Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les comités de lecture, incitation au conformisme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: Les comités de lecture, incitation au conformisme ?   Mar 24 Juin 2008 - 17:03

co-auteurs, kézako? :D

En sciences sociales, les 1ers articles sont rarement des collaborations, d'une part parce qu'elles sont le plus souvent l'exploitation de la recherche universitaire, menée individuellement, d'autre part parce quand il y a collaboration, c'est fréquemment avec un chercheur du même niveau, ou en tant que "petite main" (en tout cas c'est souvent comme ça que c'est perçu) pour un chercheur avec un titre un peu plus ronflant : ça n'est pas lu et commenté de la même manière par les correcteurs, je ne suis pas persuadé que la pédagogie de la mise en forme se fait là.

Non, ce qui est fait en général, c'est un passage par un "pré-comité de lecture" : le directeur de recherche et un autre chercheur confirmé, qui effectivement donneront pas mal de conseils. Mais ça ne règle pas la question de la lecture "selon le statut".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Toub

avatar

Age : 53
Localisation : méchoui sur Loire

MessageSujet: Re: Les comités de lecture, incitation au conformisme ?   Mar 24 Juin 2008 - 17:27

C'est amusant ces différences de cultures entre chercheurs.

En bio-médical, un jeune chercheur ne publiera jamais seul, au minimum c'est 1) jeune chercheur effectif 2) Directeur de recherche/thèse/mémoire 3) Directeur du labo. En pratique c'est souvent plus. Mais seuls comptent les 3 premiers et le dernier signataire.

Si je ne m'abuse, en astronomie, les papiers avec plusieurs dizaines/centaines de signataires sont choses communes.

A combien vous signez en éco, socio ou histoire ?

_________________
Free your mind ... your ass will follow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/gwendal.morvanillitch
kerloic

avatar

Age : 37

MessageSujet: Re: Les comités de lecture, incitation au conformisme ?   Mar 24 Juin 2008 - 17:38

En éco, c'est souvent 2 ou 3 co-auteurs.

Le thésard/jeune chercheur sera quasiment systématiquement accompagné de son directeur de thèse et d'un autre chercheur, souvent co-auteur de son directeur de thèse, qui aura joué le rôle de critique récurrent au cours du travail (en amont de la rédaction).

Pour les chercheurs confirmés, on voit souvent aussi ce 3e co-auteur qui est généralement issu d'un labo différent des 2 premiers.


Je parle ici des disciplines plutôt théoriques.
Dans les disciplines plus littéraires, c'est sans doute différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: Les comités de lecture, incitation au conformisme ?   Mar 24 Juin 2008 - 17:42

A vue de pif, les papiers communs sont très fréquents en éco, mais je pense que c'est comme j'ai dit : avec le plus souvent des chercheurs de niveau équivalent. Enfin je peux très bien me planter là-dessus.
(grillé par kerlo, qui me détrompe)

En histoire c'est relativement rare. Les collaborations sont souvent le fait de l'étudiant qui fait fructifier sa recherche avec "l'aide" de son directeur (d'aucuns diront que c'est surtout ce dernier qui s'approprie tout l'usufruit...).

En socio, ça dépendra évidemment des projets, mais par défaut, il s'agit de papiers individuels. Les grosses études peuvent impliquer des nombres très variables, mais en règle générale si collaboration il y a c'est le plus souvent en binôme entre "égaux".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
kerloic

avatar

Age : 37

MessageSujet: Re: Les comités de lecture, incitation au conformisme ?   Mer 25 Juin 2008 - 10:04

la suite :

http://rationalitelimitee.wordpress.com/2008/06/24/publier-cest-se-prostituer-suite-et-fin/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Les comités de lecture, incitation au conformisme ?   Mer 25 Juin 2008 - 10:37

sa discussion me gêne. On ne choisit pas d'innover pour le plaisir d'innover. On a un argumentaire derrière. On fait les choses d'une certaine manière parce qu'on a posé les problèmes, on a choisi une méthode, on expérimente à travers cette méthode et on obtient des résultats qu'on interprète. Chaque étape est discutable, et discutée par les rapporteurs.
Si la méthode est innovante alors on va étudier si elle est objective ou présente des biais. et s'il y en a, est-ce qu'ils ont été pris en compte dans l'interprétation.

C'est le but même de la démarche scientifique et de la publication scientifique.

L'esprit conservateur ne va pas se présenter au niveau des rapporteurs, à mon avis, mais ensuite dans l'utilisation ou pas de la méthode innovante.
Quand j'ai publié mes travaux, des statistiques multivariées sur des données paléontologiques, ce n'était pas excessivement innovant puisque mon maître de recherche avait déjà fait sa thèse dessus dans les années 70. Pour autant, même si tout le monde accueille ces travaux avec des "ouaaah, c'est bô", peu utilisent ces méthodes parce qu'elles demandent un minimum de connaissances soit en statistiques, soit en logiciels que n'ont pas forcément les géologues. L'innovation est bloquée par un conservatisme dans la formation et la pensée. Ça change, notamment avec chaque nouvelle génération d'étudiants ou de chercheurs, mais lentement.

publier, on peut toujours le faire, il y a suffisamment de revues de qualité pour y arriver, pour autant qu'on respecte une démarche rigoureuse de présentation de ses idées.
Le plus dur ensuite c'est de faire accepter ses idées par les utilisateurs du domaine.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kerloic

avatar

Age : 37

MessageSujet: Re: Les comités de lecture, incitation au conformisme ?   Mer 25 Juin 2008 - 11:14

Certes, mais tu n'étais pas dans un contexte théorique.

Que ce soit en théorie économique et physique, certaines innovations dans la modélisation ne peuvent être immédiatement comparées aux données expérimentales/statistiques. Soit parce que la comparaison n'est pas possible avec l'arsenal d'outils statistiques/éconoémtriques existants, soit parce que les données statistiques/expérimentales n'existent pas encore (problématique nouvelle, etc...)

Dans ce cas, l'évaluation de l'innovation est purement qualitative : est-ce que a priori cette modélisation semble mieux expliquer la réalité que les précedents modèles ?


L'exemple du Market for Lemons qu'il cite est vraiment typique de cela :

L'introduction de l'asymétrie d'information dans les modèles théoriques précède de très loin les outils économétriques et les données statistiques permettant de tester rigoureusement ces hypothèses, outils et données qui n'émergeront, lentement, que près de 30 ans après.

Pourtant, c'est ce qui va permettre de dépasser les premiers travaux des nécoclassiques à la Lucas, qui ont popularisé les anticipations rationnelles, pour passer à un mix de néoclassique et de néokeynésiens où les anticipations sont rationnelles, mais en information incomplète et/ou asymétrique. Et ça a changé beaucoup de choses, parce que beucoup de paradoxes ont été résolu grâce à cela.
Mais la validation statistiques rigoureuse n'a été que très très partielle avant le développement de gigantesque bases de données et la capacité de traitement d'icelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: Les comités de lecture, incitation au conformisme ?   Mer 25 Juin 2008 - 14:07

Je reste quand même sur ma première impression. L'ennui de sa démonstration c'est non seulement qu'il ne peut pas s'extraire de sa position dominée dans le champ de l'économie, qui pourrait être une explication du traitement de ses articles plus plausible que le conservatisme théorique de la communauté des revues économiques, mais qu'il n'envisage même pas cette question.

Dans l'histoire des sciences, on a vu bien souvent des marginaux / nouveaux entrants introduire les révolutions paradigmatiques, mais il faut intégrer cette marginalité dans la réflexion, et pas seulement s'en prendre au conservatisme du 'mainstream'. Comme hildo, je pense que la publication n'est qu'un épîphénomène dans l'introduction des innovations (théoriques ou autres) : ce qui permet la conversion de l'idée originale en révolution scientifique, c'est sa récupération pratique, le fait que d'autres chercheurs puissent s'emparer du nouvel outil / théorie / angle d'attaque... et ça ça ne vient pas automatiquement avec une publication, et ce n'est pas vraiment sur ce moment précis que le conservatisme pèse le plus. L'auteur peut bien appeler Mannheim et Feyerabend à la rescousse, je pense qu'il grossit et théorise beaucoup à partir d'une situation individuelle, trop spécifique pour être convaincante.

Plus haut j'ai dit que l'économie pouvait être une discipline plus sujette à pressions que d'autres à cause de l'exploitation plus immédiate de ses énoncés par les acteurs. Mais à mesure qu'on se situe sur le terrain de la théorie "pure", je ne suis plus sûr que ces pressions soient les mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Les comités de lecture, incitation au conformisme ?   Mer 25 Juin 2008 - 18:22

Mendel a inventé la génétique avec ses petits pois ridés ou pas, Wegener a découvert la dérive des continents avec les vieilles méthodes et beaucoup d'imagination. Pour autant aucun d'eux n'a été reconnu aussitôt pour les visionnaires qu'ils étaient. il a fallu attendre d'autres méthodes pour avoir la confirmation.

Je veux bien admettre qu'un innovateur vraiment extrême aura du mal à publier dans tel magazine précis, mais je pense qu'il parviendra à le publier dans un bon magazine. Après, est-ce qu'il sera suivi, c'est un autre problème. Oui si sa méthode apporte des réponses à des questions que d'autres se posent. Non si personne ne se soucie de sa problématique.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les comités de lecture, incitation au conformisme ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les comités de lecture, incitation au conformisme ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Connexion/ lecture du message / stop
» VDM : Lecture a la demande d'une VDM
» Les regles de cette section [Lecture obligatoire]
» Lecture des Webradio et Podcast, en attendant
» Topic de lecture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: