Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 extrême droite/populisme...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
boultan
Admin
avatar

Age : 43
Localisation : Paris/Montreuil

MessageSujet: Re: extrême droite/populisme...   Mer 31 Oct 2018 - 9:43

Lord_Klou a écrit:
gwann a écrit:
Oli le Belge a écrit:
le creusement des inégalités à un point inimaginable
Bof. A l'échelle mondiale, c'est faux et aux échelles nationales, bah si on compare aux années 50, 30 ou 10 c'est bien que ce n'est pas inimaginable.

La percée de l'Extrême-droite en Suisse depuis les années 90, en Autriche etc. dans des pays où les inégalités n'ont pas explosées (elles ont augmentées, mais ça reste très raisonnable) et où le chômage est quasiment inexistant me laisse penser que l'économie n'est pas la cause.

C'est aussi ce que je pense. Tout n'est pas réductible à l'économie, bien qu'on ait tenté de nous le faire croire depuis quarante ans.

Cela dit je ne pense pas qu'on puisse parler de réduction des inégalités dans le monde, plutôt de sortie de l'extrême pauvreté pour des centaines de millions de gens. Et ça fait une belle jambe à l'Européen moyen qui vient de perdre son boulot parce qu'on a délocalisé son entreprise dans un pays à bas coût ou à l'Américain moyen qui doit cumuler trois jobs de merde de savoir qu'un Chinois, un Congolais ou un Malgache va manger à sa faim. Voire même ça l'agace. Pas qu'il mange à sa faim : qu'il fasse son boulot pour dix fois moins cher.

Oui, il y a un côté "la fête est finie" que l'homme blanc a du mal à accepter. Pour autant les tensions induites ne peuvent guère se diffuser par l'intermédiaire de guerres entre États. En Europe, par exemple, je ne vois pas bien quel conflit pourrait exploser, les seules vraies aberrations territoriales étant liées à la chute de l'URSS et en cours de règlement par Poutine à qui personne ne s'opposera. Par contre, des situations de quasi-guerre civile, oui, ça, ça peut arriver. On est peut-être pas si loin d'une autonomie de la Catalogne, d'une scission italienne ou d'une réunification de l'Irlande aux forceps...
Concernant la Chine, je ne vois pas de conflit à l'horizon non plus. Obama voulait réorienter la force de frappe américaine dans le Pacifique pour inciter Pékin à n'y exercer qu'une domination soft, mais depuis Trump... En Afrique, les Chinois achètent des territoires entiers, voire des pays, mais semblent moins bêtement coloniaux que les Européens - les pots de vin sont les mêmes, mais il y a une volonté de construire au passage des infrastructures viables et de considérer ces territoires non pas comme des mines de matériaux à épuiser, mais aussi comme des marchés à conquérir.

_________________
boultan.wordpress.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://boultan.wordpress.com
Oli le Belge

avatar

Age : 40
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: extrême droite/populisme...   Mer 31 Oct 2018 - 12:05

gwann a écrit:
Oli le Belge a écrit:
le creusement des inégalités à un point inimaginable
Bof. A l'échelle mondiale, c'est faux et aux échelles nationales, bah si on compare aux années 50, 30 ou 10 c'est bien que ce n'est pas inimaginable.

La percée de l'Extrême-droite en Suisse depuis les années 90, en Autriche etc. dans des pays où les inégalités n'ont pas explosées (elles ont augmentées, mais ça reste très raisonnable) et où le chômage est quasiment inexistant me laisse penser que l'économie n'est pas la cause.

Bon, je sais bien que tout est discutable*, mais c'est quand même la conclusion de plusieurs recherches ( http://www.lucaschancel.info/home )

Et de toute façon, même si on relativise les chiffres, c'est vécu par pas mal de personnes et c'est ce qui attise le populisme (D. Reynié qu'on ne qualifiera pas de bobo-gaucho-bisounours ).


*il y a aussi des climatosceptiques hein


Notons aussi que mon post disait en substance: "Il n'y a pas une cause unique".... je trouve rigolo qu'on en isole une phrase (pour me dire qu'il n'y a pas une cause unique).

J'ai du mal m'exprimer sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaeso

avatar

Age : 43
Localisation : La fosse aux ours

MessageSujet: Re: extrême droite/populisme...   Mer 31 Oct 2018 - 12:34

gwann a écrit:
La percée de l'Extrême-droite en Suisse depuis les années 90, en Autriche etc. dans des pays où les inégalités n'ont pas explosées (elles ont augmentées, mais ça reste très raisonnable) et où le chômage est quasiment inexistant me laisse penser que l'économie n'est pas la cause.

Même si je n'apprécie pas particulièrement l'UDC/SVP, en faire un parti d'extrême-droite à l'image du FN ou du BNP, c'est faux. Si on reprend la ligne du parti avant les années 90, c'est un parti "bourgeois" comme on dit ici, constitué de patrons de PME, d’exploitants agricoles et de petits notables, principalement des cantons protestants. La ligne anti-immigration est surtout un outil de mobilisation, d’ailleurs le parti n’a pas soutenu l’initiative « anti-minaret » ou l’initiative «ecopop », l’important étant de régner au parlement et de contrôler les finances (leur rêve depuis le début) car le cœur de leur politique une fois aux commandes c’est la chasse aux dépenses. Le divorce avec l’aile bernoise (plus placide) a donné naissance au PBD (Parti Bourgeois Démocratique). Mais au sein de l’UDC/SVP, il y a encore une bonne partie d’Agrariens (surtout dans les cantons agricoles), dont notre ministre de la Défense. C’est un parti populiste certes mais pas d’extrême droite.

Blocher, patron d'une entreprise active dans la chimie, donne un coup de barre à droite au sortie d'une crise économique, certes moins grave qu'ailleurs, mais qui a vu le secteur de la construction ralentir, la fin du statut de saisonnier et la guerre dans les Balkans où la Suisse a accueilli (oh pas de gaîté de cœur) une partie des réfugiés qui ont rejoint l’importante diaspora déjà présente dans le pays. On ajoute le referendum loupé sur l’EEE en 1992, et une incertitude quant à la relation avec l’Europe et ça fait donc 25 ans qu’on n’arrive pas à sortir de l’ornière dans laquelle nous sommes actuellement bloquée. Il a gagné des voix dans les cercles conservateurs avec la déliquescence du PDC et aussi la fusion entre Libéraux et Radicaux qui a mis la finance et l’industrie de l’exportation en avant.

Concernant l’immigration, la Suisse est passée de 6 millions d’habitants au début des années 70 à près de 8,5 actuellement. On se sent donc un poil à l’étroit… La proportion d’étrangers a augmenté passant de 15 % à un peu plus 23% de la population, malgré les naturalisations. L’initiative « Schwarzenbach » refusée par 54 % des votants en 1970 avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque et la cible était majoritairement les Italiens. Donc les initiatives visant l’immigration ne sont pas des nouveautés mais leur rythme accompagne les élections fédérales, la solution est de relever le nombre de signatures nécessaires.

L’UDC est partie pour perdre sa prochaine initiative (contre les juges étrangers / pour la primauté du droit suisse) bien qu’elle ait choisi une campagne moins agressive que par le passé (les moutons noirs ont laissé des traces). Cela annonce un repli aussi au parlement pour les prochaines votations fédérales. Si le parti perd quelques plumes, il restera tout de même le premier parti du pays. Il aura bien de la peine à jouer sa partition habituelle de parti d’opposition virtuelle alors que c’est lui qui détient les cordons de la bourse fédérale qui est le centre du pouvoir et que les libéraux du gouvernement sont largement alignés sur certaines de ces positions.

Le seul parti d’extrême-droite en Suisse c’est les Démocrates Suisses qui n’ont plus de parlementaire depuis 15 ans et dont le maximum a été 5 élus en 1991 (pour une seule législature). D’ailleurs à l’époque, il y avait aussi le parti des Automobilistes avec 8 représentants (anti vignette autoroutière mais aussi à l’extrême-droite) et 3 de la Lega dei Ticinesi (régionalistes) pour compléter le tableau. Aujourd’hui, il n’y a guère plus que la Lega qui soit encore présente au niveau national avec deux parlementaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 45
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: extrême droite/populisme...   Jeu 1 Nov 2018 - 9:18

Bien trouvé:



Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: extrême droite/populisme...   

Revenir en haut Aller en bas
 
extrême droite/populisme...
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [RP] Euh Gandalf... Le Mordor c'est à droite ou à gauche ?
» "Tout honneur" & "Tout extrémité"
» Force Navale Extrême-Orient.
» Domaine Testut - Chablis Rive Droite 2014
» Oreille en panne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: