Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mar 21 Fév 2012 - 21:35

VonGuderian a écrit:
On pourrait pas penser à autre chose quand on associe France et Seconde Guerre Mondiale ? Y'avait plus de français libres que de LVF, bordel !
Pourquoi c'est pas ceux là qui ont une place d'honneur ?

Ah mais évidemment qu'il y avait plus de Français libres ! Ils avaient d'ailleurs stratégiquement attendus août/septembre 44 pour se déclarer et se lancer dans l'action sans bêtement se faire prendre par les boches ! Ah qu'ils étaient malins...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauclerc
Multis-Mod
avatar

Age : 33
Localisation : Craggy Island

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mar 21 Fév 2012 - 23:32

VonGuderian a écrit:
On pourrait pas penser à autre chose quand on associe France et Seconde Guerre Mondiale ? Y'avait plus de français libres que de LVF, bordel !
Pourquoi c'est pas ceux là qui ont une place d'honneur ?

Parce qu'Iba est bien plus capable de nous faire rire avec la LVF qu'avec les FFL ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mar 21 Fév 2012 - 23:45

Mauclerc a écrit:
VonGuderian a écrit:
On pourrait pas penser à autre chose quand on associe France et Seconde Guerre Mondiale ? Y'avait plus de français libres que de LVF, bordel !
Pourquoi c'est pas ceux là qui ont une place d'honneur ?

Parce qu'Iba est bien plus capable de nous faire rire avec la LVF qu'avec les FFL ?

Laissez le finir la révolution française avant qu'il ne se lance dans une carrière de max gallo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronKray



Localisation : Voringhen, au sud de Ulm

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 5:28

Ibarrategui a écrit:
C'est la jeanmabirisation des esprits. Ah, Jean Mabire et ses célèbres "Les héros de la LVF", "La Leibstandarte face au complot anglo-juif" et "La défense ultime du Führer : la LVF et le bunker de la chancellerie"...
Ca me rappelle aussi Cyberstratège. Sans ce type de revues, je n'aurais vraiment que très tardivement appris qu'il y avait des français en 45 à berlin study ...

Von Guderian a écrit:
On pourrait pas penser à autre chose quand on associe France et Seconde Guerre Mondiale ? Y'avait plus de français libres que de LVF, bordel Pourquoi c'est pas ceux là qui ont une place d'honneur ?
Et c'est un forumite dont le nickname est Von Guderian qui pose la question Razz ?

Citation :
Parce qu'Iba est bien plus capable de nous faire rire avec la LVF qu'avec les FFL ?
Je connaissais pas .

Citation :
Des critiques ont été émises sur le caractère romancé des ouvrages de Mabire consacrés à la Waffen-SS et sur la complaisance dont il aurait fait preuve envers l'objet de son étude. L'auteur présente dans ses livres certaines unités de la Waffen-SS dans ces termes : « Les SS portent jusqu'au Caucase la torche de Prométhée et le glaive de Siegfried. Ils sont les fils des vieux guerriers germaniques surgis des glaces et des forêts. Ils sont les Teutoniques qui ont remplacé la croix du Christ par la roue du Soleil. Ils sont les SS d'Adolf Hitler » ; « Jusqu'au dernier jour de la guerre, ces jeunes volontaires voudront se battre. Toujours résonnera au plus profond de leur mémoire les paroles naïves et tragiques du chant de leur enfance. Oui, le drapeau est plus grand que la mort » ; « Les SS (...) savent qu'ils font partie d'un véritable ordre, qui est à la fois une armée, une école et une Église. Ils sont certains de porter le germe du nouvel État » ; « La grande aventure de la SS va commencer. De la Baltique à l'Atlantique, de la mer Égée à la mer d'Azov, de la Bavière au Caucase, les hoplites du Führer vont vivre une prodigieuse épopée guerrière » ; « Plus encore que le décor de la guerre, c'est le moment du combat qui compte ici. Soudain, tout devient possible. Il suffit d'oser. (...) l'homme d'armes y trouvera la place qui devait lui revenir de droit, la première, dans le mépris des valeurs bourgeoises, confortables et marchandes. Fidèle à une morale exigeante, l'homme n'est jamais si grand que lorsqu'il agit ».
Ah ouai, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bob Lafayette

avatar

Age : 43
Localisation : Lorient

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 5:41

Ah ouais ! Ah rien que de la poésie le machin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBours

avatar

Age : 64
Localisation : Breizh

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 6:42

Bob Lafayette a écrit:
Ah ouais ! Ah rien que de la poésie le machin !

T'aurais même pu écrire : "Ah ouais ! Aryen que de la poésie le machin !". C'eût été plus dans le ton...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asa

avatar

Localisation : Paris - Bruxelles

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 7:58

J'ai aussi investi dans les deux premiers numéros de Guerre & Histoire. Il faut dire que les éditeurs de Sciences & Vie a mis le paquet niveau promo, donc difficile de passer à côté. J'ai trouvé ça pas mal, avec des sujets assez variés, même si on n'échappera jamais aux sempiternels articles sur l'Empire et la Seconde Guerre mondiale - périodes qui m'intéressent mais un peu trop omniprésentes.

Il y a pas mal de revues historiques qu'on peut également trouver hors kiosque, notamment:
- Les Editions du Paladin, maison-mère du défunt Cyberstratège, publient Axe & Alliés - revue de vulgarisation sur la 2nde Gm - mais également Voyage & Histoire dont l'approche originale et variée me semble à souligner.
- Les éditions Lela Presse éditent les magazines Avions, Batailles Aériennes et Navires & Histoire qui, pour le coup, sont des revues d'expert. Je suis depuis 3 ans la publication dans Navires & Histoire du récit de la Guerre du Pacifique: le niveau de détails est ahurissant, mais sans jamais perdre le lecteur et en prenant le temps de détailler chaque affrontement maritime, des plus illustres aux moins connus. On retrouve la même exigence dans les articles portant sur d'autres conflits. Totalement indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anoune.blogspot.com/
Keyan Farlander

avatar

Age : 38
Localisation : Lorraine, France

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 9:55

J'ai aussi lu quelques Guerre&Histoire et je partage l'opinion d'Asa. Cependant, il y a un petit côté "sensationnaliste" qui m'agace un peu. Si on évite les mémoires épiques du Major Erwin Koenig à Stalingrad, on a par contre le récit du chef du commando qui a mené le coup d'Etat de Kaboul à Noël '79 ou l'interview de ce pauvre garde frontalier sur le fleuve Amour, présenté comme "L'incident qui a failli déclencher une guerre nucléaire entre Moscou et Pékin", rien que ça.

Le numéro précédent, sur Pearl Harbor, était aussi intéressant, avec un résumé d'un livre sur l'attaque japonaise que je venais de lire (quelle coïncidence...),je m'attends à un autre dossier sur Midway qui pourfende le mythe des Dauntless arrivant au dessus des porte-avions japonais alors que Nagumo vient juste de donner l'ordre de décollage pour les avions de la contre-attaque...

A ce sujet, Navires & Histoire m'intéresse beaucoup plus.


Sinon, chez Science&Vie, il y a toujours les Cahiers de Science&Vie, qui me semblent mieux faits que Guerre&Histoire (moins martial, surtout...). Je n'y suis pas abonné car certains sujets ne m'attirent pas, mais c'est toujours une lecture instructive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 10:28

Keyan Farlander a écrit:
J'ai aussi lu quelques Guerre&Histoire et je partage l'opinion d'Asa. Cependant, il y a un petit côté "sensationnaliste" qui m'agace un peu. Si on évite les mémoires épiques du Major Erwin Koenig à Stalingrad, on a par contre le récit du chef du commando qui a mené le coup d'Etat de Kaboul à Noël '79 ou l'interview de ce pauvre garde frontalier sur le fleuve Amour, présenté comme "L'incident qui a failli déclencher une guerre nucléaire entre Moscou et Pékin", rien que ça.

Le numéro précédent, sur Pearl Harbor, était aussi intéressant, avec un résumé d'un livre sur l'attaque japonaise que je venais de lire (quelle coïncidence...),je m'attends à un autre dossier sur Midway qui pourfende le mythe des Dauntless arrivant au dessus des porte-avions japonais alors que Nagumo vient juste de donner l'ordre de décollage pour les avions de la contre-attaque...

A ce sujet, Navires & Histoire m'intéresse beaucoup plus.


Sinon, chez Science&Vie, il y a toujours les Cahiers de Science&Vie, qui me semblent mieux faits que Guerre&Histoire (moins martial, surtout...). Je n'y suis pas abonné car certains sujets ne m'attirent pas, mais c'est toujours une lecture instructive.

Ouais c'est la "patte" science et vie : titre sensationnaliste et accroche exagérée, quand on le lit depuis plus de 10 ans on a un filtre qui passe outre ces conneries pour s'intéresser aux vrais trucs intéressants de l'article.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyser Pacha

avatar

Age : 38
Localisation : Pleine tête !

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 10:47

Keyan Farlander a écrit:
On a par contre le récit du chef du commando qui a mené le coup d'Etat de Kaboul à Noël '79

Tiens, mais pour le coup ça m'intéresse, connaître un peu les consignes politiques et les ordres reçus, comment ça s'est passé sur le terrain, il me semble que ça a été beaucoup d'impro mais avec un succès étonnant...

Après, tout dépend de la qualité des questions posées et de ce que révèle réellement l'interviewé, si tout ce qu'on apprend c'est comment il a abattu trois afghans lui même en tirant les balles de pistolets avec un marteau et un clou parce que son arme était enrayée... Moui, mais non. Ou si c'est pour avoir une conclusion de l'article "alala quels salauds ces soviéts quand même" on repassera aussi. A l'aune de ce qu'il se passe en Afghanistan à l'heure actuelle essayer de comprendre les motivations et les actions soviétiques dans le contexte politique afghan de l'époque peut être intéressant, dans la mesure ou la merde actuelle résulte de tout ça (tant l'intervention soviétique, que le bordel politique la précédant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyan Farlander

avatar

Age : 38
Localisation : Lorraine, France

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 11:00

des balles de pistolet avec un marteau et un clou Laughing

Non, ce n'était pas McGyverovski qui était envoyé.

J'ai la revue à la maison, mais de mon souvenir c'est peu intéressant, ce que j'ai retenu c'est qu'ils y sont allés à l'arrache avec un Shilka et une bonne lampée de vodka, des consignes politiques point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauclerc
Multis-Mod
avatar

Age : 33
Localisation : Craggy Island

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 11:05

Un Shilka bien employé ca te rase un paté de maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 12:32

Tamerlan a écrit:


Citation :
Des critiques ont été émises sur le caractère romancé des ouvrages de Mabire consacrés à la Waffen-SS et sur la complaisance dont il aurait fait preuve envers l'objet de son étude. L'auteur présente dans ses livres certaines unités de la Waffen-SS dans ces termes : « Les SS portent jusqu'au Caucase la torche de Prométhée et le glaive de Siegfried. Ils sont les fils des vieux guerriers germaniques surgis des glaces et des forêts. Ils sont les Teutoniques qui ont remplacé la croix du Christ par la roue du Soleil. Ils sont les SS d'Adolf Hitler » ; « Jusqu'au dernier jour de la guerre, ces jeunes volontaires voudront se battre. Toujours résonnera au plus profond de leur mémoire les paroles naïves et tragiques du chant de leur enfance. Oui, le drapeau est plus grand que la mort » ; « Les SS (...) savent qu'ils font partie d'un véritable ordre, qui est à la fois une armée, une école et une Église. Ils sont certains de porter le germe du nouvel État » ; « La grande aventure de la SS va commencer. De la Baltique à l'Atlantique, de la mer Égée à la mer d'Azov, de la Bavière au Caucase, les hoplites du Führer vont vivre une prodigieuse épopée guerrière » ; « Plus encore que le décor de la guerre, c'est le moment du combat qui compte ici. Soudain, tout devient possible. Il suffit d'oser. (...) l'homme d'armes y trouvera la place qui devait lui revenir de droit, la première, dans le mépris des valeurs bourgeoises, confortables et marchandes. Fidèle à une morale exigeante, l'homme n'est jamais si grand que lorsqu'il agit ».
Ah ouai, quand même.

A défaut d'autre chose, je me suis retrouvé chez un vieil oncle avec uniquement des Jean Mabire sous la main... donc euh... ces extraits sont bien choisis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/
BaronKray



Localisation : Voringhen, au sud de Ulm

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 18:59

L'histoire des "hoplites du furher" partant vers l'est etc m'a rappelé 300. D'un certain côté, toute épopée guerrière contre une peuplade perçue comme ""barbare"" (ou un gourvernement "oppresseur"), évoquée de façon lyrique peut ressembler à ça. Mais là ça choque quand même vu le "contexte". En lisant l'article de wiki, je comprends que ça bloque au niveau des associations de résistants. Il semble parvenir à éviter la législation anti-négationnisme apparemment en ne mentionnant sans doute même pas la shoah, je suppose (même pas "un détail").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capitaine Fracasse

avatar


MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 19:29

A priori l'apologie du nazisme est, elle aussi, illégale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mer 22 Fév 2012 - 21:49

Tamerlan a écrit:
L'histoire des "hoplites du furher" partant vers l'est etc m'a rappelé 300. D'un certain côté, toute épopée guerrière contre une peuplade perçue comme ""barbare"" (ou un gourvernement "oppresseur"), évoquée de façon lyrique peut ressembler à ça. Mais là ça choque quand même vu le "contexte". En lisant l'article de wiki, je comprends que ça bloque au niveau des associations de résistants. Il semble parvenir à éviter la législation anti-négationnisme apparemment en ne mentionnant sans doute même pas la shoah, je suppose (même pas "un détail").

Il est mort, donc il n'a plus grand chose à bloquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/
Asa

avatar

Localisation : Paris - Bruxelles

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Lun 16 Avr 2012 - 17:26

Je ne sais pas si vous l'avez noté, mais les Éditions du Paladin ont été mises liquidation judiciaire: les revues Axe & Alliés et Voyage & Histoire ne paraîtront donc plus et Cyberstratège (le site) est suspendu en attendant, éventuellement, que le mandataire trouve un acquéreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anoune.blogspot.com/
Keyan Farlander

avatar

Age : 38
Localisation : Lorraine, France

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Jeu 10 Mai 2012 - 6:57

Pour les amateurs de trucs avec des canons qui flottent, je signale qu'une nouvelle revue vient de paraître (enfin, vient, le n°1 est sorti il y a deux mois) : Los !

Oui, c'est un mot allemand,e t le n°1 était consacré au Bismarck, le n°3 au plan Z de la Kriegsmarine, et alors ?


La présentation est claire, les articles sont détaillés sans être trop incompréhensibles, pour les marins d'eau douce il y a un lexique, cela pourrait être intéressant s'ils évitent les écueils (ah ah ah) des poncifs ressassés par les autres revues du groupe en faisant des dossiers spéciaux sur les héros des U-boote comme Prien et compagnie...


Le site web du magazine : http://www.los-mag.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Jeu 10 Mai 2012 - 15:14

ça pue quand même toujours le "Jean Mabire like" ce genre de mag...


Je ne sais pas moi, ça aurait pu s'appeler "HMS" et nous parler de la grandeur de la marine britannique [qui a quand même un autre palmarès et sur des siècles que les rats des boîtes de conserves du IIIeme Reich...].

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyan Farlander

avatar

Age : 38
Localisation : Lorraine, France

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Jeu 10 Mai 2012 - 17:43

C'est pour ça que je n'ai pas pris le n°1, vu le pedigree de l'éditeur et le sujet ("le vaillant équipage du Bismarck, ayant coulé la fierté de la marine de la perfide Albion, doit faire face, tel un Nicolas Sarkozy opposé à tout l'establishment gauchiste, à des forces écrasantes ! Frappé traitreusement par des biplans, il se battra jusqu'au dernier obus, et choisira de saborder le navire plutôt que de donner aux assassins de Mers-el Kébir la joie de le couler !").

En plus, quand on voit le sujet du n°3 ( le plan Z de la Kriegsmarine, comme annoncé) et le pourquoi du nom, on peut effectivement craindre le pire...

Néanmoins, le sommaire du n°2 est varié, la seule odyssée sous-marine narrée est celle d'un submersible australien dans les Dardanelles, le dossier est consacré au cuirassé Richelieu et le seul navire allemand qui tire des trémolos au rédacteur est le Graf Spee, sur quand même une petite dizaine de pages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VG

avatar

Age : 25
Localisation : En Frrrrance !

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Jeu 14 Juin 2012 - 19:24

Jean mabire va me servir de transition puisqu'un petit paragraphe lui est consacré dans le nouveau numéro de Guerre et Histoire sorti hier. Le dossier de ce dernier est "La supériorité militaire allemande ? Le mythe du siècle !"
J'ai beaucoup apprécié l'ensemble du magazine (surtout l'article sur les cavaliers mongols et aussi celui sur l'historiographie de l'armée allemande) et restent assez "beau joueur" sur le dossier spécial. Ils savent rendre à César ce qui est à César mais montrent bien les défauts de l'armée allemande, notamment la cécité stratégique dont elle a fait preuve, elle et les politiques allemands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyser Pacha

avatar

Age : 38
Localisation : Pleine tête !

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Jeu 14 Juin 2012 - 20:43

Ca parle de quoi l'article sur les mongols ?

Sinon, rapport au sujet principal, j'ai vraiment l'impression de redite vis à vis de ce que j'ai déjà lu dans Vae Victis...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VG

avatar

Age : 25
Localisation : En Frrrrance !

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Jeu 14 Juin 2012 - 20:49

C'est un peu une présentation générale de leur nature et de leur équipement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mar 4 Juin 2013 - 22:27

J'ai acheté par hasard Science & Vie - Guerres et Histoire, numéro 12, et moi aussi j'ai trouvé ça vraiment bien.

Alors que Science & Vie tout court, c'est pas terrible. C'est plutôt le Paris-Match de la Science (le poids des Édito, le choc des infographies).

À la fois c'est assez grand public, et pourtant j'ai appris pas mal de choses. :)

Vous la suivez toujours régulièrement, cette revue ?

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   Mar 4 Juin 2013 - 23:05

Cat Lord a écrit:
J'ai acheté par hasard Science & Vie - Guerres et Histoire, numéro 12, et moi aussi j'ai trouvé ça vraiment bien.

Alors que Science & Vie tout court, c'est pas terrible. C'est plutôt le Paris-Match de la Science (le poids des Édito, le choc des infographies).

À la fois c'est assez grand public, et pourtant j'ai appris pas mal de choses. :)

Vous la suivez toujours régulièrement, cette revue ?

Cat

Science & Vie est intéressant au niveau contenu, mais c'est clairement grand public et les titres tapageurs sont saoulant, donc c'est normal que tu n'y trouves pas ton compte.
Depuis le numéro des 100 ans ils ont lancé une rubrique plaisante sur les nouvelles idées(j'en avais parlé à propos du darwinisme vu sous le prisme symbiotique), ça ne bouleversera pas les scientifiques mais le thème abordé est largement développé(notamment en expliquant les raisons historiques ou politiques qui ont pu empêcher qu'on explore cette voie plus tôt).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Parce qu'on parle pas énormément des revues historiques.
» Projet - jeu de combat avec personnages et maps scriptables
» ça trompe énormément...
» TDU2 Bug énormément...
» config suffisante pour fsx en ultra?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: