va voir des filles, là y a tout le village qui veux venir Mais non, c'est trop facile, elles sont pour nous les filles !


En fait, c'est quand on les a vu qu'on s'est dit qu'il y avait maldonne quelque part pale

Spoiler:
 

Alors y a Aldebert Longuesjambes qui est allé voir la capitaine des amazones et qui lui a demandé "C'est tout à vous là ? On peut toucher ?". Et elle a répondu "C'est du vrai, tu peux toucher". Encouragé, il a alors taté "Chat-minou ! Pouêt pouêt !". Et il s'est pris une torgniole... mais il s'est pris une taloche... comme on dit trivialement, s'il avait pas eu le nez devant, il l'aurait pris en pleine gueule
Ce qui explique qu'il ne pourra pas trop jouer le match et qu'il sera le cuistot du jour :red:
On a vite compris qu'elles ne seraient pas des filles faciles et qu'il faudrait les mériter. En hommes ! En tout cas en hobbits.

VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE !!! Ouaiiis


L'arbitre du match est un nain, monsieur Ashrak Trahk-Korzul ce qui veut dire Grenat dans une Mine de Diamants, comme il nous l'a raconté de façon émouvante devant notre tonneau de bière dans la réunion d'avant match. Nous avons beaucoup de points communs lui et nous, en particulier notre façon de concevoir la bière, les filles et le blood bowl...
Ensuite ç'a été au tour des amazones de discuter avec l'arbitre. En fait c'est leur entraîneur (on dit entraîneuse ? confused ) qui est allée s'enfermer avec lui pour discuter certains points de règles. Une discussion animée semble-t-il si on en croit les hurlements, les coups et les gémissements venant de l'autre côté de la porte. confused C'est bien, l'arbitre saura faire respecter ses décisions Cool


Nous donnons le coup d'envoi. Le temps est très ensoleillé et nous avons le soleil dans le dos en première mi-temps. les amazones sont aveuglées et nous en profitons pour blitzer en direction du ballon ! Ce dernier atterrit près de Giguerand Tranchedepain. C'est quasiment du tout cuit pour l'essai au tour prochain Cool



Enfin, bon, une fois que l'apothicaire eut récupéré les morceaux de Giguerand dispersés sur le terrain pour les reconstituer sur le bord, la situation avait quelque peu changé :red: C'est qu'elles frappent fort ces filles ! Shocked [j'fous l'afais dit mentionne Aldebert entre ses chicots...]
Mais nous aussi !
Enfin Delaracine Dutronc aussi qui estropie Burgondofare d'une branche en pleine poire. Nous maintenons une pression impitoyable. Enfin une bonne pression. Disons que le porteur de balle recule et que tant qu'elle recule, nous on avance.
Et si elles avancent... ben nous on recule. Esquive de la porteuse de ballon, passe vers notre aile droite quelque peu dégarnie (Mais vaillante ! Mais dégarnie... ).



On revient sur la porteuse de ballon avec détermination et nos petits poings musclés. Enfin, surtout de la détermination. Oui parce que remplacer les placages par des "Chat-minou" ça reste moyennement efficace No Les hobbits font barrage de leurs corps étendus en travers du passage pour retarder la progression des amazones. Si les amazones alignent un assortiment de coups particulièrement violents (on ne voit que des étoiles), elles ont heureusement du mal à pénétrer notre armure de papier mâché. Et en échange, les homme-arbres, peu impressionnés par la plastique féminine, font une chirurgie esthétique à leur façon.
Les amazones décident d'enfoncer le clou, ou bien le hobbit dans le sol gazonné.




[à ce sujet, Mauclerc, c'était bien volontairement que tu n'as pas marqué ce tour ci ? Tu peux transmettre le ballon sans esquive et le receveur court au but sans opposition, là confused ]

Nous passerons un voile pudique sur les quelques tours restants où trois hobbits et un arbre encore mobile ont vaillamment résisté à six amazones survoltées... :red:



Et elles marquent pour leur dernier tour de la première mi-temps. On a bien résisté, non ?

Le coup d'envoi est pour nous, il reste un tour, c'est à dire largement assez pour marquer un essai cheers Un nuage passe dans le ciel et permet d'avoir une luminosité normale.
Malheureusement pour nous, les amazones font un coup d'envoi long, nous empêchant de faire notre tactique gagnante du hobbit volant. Nous devons nous consoler en sortant une amazone, et en en mettant KO deux autres dont un massage érotique de Kimbert Michedorée au pied sur les épaules de Liselotte, leur dernière bloqueuse vedette Razz


C'est la mi-temps et l'occasion de se sustenter en nous racontant nos exploits ! On aurait bien invité l'arbitre mais apparemment il est en conférence avec l'entraîneur des amazones dans la petite cabane. Ça cogne beaucoup on dirait, en tout cas ça crie tout autant.


Au coup d'envoi l'arbitre a l'air un peu essoufflé mais au deuxième essai arrive à siffler le début. Neuf amazones vont nous affronter dans ce coup d'envoi.
Nous sommes prêts ! Et d'autant plus que nous parvenons même à avancer un peu à la limite du coup de sifflet d'envoi.
Et c'est parti, Édelmard Bonesprit se saisit du ballon, avance vers Barnabé Jolisentier, lui transmet la balle et... Non, il lui passe la balle confused Encore une confusion entre passe et transmission et Dugland Duchêne ne peut envoyer le hobbit vers l'avant !



Heureusement, les amazones se contentent d'une défense un peu molle en cédant un peu de terrain.
Dugland Duchêne se saisit alors de Barnabé par un pied et lance le hobbit vers l'avant. Barnabé tournoie dans les airs. L'important est qu'il retombe sur ses pieds et pas sur la tête. Barnabe tournoie... Pieds... tête... pieds, tête, piedstêtepiedstêtpietê, pieds !!! Barnabé atterrit comme une fleur et part marquer l'essai dans le dos de la défense dénudée (enfin on voudrait bien).

On a égalisé !


VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE !!! Ouaiiis


C'est un nouveau coup d'envoi. Nous le jouons court et le ballon tombe près de la ligne médiane. Liselotte, revenue de son KO, s'en saisit. Mais Népomucène Riantruisseau et Giguerand Tranchedepain contre attaquent ! Liselotte est brutalement défoncée ( Embarassed je veux dire plaquée ) par Népomucène qui, ni une, ni deux, prend le ballon malgré la proximité de l'amazone mercenaire embauchée la veille.



On court vers l'essai, c'est du tout cuit quand brusquement l'entraîneur (-neuse ?) des amazones part de nouveau s'isoler en conférence avec l'arbitre qui quitte le terrain confused C'est la confusion, on ne sait pas trop quoi faire. Le j*e*u continue un temps. Après tout personne n'a dit qu'il y avait besoin d'un entraîneur et d'un arbitre pour se mettre sur la gueule jouer, non ?
Un arbitre assistant prend finalement la place de l'autre (y en a tout un stock au cas où le premier et les suivants se feraient lyncher par la foule ; en fait ils tirent au sort avant le match qui commencera et aura donc peu de chances de finir :red: C'est pour ça qu'ils boivent tant aussi Embarassed ) mais les amazones font appel à Flllgllmllp ou quelque chose comme ça, l'entraîneur des poulpes qu'on a rencontré la dernière fois. Comme il est venu sans ses joueurs, on ne pourra pas en inviter un au banquet avec des patates...
Malgré une reprise en main vigoureuse des amazones (à base d'ordres surtout basés sur les signes, avec les tentacules parce que les fllmgll mfglllpplll fllglllpl, ça passe pas mieux en amazone qu'en hobbit scratch ), on est près de marquer, y a plus qu'une esquive à faire pour mener au score ! cheers Et une esquive pour un hobbit c'est tentacule in ze nose comme ils disent chez les poulpes cheers



Et bien c'est raté Népomucène Duriantruisseau se vautre lamentablement ! Le ballon part en touche et est renvoyé au milieu du camp des amazones No
Liselotte fait le ménage autour, envoie Anysie la lanceuse qui prend le ballon et passe vers Namadie démarquée vers la ligne médiane... sur notre arrière. comme dit Aldebert, toujours poète, "on l'a dans le cul alors qu'on voulait l'inverse".
La passe est mal réceptionnée et le ballon est au sol.
Il faut alors tout jouer sur notre talent pur ! Cool
Hégésippe Bosquetdemaronniers est notre dernier défenseur mobile. (oui parce que les arbres se sont enracinés et sont partis sur de longues remémorations sur les arbres femelles de leur lointain passé parties un beau matin pour une quête obscure - même si pour nous les hobbits, on pense bien qu'elles n'ont pas été perdues pour tout le monde ; enfin quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, faudra pas s'étonner qu'on pense ce qu'on pense copains arbres ou pas ce sont quand mêmes de gros beauf' mais fin de la parenthèse -).
Hégésippe donc se précipite sur le ballon, s'en saisit, part vers Delaracine Dutronc, lui secoue les branches pour se faire envoyer, pieds-tête-pieds-tête-pieds-épaule-tête-pieds ! Et il atterrit comme une fleur dans le camp des amazones. Un peu seul mais c'est mieux qu'avant ! Razz

On se redispose en défense d'Hégésippe et ni vu, ni connu, j't'embrouille, on est repartis pour marquer ! cheers



Liselotte n'est pas contente et blitze Héségippe qui se retrouve le souffle coupé et lâche le ballon rattrapé in extremis par Fleurimond Vertjardin derrière lui. ouf ! Fleurimond esquive entre les jambes d'Anysie ( ouaiiiis pense-t-on sur le banc ), esquive une nouvelle fois la tentative de placage d'Anysie et fonce vers la ligne . Enfin comme c'est un peu loin, il s'arrête derrière la protection de Giguerand et Isidore. Barnabé esquive à son tour Anysie bien amorphe ("Depuis que Fleurimond lui est passé entre les jambes" dit sournoisement Aldebert sur le banc ) et va protéger à son tour Fleurimond. ("demande-z-y s'il a vu sa lolotte !" crie Aldebert, ce gros pervers -enfin, en bon capitaine il se fait un peu le porte parole de son équipe Embarassed -)
C'est l'ultime blitz pour Liselotte qui parvient à mettre Fleurimond au sol et à lui faire lâcher le ballon.

Dernier tour de j*e*u, il faut arriver à marquer !

Mais ce sera pas facile :red:



Isidore commence à ouvrir la voie. Chat-minou +10 sur une mercenaire amazone. On croirait pas mais ça fait mal aussi chez les filles (enfin, c'est là qu'Aldebert s'est vraiment demandé si c'étaient des filles en fait Suspect non, il se demande, c'est tout :red: ). Blitz d'Édelmard qui repousse Anysie loin du ballon. Et Giguerand Tranchedepain s'élance, glisse dans les jambes de Charbelle, prend le ballon, esquive Charbelle, fait un tour prudent de Lutgarde et marque !



On mène au score pour la première fois du match, de la compétition, de l'équipe !!! cheers

VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE !!! Ouaiiis !


Il ne reste plus qu'un tour à jouer pour les amazones et ce sera enfin terminé. L'arbitre remplaçant demande à ses adjoints combien de temps il reste. "Encore un tour ou plusieurs ?"
Et là on entend clairement la voix du premier arbitre dans la cabane, toujours en conférence avec l'entraîneur (-neuse ?) des amazones "Encore ! Encore! ENCORE !".
confused
Euh... Ça a le mérite d'être clair au moins... Razz

L'arbitre préposé au score ajoute un tour à chacune des équipes et sur notre coup d'envoi on peut jouer aussitôt ! Shocked cheers

Le ballon atterrit dans le camp des amazones à 4 cases de la ligne d'en-but. C'est du tout cuit ! Dugland Duchêne met un double Chat-minou dans Liselotte qui l'envoie KO, et Delaracine Dutronc prend Kimbert Michedorée par la cheville et l'envoie vers le ballon ! Tête-pieds-Tête-Pieds-Tête- de nouveau sur les pieds ! Mais bien trop court No Kimbert n'arrivera jamais à la ligne d'en-but comme ça. De toute façon il rate le ramassage de balle.
Dernier tour pour les amazones, Namadie tente de plaquer Clodomir qui la surprend par un double Chat-minou/Chat-cul et l'arbitre termine le match avant que ça ne finisse en orgie.
"Ooooh" font les hobbits déçus No avant de penser que c'est maintenant le banquet d'après match !


_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>   Lun 3 Jan - 19:21

Alors cette fois on est partis chez les orcs Et les gobelins aussi, ils habitent ensemble dans des sortes de huttes et des cavernes aussi. Nous on dort dans nos tentes parce qu'on a un peu l'habitude des auberges gobelines, on repart toujours avec plus de poux et puces et moins de nos objets personnels. Rien d'offensant pour nos hôtes, c'est juste des habitudes culturelles différentes. :red:

Mais on médit beaucoup sur nos amis à peau verte, mais ils ont une culture élaborée, tout comme nous ! On a passé pas mal de temps avec le chef cuisinier orc à s'échanger des recettes et on a même trouvé une recette qu'on a en commun ! king


Soupe à tout
  • Dans un grand pot, faire bouillir plusieurs pintes d'eau et du gros sel.
  • Eplucher et laver les légumes que vous avez sous la main selon la saison et votre région (environ 10 livres) : carotte, pommes de terre, céléri, betterave, potiron, potimarron, chou blanc, chou rouge, poireau, navets, endive, topinambour...
  • Ne pas oublier d'y mettre de gros oignons et quelques gousses d'ail.
    Couvrir le pot et faire cuire deux heures après le début de l'ébullition.
  • À la fin de la cuisson, écraser le tout. La couleur dépendra de ce que vous y avez mis.
  • Chacun peut ajouter des lamelles de fromage du terroir local. On peut aussi y mettre des morceaux de saucisse ou autre charcuterie mais là, plutôt au moment de la cuisson. Bon appétit ! Razz

Soup-a-tou
  • Dan un gro po, metre plin d'o et deu poinié de tère.
  • Metre dan le po tou koi ki n'ya a manjé en cantité beaucou : racine, erbe, feuye, branch-qui-pik...
  • Pa oublié crotin en cantité deu poinié.
  • Metre cayou brulan dan le po et remplacé cayou souvan
  • Kan cé cui, versé dans un po-a-manjé. La couleur cé maron tou le tan. Si cé ver, cé pa cui.
  • On peu ajouté dé ra, dé cafar ou le sal goss dé voizin pour doné du gou meyeur.
  • Manjé tou ou cé vou qui seré manjé !



Mais on n'était pas là pour manger (enfin pas seulement Embarassed ) et on a joué notre match contre l'équipe locale, les Servants d'Angmar.

C'est rigolo : ils sont tout vert comme s'ils cherchaient à se camoufler dans le gazon du terrain, mais avec l'armure rouge ça fait un peu champ de coquelicot Razz

Dès le départ, on prend la mesure de notre adversaire en lui infligeant notre spéciale !
On donne le coup d'envoi et le ballon atterrit en coin, hors de portée des orcs. Aldebert, en première ligne en bon capitaine qu'il est, encaisse bien l'impact des orcs mais c'est déjà à nous d'agir. Dugland Duchêne dégage l'orc qui a frappé Aldebert. Delaracine Dutronc prend Édelmard Bonesprit par une cheville et l'envoie vers l'avant. C'est là qu'on voit notre préparation : Édelmard déplie les bouts de tissu qu'il s'est fait coudre sous les aisselles et tel l'écureuil volant, il plane vers le point précis où il voulait atterrir Cool Il atterrit comme une fleur juste devant le gobelin. Là une esquive, une autre, il glisse entre les jambes du lanceur orc, il ramasse le ballon, toujours des esquives et il se jette en un dernier effort dans la ligne d'en-but pour le Touchdown !



VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiis !!!

Le sifflet de l'arbitre est encore humide du coup d'envoi du match que c'est déjà un nouveau coup d'envoi et on mène 1-0 !

Bon, là le ballon atterrit au centre du camp des orcs et le lanceur le ramasse facilement. On peut pas gagner à tous les coups non plus :red:
Ménandre Blancmanteau sort sur KO mais on recule lentement en vendant chèrement le terrain cédé ! Enfin, en cédant le terrain pour pas cher en fait :red:
D'abord c'est Aldebert qui se retrouve KO après être allé au contact du lanceur. Là c'est Giguerand qui sort sur une légère commotion, le fond du casque entrant un peu trop violemment en contact avec le sommet de son crâne.
Les orcs ont fait le vide sur notre aile gauche, le lanceur fait une passe à son coureur qui a la voie libre pour aller marquer. Mais il reste Hégésippe Bosquetdemarroniers qui se relève et part apporter un soutien à ... à ... Il regarde à droite, à gauche.... Non, plus personne. Il se jette alors dans les chevilles de l'orc afin de le faire trébucher. Octave Largearpent (c'est le nouveau, il remplace Giguerand Tranchedepain qui a pris sa retraite sportive pour une faiblesse aux vertèbres consécutive à une embrassade fougueuse d'une amazone la dernière fois) se rapproche de Dugland Duchêne qui l'envoie vers l'arrière pour bloquer l'arrivée de renforts orcs :"Thou shalt not pass !"
Il est gentil Octave. Un peu con mais gentil. Il s'en prend une entre les deux yeux et laisse le passage pour un blitz qui découpe Hégésippe : le coureur marque sans problème No



Nouveau coup d'envoi, mais l'air de rien on mène toujours 1-1 Cool

Et cette fois, c'est nous qui recevons !
On se met en position en étoile pour couvrir le maximum de terrain et recevoir la balle. Le lanceur orc frappe de toutes ses forces et envoie le ballon en touche. L'arbitre remet le ballon à Édelmard Bonesprit.
C'est presque trop facile Razz Delaracine Dutronc dégage un orc qui pourrait gêner Dugland Duchêne. Népomucène et Clodomir se mettent à deux pour repousser le gobelin. Dugland Duchêne prend Édelmard par la cheville. Vol plané avec sa petite voile. Édelmard atterrit sur ses pieds et ballon en main et passe sous le nez de la défense des orcs pour marquer le deuxième essai !
Net et sans bavure. king



VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiis !!!


Nous faisons une défense très offensive en collant de près les orcs à proximité du ballon. Clodomir a probablement défendu trop près en fait, parce qu'on doit le sortir sur un brancard. C'est tout en dosage. Près, mais pas trop parce que sinon on prend des éclaboussures :red:
Cette défense semble troubler particulièrement l'équipe adverse parce que Clodomir sera la seule perte de la fin de la première période et que le ballon ne sera pas sorti de leur camp. Ça mériterait quasiment un point de plus au score ça.
king


Et c'est déjà la mi-temps sur un score sans appel de 2-1

C'est l'occasion de se sustenter quelque peu. On a préparé notre propre soupe, mais par politesse on goute aussi celle de notre ami, le cuisinier orc.
C'est... goutu. Un peu épicé. Y a des choses qui crissent un peu sous la dent, des choses qui ont des petites pattes parfois. L'odeur aussi est un peu forte. Enfin, c'est très local.




C'est déjà le coup d'envoi pour la seconde période !
Et on reçoit le ballon. Et on note tout de suite que l'entraîneur des orcs a analysé la première période et a adapté sa tactique en conséquence !




Évidemment, on ne va pas jouer "long" quand il ne reste plus que cinq orcs devant et qu'on mène au score !
Dieudonné Aimablevoisin prend le ballon et le garde au chaud en remontant lentement le terrain. Les hommes-arbres nettoient le passage et les copains font protection autour de lui.
Ça déménage ! Razz Troisième tour et on est déjà à la ligne médiane avec des orcs étendus un peu partout. L'armure ne serait pas si costaude, ça en ferait déjà un paquet de mis dehors.



Dès qu'on est à égalité numérique à 11 contre 5, là on a vraiment une équipe de tueurs ! Twisted Evil

Le problème c'est quand on est en légère infériorité numérique, à onze chez nous contre huit chez eux, ça se gâte Embarassed L'entraîneur orc fait remonter sa défense et déjà on manque un peu de place pour bouger...
Le gobelin mis KO rétablit un peu l'équilibre, mais il est temps d'envoyer quelqu'un à l'essai puisque l'entraîneur orc a dégarni sa défense ! Selon le fameux système tactique hobbit du "Si lui il arrive, nous on s'en va", Dieudonné fait une transmission à Édelmard juste devant lui. Delaracine Dutronc prend son élan en deux longues enjambées, il saisit Édelmard par une jambe et l'envoie loin devant.

Une passe quasiment parfaite. On pourrait juste critiquer en disant qu'il aurait du le saisir par la jambe droite puisqu'il était sur sa droite. Prendre la jambe gauche, c'est bien aussi, mais ça met Édelmard de dos au moment où il ouvre son tissu planant. Le temps qu'il se retourne et et il se retrouve complètement sur le côté du terrain et sur la tête au lieu d'atterrir sur les pieds.
Mais franchement,c'est pas raté de beaucoup, on ne va pas chercher la petite bête non plus :red: On l'a assez fait en mangeant la soupe à la mi-temps Embarassed

Évidemment, cela change un peu la physionomie du j*e*u, puisque là c'est nous qui défendons et ce sont les orcs qui rapidement prennent le ballon et font une passe de vingt toises ! Shocked



pale La situation devient quelque peu délicate. D'aucuns iraient même jusqu'à suggérer "critique" !

Les hommes arbres prennent la mesure de la situation et réagissent en conséquence. Dugand Duchêne fait ressortir sa rage dans le coup qu'il donne à l'orc noir devant lui. Delaracine Dutronc, pour brusque qu'il est (à l'aune des hommes-arbres, en tout cas) réfléchit plus posément et envoie d'un coup de branche Dieudonné Aimablevoisin en dernier défenseur. Dieudonné blitze, tête en avant, contre le coureur orc sur le point de marquer. Un méchant coup dans les reins envoie valdinguer l'orc dix pieds en arrière ! C'est du grand art, même si dieudonné a du mal à relever son casque de devant ses yeux. Dans son élan, Dieudonné va jusqu'à ramasser le ballon et à s'éloigner de l'orc qui se tord de douleur au sol. On ne sait jamais, une ruade malencontreuse...

cheers VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiis !!!



Il n'y a plus qu'à ramener Dieudonné vers les hommes-arbres et aller marquer l'essai ! C'est du tout cuit Cool

C'est là que ça a un peu déraillé, au moment des sorties de Juventin et Ménandre un tout petit peu KO... Le coureur orc s'est relevé et a blitzé Dieudonné qui a eu le souffle coupé et a lâché le ballon. No
L'orc a ramassé la balle et a voulu s'éloigner des hobbits et est tombé à son tour. Vu d'ici, difficile de dire si c'est Dieudonné qui a réussi à lui faire une cuiller ou si c'est l'orc qui s'est mélangé les pinceaux.
Toujours est-il que Népomucène Duriantruisseau prend le ballon a son tour et fait une passe vers Isidore Beloiseau. Ce dernier n'est pourtant pas si loin mais il a plus de pouces que de doigts à chaque main et il fait tomber le ballon !
Les orcs déménagent les hobbits qui restent autour du ballon mais ne sont pas capables de le ramasser.
On tente de colmater les brèches en se collant aux orcs pour les empêcher d'avancer vers le ballon. Certains poussent le talent jusqu'à ce coller sous les crampons des orcs ! Kimbert Michedorée bondit pour aller chercher le ballon mais subit un croc-en-jambe de son vis à vis et se fait une sévère entorse. silent

Ça y est, un des orcs a récupéré le ballon, il se rapproche de la ligne d'essai. Des hobbits volent dans ce secteur, mais ce sont surtout les orcs qui font office de rampe de lancement, c'est moins efficace qu'un homme-arbre
Aldebert Petitpotdebeurre est le dernier défenseur et se cramponne à la jambe du coureur orc. "Vas-y Isidore, cogne le, je le tiens !"
Isidore esquive son vis-à-vis, se précipite en criant son terrible cri de guerre "Jambon-purééééée !!" et bondit pour donner le terrible coup de boule dans les parties qui a décimé des générations d'adversaires : eux mêmes et les descendants qu'ils n'auront jamais plus !
Trop court.
Isidore s'écrase comme une bouse fraîche sur le gazon.

Dernier tour des orcs ! Ils amènent du soutien autour d'Aldebert, ils sont trois et le coureur avec son ballon blitze sur Aldebert.
Même pas mal ! Aldebert esquive le coup d'épaule et reste dans la zone de tacle de son adversaire grâce à sa technique supérieure de la glissade contrôlée !
L'orc doit esquiver et Aldebert se jette courageusement dans ses jambes, suffisamment pour le faire trébucher et tomber !
cheers
On a gagné !!!! cheers VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiis !!!

Il nous reste un tour, sympa. Les hommes arbres se font plaisir en frappant les orcs noir, on se met en place pour une passe pour amuser le public, les autres hobbits commencent à faire le tour du terrain en saluant le public qui hurle sa joie (ou des malédictions, c'est difficile à dire en langage orc :red: ).
Dieudonné va ramasser le ballon en annonçant une passe pour Népomucène, mais le ballon glisse de ses mains et tombe.
Pas grave, c'est fini, l'arbitre siffle la fin du match...

L'arbitre ? confused La fin du match, là. C'est fini. Et oh ? PFFFFFUIIIITTT ! C'est fini !! Ouh ouh ? scratch C'est finiii on a gagné !

Shocked

Il reste un tour aux orcs pale

On est mal...

Bon, il leur faut encore ramasser le ballon, c'est pas fait et puis ensuite aller marquer, c'est pas fait non plus, mais on a clairement loupé un épisode là et on aurait pu être mieux placés No



Et de fait, un orc dégage Népomucène du chemin, un autre frappe gratuitement Aldebert qui n'était pourtant pas dans le chemin.
[et heureusement qu'il est mis à terre parce que sinon il y aurait eu une esquive de plus !] Et enfin le coureur orc part vers le ballon, le ramasse, esquive Dieudonné et part marquer à la limite de ses forces pour l'essai de la dernière seconde, parce que là l'arbitre siffle la fin du match No

Mais on a gagné un match nul quand même et c'est l'heure du banquet d'après match sans même un blessé grave !


VER-TE, VER-TE, VERTE PRAIRIE ! Ouaiiis !!!



_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ligue Bloodbowl =VdF= <@> L'AARivée des Profonds <@>
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Blood Bowl-
Sauter vers: