Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 «Notre histoire forge notre avenir»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Mer 8 Sep 2010 - 9:01

Mosquito a écrit:
Oli le Belge a écrit:
Midomar a écrit:

Il vaut pieux parler d'Henri III aux élèves, il est méconnu king

Ah oui, le pieu dans l'oeil, c'est Henri III...


Non, Henri III, le pieu, c'est ailleurs qu'il se le fouttait... (putain, les mecs, confondre les Henri, ça la fout quand même un brin pas sérieux...)

Ah oui, c'est juste.... Bon, quelle idée aussi de pas avoir des rois qui s'appellent Léopold, Albert ou Baudouin !



Mosquito a écrit:


Mon avis sur la question?

Ce n'est pas au collège qu'il faut traiter ce genre de chapitre de l'histoire. De toute façon, on ne dispose même pas de suffisamment de "matière" scientifique pour faire un cours de DEUG sur ces fameux empires africains (j'exagère, mais bon, pas tant que ça...). Reprenons les bonnes bases de l'enseignement du secondaire : chaque cours de secondaire est un condensé d'une spécialité universitaire. Sur les empires africains, de quoi disposons-nous? De rien, nada, woualou. Du vent, mis à part quelques tas de boue, idoles du quai Branly (et encore, y a juste qulques étagères, coincée entre les idoles de papouaisie et des Touamoutou), et relations d'aventuriers négriers ou missionnaires partis risquer leur peau pour rompre leur voeu de célibat sans que Madame Michu ne le dénonce à l'évêque...

Non, mais sans déconner, qu'est-ce qu'on fais perdre du temps à nos gosses avec des conneries pareilles? Qu'ils maîtrisent déjà l'enseignement élémentaire du collège, à savoir, après la "mise à niveau de sixième", la constitution de la France en tant qu'Etat européen et de ses institutions, sa place, en Europe et dans le monde, la place de l'Europe dans le monde, et l'initiation à l'histoire des grands mastodontes historico-culturels que sont le sous-continent Indien et la Chine. Un truc pareil, de la 5eme à la 3eme, c'est déjà ENORME!!

Et ne parlons pas de la géo ni de l'éducation civique...

Cette manie de jouer avec les programmes d'histoire en fonction des marottes et des effets de mode tend à faire oublier ce qu'est un enseignement indispensable dans l'éducation de tout jeune afin de forger sa conscience de futur citoyen, et ce qui relève du simple éveil de loisir culturel. On prend vraiment nos profs pour des cons et nos gosses pour des moutons...

Non, on prend les jeunes ado pour des adultes... on veut mettre la charrue avant les boeufs.

Alors je ne dis pas qu'ils ne doivent pas penser, réfléchir, mais avant de le faire, comme le dit Mos, il faut construire quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Keyser Pacha

avatar

Age : 38
Localisation : Pleine tête !

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Mer 8 Sep 2010 - 9:47

Mosquito a écrit:


Non, Henri III, le pieu, c'est ailleurs qu'il se le fouttait... (putain, les mecs, confondre les Henri, ça la fout quand même un brin pas sérieux...)


Mon avis sur la question?

Ce n'est pas au collège qu'il faut traiter ce genre de chapitre de l'histoire. De toute façon, on ne dispose même pas de suffisamment de "matière" scientifique pour faire un cours de DEUG sur ces fameux empires africains (j'exagère, mais bon, pas tant que ça...). Reprenons les bonnes bases de l'enseignement du secondaire : chaque cours de secondaire est un condensé d'une spécialité universitaire. Sur les empires africains, de quoi disposons-nous? De rien, nada, woualou. Du vent, mis à part quelques tas de boue, idoles du quai Branly (et encore, y a juste qulques étagères, coincée entre les idoles de papouaisie et des Touamoutou), et relations d'aventuriers négriers ou missionnaires partis risquer leur peau pour rompre leur voeu de célibat sans que Madame Michu ne le dénonce à l'évêque...

Non, mais sans déconner, qu'est-ce qu'on fais perdre du temps à nos gosses avec des conneries pareilles? Qu'ils maîtrisent déjà l'enseignement élémentaire du collège, à savoir, après la "mise à niveau de sixième", la constitution de la France en tant qu'Etat européen et de ses institutions, sa place, en Europe et dans le monde, la place de l'Europe dans le monde, et l'initiation à l'histoire des grands mastodontes historico-culturels que sont le sous-continent Indien et la Chine. Un truc pareil, de la 5eme à la 3eme, c'est déjà ENORME!!

Et ne parlons pas de la géo ni de l'éducation civique...

Cette manie de jouer avec les programmes d'histoire en fonction des marottes et des effets de mode tend à faire oublier ce qu'est un enseignement indispensable dans l'éducation de tout jeune afin de forger sa conscience de futur citoyen, et ce qui relève du simple éveil de loisir culturel. On prend vraiment nos profs pour des cons et nos gosses pour des moutons...

Je comprend ton point de vue et j'entend bien que tu exagères un brin pour faire passer ton idée, mais franchement, dire qu'on a pas matière à enseigner quelque chose sur le Mali ou l'empire Songhaï c'est juste une preuve du manque d'intérêt flagrant pour l'histoire de l'Afrique... Y a largement de quoi faire 2h de cours à des 5éme... Neutral (parceque c'est de ça qu'on parle)
Et ça me paraît pertinent de montrer, vu le mépris pour ce continent (toujours existant) que l'histoire de l'afrique ne se résume pas à l'égypte (pas si africaine que ça blabla) et des huttes dans la forêt...
Il y aurait aussi pas mal de choses à dire sur la Nubie et la recherche sur le terrain a bien progressé depuis quelques années (ou l'éthiopie, mais là par contre, je ne sais pas trop le niveau de la recherche, sorti de quelques fouilles de villes musulmanes).
Des sources écrites il y en a et pas que des récits de missionnaires du XIXéme, des vestiges archéologiques, il y en a aussi, encore sous-exploités et pas recherché certes.

Mais en gros, en plus, tu mets la charrue avant les boeufs. Tout le monde se fout de l'afrique, donc on a pas grand monde avec les connaissances nécessaires pour en parler ou l'étudier en détail, donc on ne doit pas en parler. Moui... ça va faire avancer le shmilblick c'est sûr.

Ensuite, je ne connais pas les programmes récents, mais Saint-Denis enseigne régulièrement des modules "exotiques" en histoire, c'est l'un des rares intérêts de cette fac d'ailleurs (avec sa belle bibliothéque toute neuve et silencieuse).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bob Lafayette

avatar

Age : 43
Localisation : Lorient

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Mer 8 Sep 2010 - 10:22

J'ai suivi un cursus d'histoire de l'art africain à l'université de Rennes II et c'était fort intéressant.

J'aimerais bien qu'on reprenne les objectifs pédagogiques et voir si c'est cohérent ou non.

Si je ne m'abuse, on parle d'enseignement de méthodes, de développement d'esprit critique et de fixation de repères culturels permettant ensuite un apprentissage organisé ou une réception organisée des informations historiques. Non ?

L'important n'est pas tellement de connaître les causes profondes du pouvoir ecclésiastique absolu dans la France de Louis XIII mais déjà de fixer Louis XIII dans une trame, d'avoir éventuellement une idée du pouvoir d'un cardinal de Richelieu et d'apprentissage de méthodes d'analyse et de portes d'entrée pour accéder à cette époque en fonction de son parcours après coup ? Non ?

Dans ce cas, deux ou trois heures pour fixer l'existence d'une histoire de l'Afrique, comprendre (vu que ça ne l'est pas) que le commerce transsaharien a assuré bien des richesses au même titre que la route de la Soie (antérieurement) et découvrir qu'on peut s'extirper d'un regard pour un autre, c'est pas si mal ! Ensuite, toute information historique ou politique sur la situation en Afrique est comprise autrement que par le prisme bas du front de "ces noirs qui se tuent à la machette depuis que le monde est monde".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boultan
Admin
avatar

Age : 42
Localisation : Paris/Montreuil

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 15:20

En attendant, en CM2, mon fils est initié à la Révolution et à l'Empire en apprenant par coeur des dates... Je lui ai fait apprendre sa leçon hier (bien obligé) : il savait le jour exact quand la Prusse et l'Autriche attaquent (mais pas pourquoi), quand Louis XVI est guillotiné (mais pas pourquoi ça a mis tant de temps depuis Varennes) et quand Napoléon prend le pouvoir (mais pas pourquoi ni comment), Robespierre passe toujours pour un fou sanguinaire et le Tiers-état pour un ramassis de clochards...
J'adore l'histoire, mais je suis pas loin d'être opposé à son enseignement en primaire. Autant les gosses peuvent comprendre des notions d'éducation civique (leur expliquer des rudiments de droit ou de politique), autant exiger d'eux qu'ils maitrisent des sujets aussi difficiles (et obscurs pour eux qui en général se rappellent à peine ce qu'ils ont mangé à la cantine à midi) que la Révolution me semble imbécile.
Au collège, trois heures pour parler d'autre chose que de la France, ça ne me choque pas. De toute façon, les profs auront toute latitude pour continuer à faire ce qu'ils veulent. En sixième, je n'ai étudié que l'Egypte en Histoire, et bon, j'aimais bien mais je trouve ça un brin exagéré.

_________________
boultan.wordpress.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://boultan.wordpress.com
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 15:46

boultan a écrit:
En attendant, en CM2, mon fils est initié à la Révolution et à l'Empire en apprenant par coeur des dates... Je lui ai fait apprendre sa leçon hier (bien obligé) : il savait le jour exact quand la Prusse et l'Autriche attaquent (mais pas pourquoi), quand Louis XVI est guillotiné (mais pas pourquoi ça a mis tant de temps depuis Varennes) et quand Napoléon prend le pouvoir (mais pas pourquoi ni comment), Robespierre passe toujours pour un fou sanguinaire et le Tiers-état pour un ramassis de clochards...
J'adore l'histoire, mais je suis pas loin d'être opposé à son enseignement en primaire. Autant les gosses peuvent comprendre des notions d'éducation civique (leur expliquer des rudiments de droit ou de politique), autant exiger d'eux qu'ils maitrisent des sujets aussi difficiles (et obscurs pour eux qui en général se rappellent à peine ce qu'ils ont mangé à la cantine à midi) que la Révolution me semble imbécile.
Au collège, trois heures pour parler d'autre chose que de la France, ça ne me choque pas. De toute façon, les profs auront toute latitude pour continuer à faire ce qu'ils veulent. En sixième, je n'ai étudié que l'Egypte en Histoire, et bon, j'aimais bien mais je trouve ça un brin exagéré.

C'est assez idiot en effet. De mon temps on nous apprenait surtout à reconnaitre une époque [les chevaliers, les romains etc.] et on nous expliquait plutôt le mode de vie [dans mon coin, il y a un "archéosite" où sont reconstitués grandeurs natures une villa romaine découverte dans la région, des maisons du néolithique et des périodes postérieures...].

Enfin, on avait aussi des "questionnaires" [genre chercher aux dictionnaires, dans une encyclopédie qui est untel, c'est quoi tel truc]. Le problème, c'est que les questions avaient été créées en 1950 et nous parlaient encore parfois du Congo Belge et des mines en Wallonie... [enfin, on était pleinement dans l'Histoire Razz].

Sinon, avec mon neveu, je fais de l'Histoire avec les Playmobils: Il a des Romains et des Egyptiens et j'ai ressorti mes cowboy et mes chevaliers...et comme il apprend à lire, ça s'accorde bien avec ses Bd [les Tuniques Bleues et Johan et Pirlouit]. Là encore, il s'agit de situer plus ou moins dans le temps [les romains c'est avant les chevaliers qui eux mêmes viennent avant les cowboys... et du mode de vie...enfin, du mode d'extermination de l'ennemi ].



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 15:55

Oli le Belge a écrit:

C'est assez idiot en effet. De mon temps on nous apprenait surtout à reconnaitre une époque [les chevaliers, les romains etc.] et on nous expliquait plutôt le mode de vie [dans mon coin, il y a un "archéosite" où sont reconstitués grandeurs natures une villa romaine découverte dans la région, des maisons du néolithique et des périodes postérieures...].
C'est toujours ce qui est fait de manière générale, mais il y a toujours des instits qui pannent que dalle à l'histoire ou qui s'en foutent complètement ou peut-être qui sont nostalgiques de l'école IIIè République, qui trouvent plus simple d'allonger des listes à apprendre par coeur

_________________
"Politicians love activity : that's their substitute for achievement", Sir Humphrey, Yes Minister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:00

Je découvre cette enfilade, et surtout le premier post. pero a mis en valeur cet extrait qui défendait les évolutions du programme.


"Ce dernier, comme Napoléon, figure toujours dans les programmes. L'histoire des civilisations africaines ou indiennes ne concerne quant à elle que 10% du programme, soit trois heures de cours pendant l'année."

Je suis le seul à être étonné que 10% fasse trois heures? Il n'y a que trente heures d'histoire par an au collège ? A trois heures par semaine sur 33/34 semaines, ça fait nettement plus non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/ En ligne
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:02

c'est 10% du cours d'histoire, la géo et l'instruction civique ne sont pas comptabilisées dans le total.

_________________
"Politicians love activity : that's their substitute for achievement", Sir Humphrey, Yes Minister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:05

Oli le Belge a écrit:
Alpheraz a écrit:
'une histoire "méditerranéo-européo-franco-centrée".

Est-ce un problème si c'est assumé ? Personnellement, ça ne me dérange pas de dire "oui, on est européo centré" parce qu'on a peu d'heure...ce qui ne m'empêche pas de dire qu'il y a autre chose ailleurs, de le faire voir lors d'expositions...

Je vais faire mon Iba, mais il faut faire des choix et une hiérarchie...les empires africains c'est bien, mais ça n'entre pas dans le volume temps qui est a ma disposition. Je ne parlerais de l'Afrique que pour le commerce triangulaire et lors de la colonisation au XIXeme...


[Bon, j'ai aussi des élèves qui peinent déjà parfois à placer Séville et Moscou sur une carte d'Europe ou du monde alors hein...il me semble qu'il y a des choses plus importante à faire avec eux...]

Je te rejoins... ^^

Et quitte à aborder des domaines non européo-centrés, puisqu'on en parle, pourquoi pas l'histoire de la Chine et du Japon? C'est nettement plus costaud, y a des choses à dire et on semble totalement oublier, dans tout le cursus, l'existence des civilisations orientales, qui resurgissent mystérieusement au moment de la seconde guerre mondiale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/ En ligne
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:07

Pero Coveilha a écrit:
c'est 10% du cours d'histoire, la géo et l'instruction civique ne sont pas comptabilisées dans le total.

Et le cours d'histoire c'est 30 heures sur les 100 heures annuelles? (au moins, je compte 3 heures par semaine sur 33/34 semaines, je ne dois pas être loin du compte). Tu vas pas me faire croire qu'on fait 40 heure de géo et 30 d'instruction civique à côté.
Si mes souvenirs sont justes, c'était plutôt 70 heures d'histoire et 30 heures de géo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/ En ligne
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:10

Alpheraz a écrit:
(de même que je fais les savants grecs au lieu d'Alexandre) .

Tu ne fais pas Alexandre? Shocked
y a le plus grand conquérant de l'histoire, un truc qui peut faire briller les yeux des petits garçons, des guerres et des batailles et tu les ennuies avec la poussée d'Archimède et la philosophie d'Aristote?
Pauvres gosses. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/ En ligne
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:11

Les profs d'H-G répondront mieux que moi, mais officiellement autant d'heures sont consacrées à l'histoire et à la géo. C'est dû à la formation majoritaire des profs que l'histoire est généralement favorisée (et dans tous les cas, que l'éducation civique fait figure du 5è roue du carosse)

Ibarrategui a écrit:

Je te rejoins... ^^

Et quitte à aborder des domaines non européo-centrés, puisqu'on en parle, pourquoi pas l'histoire de la Chine et du Japon? C'est nettement plus costaud, y a des choses à dire et on semble totalement oublier, dans tout le cursus, l'existence des civilisations orientales, qui resurgissent mystérieusement au moment de la seconde guerre mondiale.

La Chine ("antique") est vue en 6è il me semble. L'Asie extrême-orientale reste au programme en géo.

_________________
"Politicians love activity : that's their substitute for achievement", Sir Humphrey, Yes Minister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:17

Oli le Belge a écrit:


C'est assez idiot en effet. De mon temps on nous apprenait surtout à reconnaitre une époque [les chevaliers, les romains etc.] et on nous expliquait plutôt le mode de vie [dans mon coin, il y a un "archéosite" où sont reconstitués grandeurs natures une villa romaine découverte dans la région, des maisons du néolithique et des périodes postérieures...].



J'ai pas de grands souvenirs de l'histoire en primaire, je me souviens à peine en avoir fait.
Oui ptêt bien les modes de vie de la préhistoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/ En ligne
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:21

Pero Coveilha a écrit:
Les profs d'H-G répondront mieux que moi, mais officiellement autant d'heures sont consacrées à l'histoire et à la géo. C'est dû à la formation majoritaire des profs que l'histoire est généralement favorisée (et dans tous les cas, que l'éducation civique fait figure du 5è roue du carosse)

Bah même à 50/50, à 3 heures / semaine sur 33/34 semaines, ça tient toujours pas. Y a 20/22 heures qui se baladent...


Citation :

La Chine ("antique") est vue en 6è il me semble. L'Asie extrême-orientale reste au programme en géo.

Mais la Chine et le Japon (et l'Inde, mais on a moins de données à cause de l'humidité qui a tout bouffé ^^) n'existent pas seulement dans l'antiquité.

Enfin bref, de toute manière, ce qu'il faut, ce sont des bases simples et structurées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/ En ligne
el_slapper

avatar

Age : 41
Localisation : Dans un Q400, entre Paris et Montpellier

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:23

en primaire, j'avais fait quelques trucs sur les rois de France, je me souviens. Quoi, par contre..... J'avais aussi fait enrager mon instit de CM1 en ayant, moi le premier de la classe, un E volontaire, pour protester contre une question mal posée(depuis, je me méfie et je pose des questions complémentaires pour être sur de bien comprendre).

et en secondaire, c'était 50% histoire, 49,9% géo, et quelques bribes d'extorsion cynique, euh, d'extrusion chiatique, non, d'euphémismes cyniques, non, décidément, j'y arriverais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:26

Apparemment, ma copine (passée au collège et au lycée quelques années après moi, que voulez-vous, les hommes préfèrent les jeunettes) a fait, dans les cours d'instruction civique, des exercices sur les discriminations et les inégalités...

Je crois n'avoir jamais entendu le mot "discrimination" de tout mon cursus primaire et secondaire.

En bref, je ne faisais pas d'instruction civique, ou en tout cas je n'en ai aucun souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/ En ligne
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:44

Non, en fait Péro essaie de couvrir la nullité en math des profs d'histoire géo...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 16:49

Ibarrategui a écrit:

Je crois n'avoir jamais entendu le mot "discrimination" de tout mon cursus primaire et secondaire.

Y a eu la grande campagne des badges "touche pas à mon pote" quand j'étais en primaire...ça compte


Sinon, je suis heureux d'avoir le soutien d'Iba [en plus, c'est de plus en plus fréquent...j'ai une chance de finir Dauphin du Célestissime si il n'a pas de fils Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
FFFootix

avatar

Age : 39
Localisation : Parc OL

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 17:02

Ibarrategui a écrit:
Bah même à 50/50, à 3 heures / semaine sur 33/34 semaines, ça tient toujours pas. Y a 20/22 heures qui se baladent...
Il faut bien caler les exams et les grèves dans l'emploi du temps Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 18:51

Pero Coveilha a écrit:

C'est toujours ce qui est fait de manière générale, mais il y a toujours des instits qui pannent que dalle à l'histoire ou qui s'en foutent complètement ou peut-être qui sont nostalgiques de l'école IIIè République, qui trouvent plus simple d'allonger des listes à apprendre par coeur

Et les comptoirs indiens, c'est important les comptoirs indiens!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Ven 8 Oct 2010 - 19:51

Oli le Belge a écrit:
Ibarrategui a écrit:

Je crois n'avoir jamais entendu le mot "discrimination" de tout mon cursus primaire et secondaire.

Y a eu la grande campagne des badges "touche pas à mon pote" quand j'étais en primaire...ça compte


Sinon, je suis heureux d'avoir le soutien d'Iba [en plus, c'est de plus en plus fréquent...j'ai une chance de finir Dauphin du Célestissime si il n'a pas de fils Razz]

Quand tu reprends mes positions (surtout en me citant), ça serait ballot que je te contredise. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/ En ligne
Keyan Farlander

avatar

Age : 37
Localisation : Lorraine, France

MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   Sam 9 Oct 2010 - 18:59

Je me rappelle vaguement avoir eu des cours d'éducation civique entre le CM1 et la 5è, avec le fonctionnement des institutions au programme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: «Notre histoire forge notre avenir»   

Revenir en haut Aller en bas
 
«Notre histoire forge notre avenir»
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» «Notre histoire forge notre avenir»
» Notre Histoire
» Pays de Volcania : Créons notre histoire !
» changer l'histoire avec notre voix
» Mémoires d'Elfes, notre histoire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: