Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'économie expliquée aux fous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 15 ... 26  Suivant
AuteurMessage
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 10:28

el_slapper a écrit:
Y'a aussi que l'Islande, c'est 300,000 péquins. quand ils refusent de payer ce que des gogos leur ont emprunté, ça fait mal, mais on survit. si 500,000,000, d'Européens font pareil, la casse sera beaucoup, beaucoup plus grosse.

Et puis, il me semble que ce sont principalement des banques étrangères qui détenaient la dette islandaises, c'est moins douloureux quand c'est l'argent des autres qu'on refuse de rembourser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito




MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 10:31

el_slapper, capitaliste a écrit:
Y'a aussi que l'Islande, c'est 300,000 péquins. quand ils refusent de payer ce que des gogos leur ont emprunté, ça fait mal, mais on survit. si 500,000,000, d'Européens font pareil, la casse sera beaucoup, beaucoup plus grosse.

1- La dette se portant sur moins de personnes, faut voir la dette à rembourser par habitant.

2 - "on", "la casse"... Pour qui? pour nous, peuple Européen, ou pour nos banques qui sont littérallement gavées par la BCE depuis quelques mois? (et ne me dis pas "les deux mon capitaine", le poids de la dette et l'ampleur de l'uppercut ne sera encaissé que par les créanciers, donc les banques, dont les plus fragiles sont loin d'être les françaises).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 10:46

Mosquito a écrit:

2 - "on", "la casse"... Pour qui? pour nous, peuple Européen, ou pour nos banques qui sont littérallement gavées par la BCE depuis quelques mois? (et ne me dis pas "les deux mon capitaine", le poids de la dette et l'ampleur de l'uppercut ne sera encaissé que par les créanciers, donc les banques, dont les plus fragiles sont loin d'être les françaises).

Le marché n'est rationnel que dans les hypothèses de cours, un défaut total de la dette française peut provoquer une panique et banqueroute générale par effet domino.

Le deuxième point c'est que la dette française est détenue par des Français dans des produits: assurance-vie, plan de retraite, etc. clairement les plus pauvres ne sont pas dans ce lot, mais les classes moyennes verraient une partie des leurs économies disparaitre.

Je suis un des premiers à avoir dit ici qu'un défaut de la France n'était pas exclure du champ des possibles - quand pas mal disait qu'il ne fallait meme pas oser l'imaginer- notamment si le marché jouait au con, mais pour le moment je considère qu'il y aurait bien plus à perdre qu'à gagner à faire cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito




MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 11:28

Il n'y a absolument rien à craindre. Les gens qui ont des assurances vies ne perdront pas grand chose. Il y a bien trop d'impact électoral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronKray



Localisation : Voringhen, au sud de Ulm

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 12:10

boultan a écrit:
Après son refus de payer sa dette, l’Islande fera le triple de la croissance de l’UE en 2012
C'est l'avantage à court terme de faire défaut. L'inconvénient, c'est qu'en cas de (gros) besoin d'emprunt, on ne sait pas quel taux leur sera imposé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el_slapper

avatar

Age : 41
Localisation : Dans un Q400, entre Paris et Montpellier

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 13:10

Ben voyons. On fait défaut, donc personne ne nous prête, mais on garantit quand même les assurances vie? Avec 200% d'inflation et un pétrole qui triple son cout?

Le problème des banques, c'est qu'elles ne tombent jamais seules. Là, le risque, il est d'un effondrement de l'économie mondiale, genre 1929. Voire pire, vu que les réserves de pétrole s'amenuisent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 13:31

el_slapper a écrit:
Voire pire, vu que les réserves de pétrole s'amenuisent.
L'Europe sera de loin le continent le moins pénalisé quand il n'y aura plus de pétrole.

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
el_slapper

avatar

Age : 41
Localisation : Dans un Q400, entre Paris et Montpellier

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 13:40

Cat Lord, grand voyageur a écrit:
el_slapper a écrit:
Voire pire, vu que les réserves de pétrole s'amenuisent.
L'Europe sera de loin le continent le moins pénalisé quand il n'y aura plus de pétrole.

Cat

va expliquer ça à l'électeur moyen du FN, dans son mignon lotissement loin de tout, qu'on lui a vendu comme un rêve d'avenir, et qui va se transformer en cauchemar(c'est d'ailleurs déjà en partie le cas, d'ou le vote FN).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronKray



Localisation : Voringhen, au sud de Ulm

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 13:41

Citation :
L'Europe sera de loin le continent le moins pénalisé quand il n'y aura plus de pétrole.

... c.a.d. ? (question sans doute attendue Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kerloic

avatar

Age : 37

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 13:52

dépendance la plus faible au pétrole, à tout les points de vue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronKray



Localisation : Voringhen, au sud de Ulm

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 13:55

en consommation par habitant au niveau mondial ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 14:00

Pas seulement: L'Europe, de part sa géographie, a le meilleur réseaux de connexions possible en terme fluvial + côtier. De plus, ce réseau existe déjà, avec de bonnes infrastructures (donc pas besoin d'investir massivement, il faut plutôt ré-investir - pareil pour le ferroviaire, d'ailleurs).

On aura moins de camions, et plus de bateaux et de péniches.

C'est un énorme problème pour des "pays-continents" comme la Chine, la Russie ou l'Australie.

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
kerloic

avatar

Age : 37

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 14:04

En terme de sobriété énergétique, l'UE est globalement au niveau du Japon, et bien bien meilleure que l'Amérique du Nord
http://data.worldbank.org/indicator/EG.USE.PCAP.KG.OE?order=wbapi_data_value_2008+wbapi_data_value&sort=desc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronKray



Localisation : Voringhen, au sud de Ulm

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 14:15

Citation :
On aura moins de camions, et plus de bateaux et de péniches.
On en reviendra peut-être aux clippers Cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 14:27

BaronKray a écrit:
Citation :
On aura moins de camions, et plus de bateaux et de péniches.
On en reviendra peut-être aux clippers Cool.
c'est prévu, les compagnies de transport maritime envisagent d'intégrer de plus en plus de "voile" (en plus sophistiqué, ça pourra aller des cerf-volants géants aux lames rigides) sur leurs gros bateau. Possiblement du solaire également. Une économie de dix à vingt pour cent de carburant est déjà envisageable.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boultan
Admin
avatar

Age : 42
Localisation : Paris/Montreuil

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Mer 9 Mai 2012 - 15:23

BaronKray a écrit:
Citation :
On aura moins de camions, et plus de bateaux et de péniches.
On en reviendra peut-être aux clippers Cool.

Ils vont sortir Memphis mais je ne donne quand même pas cher de leur peau contre les Spurs

_________________
boultan.wordpress.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://boultan.wordpress.com
BaronKray



Localisation : Voringhen, au sud de Ulm

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Ven 11 Mai 2012 - 11:36

boultan a écrit:
Le pacte de stabilité, tout le monde se torche avec actuellement, faut arrêter avec ça.
Tout le monde ? Il doit bien y avoir un village peuplés d'irréductibles de l'autre côté du Rhin. Même si la vie n'est pas facile les camps d'Athène, Dublin, Lisbone, Madrid... et même Rome ( scratch )

http://www.spiegel.de/international/germany/fear-of-inflation-in-germany-after-bundesbank-comments-a-832648.html

The World from Berlin 'High Inflation Causes Societies to Disintegrate'

Stacks of euro notes: Germans are worried about high inflation.

A comment by a top Bundesbank official that Germany may be prepared to tolerate slightly higher inflation has caused alarm in the country, where many still fear 1920s-style hyperinflation. While some German commentators stoke the flames of the debate, others say there is no need to panic.

"Inflation Alarm!" reads the front-page headline in Bild, Germany's biggest selling newspaper. "How quickly will our money be eaten up?" the paper continues on page 2. "Millions of Germany are worried: Inflation is returning!" Just in case the message wasn't clear enough, the article is illustrated with a picture of a 1 trillion mark note from 1923, the high point of German hyperinflation.

The fact that Bild, arguably Germany's most influential newspaper, chose to run with the story in its Friday edition shows just how deep-rooted Germans' fears of inflation are. Nine decades later, the hyperinflation of the early 1920s still haunts the country.

The panic-mongering was prompted by a statement by a senior official from the Bundesbank, Germany's central bank, to the finance committee of the German parliament earlier this week. Jens Ulbrich, head of the Bundesbank's economics department, said that Germany is likely to have inflation rates "somewhat above the average within the European monetary union" in the future and that the country might have to tolerate higher inflation for the sake of rebalancing national economies within the euro zone.

Ulbrich did not give concrete figures in his statement, saying only that it was important that inflation in the euro zone as a whole continues to remain stable, even if it rises in some countries and falls in others. Observers believe the Bundesbank may be reckoning with an inflation rate of around 2.5 or 2.6 percent.

'Printing Money Can't Be an Answer'

On Friday, Germany's Federal Statistics Office published new figures showing that inflation in Germany is now at 2.1 percent, still somewhat lower than the euro-zone average of 2.6 percent. The European Central Bank's goal is to keep inflation in the euro zone at slightly below 2 percent in the medium term.

On Thursday, Finance Minister Wolfgang Schäuble told reporters that inflation could go as high as 3 percent. "As long as we are ... in a corridor between 2 and 3 percent, we may not be below 2 percent but we are in an area that is still acceptable," Schäuble said.

Although many economists welcomed what they saw as the Bundesbank softening its hardline approach to price stability in recognition of Europe's economic reality, the news made many Germans uneasy and on Friday, Berlin tried to allay fears of runaway inflation. Foreign Minister Guido Westerwelle told the Bundestag that price stability was a "core concern" of the government. Even if Europe badly needed growth, "printing money can't be an answer," he said.

Bundesbank President Jens Weidmann also tried to explain the bank's position in an interview with Bild published Friday. "For many years, Germany had inflation that was below the euro-zone average," he said. "In view of our good economic development and low unemployment, we could now temporarily be above the average."

German commentators took a look at the issue in Friday's newspapers. While Bild, predictably, ran an anti-inflation editorial, other newspapers insisted there was no cause for panic.

The mass-circulation Bild writes:

"For 10 years, the euro was very stable and had lower inflation than the deutsche mark. But now the worst part of the financial and euro crisis is coming: creeping currency devaluation and inflation which could possibly continue for years. That's how counties want to wash away their debts. But it mainly affects (blue-collar) workers, employees and retirees. They are precisely the people who have borne the burden of solving the crisis and who have kept a cool head. That's unfair."

"(Inflation) gnaws at our trust in money, in our most important institutions, in politicians and in the central banks, which in German are dubbed 'guardians of the currency' for a good reason. Because they experienced it so bitterly, Germans know that in the end high inflation causes societies to disintegrate. It robs the individual of trust in the future, without which no country can thrive."

The business daily Handelsblatt writes:

"Hardly had the Bundesbank official said that he expected Germany to have a higher inflation rate than the euro-zone average than the Germans' fear of inflation prompted a shocked reaction. It's as if the country's hyperinflation happened yesterday and not 90 years ago. But what the Bundesbank official dared to say when he mentioned the I-word to the Bundestag's finance committee is by no means a sign that the guardians of German monetary stability have suddenly decided to start printing money, but a simple description of the economic reality in Europe: In booming Germany, prices will probably rise more this year than anywhere else in the euro zone."

"There is, in any case, no cause for panic. Contrary to what some British or US economists are implying, no one at the ECB is saying that Germany should tolerate inflation rates of 4 or 5 percent. The anchor of 2 percent as the inflation target will not move, given Germany's large contribution to the economic output of the euro zone. In plain language, saying that Germany will have a higher inflation rate than the euro-zone average probably means an inflation rate of between 2.5 and 3 percent for a while. Back when the country had the deutsche mark, inflation was often much higher."


The center-right Frankfurter Allgemeine Zeitung writes:

"During a crisis, inflation becomes tempting. Over-indebted countries hope for a reprieve. There is the prospect of a lower debt burden, because as prices rise, so do tax revenues and the real value of debt decreases. And so the desire (for inflation) starts to seep slowly into the rhetoric of central bankers."

"But we should not misunderstand the Bundesbank's conclusion that Germany will see higher inflation than average. It does not imply a more relaxed attitude. That would also be the wrong approach to adjusting imbalances (within the euro zone). The right approach to making a country more competitive is by increasing productivity, not just by lowering costs."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Ven 11 Mai 2012 - 11:49

Sur ce coup je souscris à la thèse de boultan : l'allemagne est un pays peuplé de vieux forcément l'inflation leur fait peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Ven 11 Mai 2012 - 12:19

s'ils sont vieux, ils ont connu les années soixante dix avec une inflation à deux chiffres. 2 ou 3% c'est rien. Rolling Eyes

study remarque, en Allemagne elle n'a jamais dépassé 8%




edit : un autre graphique
Spoiler:
 

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boultan
Admin
avatar

Age : 42
Localisation : Paris/Montreuil

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Ven 11 Mai 2012 - 12:54

BaronKray a écrit:
boultan a écrit:
Le pacte de stabilité, tout le monde se torche avec actuellement, faut arrêter avec ça.
Tout le monde ? Il doit bien y avoir un village peuplés d'irréductibles de l'autre côté du Rhin. Même si la vie n'est pas facile les camps d'Athène, Dublin, Lisbone, Madrid... et même Rome ( scratch )

http://www.spiegel.de/international/germany/fear-of-inflation-in-germany-after-bundesbank-comments-a-832648.html

The World from Berlin 'High Inflation Causes Societies to Disintegrate'

Stacks of euro notes: Germans are worried about high inflation.

Ce que je voulais dire, c'est que l'Allemagne comme les autres pays d'Europe sort des clous imposés par le pacte de stabilité quand ça l'arrange.
Quant à l'inflation, oui, entre une économie exportatrice bénéficiant à fond de l'Euro fort et des salariés à qui on a fait avalé la pilule des salaires bloqués en leur promettant qu'il n'y aurait pas d'inflation, l'Allemagne n'est pas très inflationiste. Et puis c'est la plus grosse économie d'Europe, elle n'a aucun intérêt à ce que ses voisins adoptent des plans de relance par l'investissement la modernisation la planche à billets, mieux vaut les laisser moisir dans la crise, juste ce qu'il faut pour qu'ils puissent continuer à acheter made in germany.

_________________
boultan.wordpress.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://boultan.wordpress.com
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Ven 11 Mai 2012 - 13:11

Hildoceras a écrit:
s'ils sont vieux, ils ont connu les années soixante dix avec une inflation à deux chiffres. 2 ou 3% c'est rien. Rolling Eyes

study remarque, en Allemagne elle n'a jamais dépassé 8%

Le problème ce n'est pas d'avoir connu les années 30 c'est d'avoir un patrimoine qui fond s'il y a de l'inflation sans parler des retraites : soit elles sont indexées sur l'inflation et ça fait monter le cout rapidement, soit elles ne le sont pas et les hordes de vieux grognent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Ven 11 Mai 2012 - 13:14

De toute façon, les PIGS ne supporteront ni la déflation ni les plans d'austérité actuels.

Donc soit l’Allemagne accepte que le ré-équilibrage se fasse via de l'inflation plus importante chez elle qu'en Grèce (parce que c'est ça le but: 5% en Allemagne vs. 2% en Grèce, pour avoir une dévaluation "locale" de la monnaie), soit la Grèce, et plein d'autres pays, dont certainement la France, sortent de l'Euro, qui deviendra juste une sorte de super-monnaie de l’Allemagne et de ses satellites les plus proches (mais qui restera-t-il), et ils paieront le prix d'un euromark super fort par rapport à l'Europe du Sud qui dévaluera tranquillement pour retrouver de la croissance.

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
BaronKray



Localisation : Voringhen, au sud de Ulm

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Ven 11 Mai 2012 - 13:51

Celà pourrait en effet être une solution, mais sortir de l'euro sans voire une préalable fuite massive de capitaux ( voire un krach plus ou moins local ) n'est pas forcément facile à organiser, je suppose .


Dernière édition par BaronKray le Ven 11 Mai 2012 - 13:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Ven 11 Mai 2012 - 13:52

BaronKray a écrit:
Celà pourrait en effet être une solution, mais sortir de l'euro sans voir une préalable fuite massive de capitaux ( voir un krach plus ou moins local ) n'est pas forcément facile à organiser, je suppose .
Nan, mais on va finir par aller vers "plusieurs euros", à force.

On peut très bien imaginer un euro "du Sud" et un euro "du Nord"...

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   Ven 11 Mai 2012 - 15:16

et un euro anglais Razz

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'économie expliquée aux fous   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'économie expliquée aux fous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 26Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 15 ... 26  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'économie expliquée aux fous
» Deus Ex 2007 contre Combe des fous 2007
» Les fous d'histoire
» Urgent Une entrée gratuite pour "fous d'Histoire" à Pontoise
» Des couleurs qui rendent fous !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: