Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Science et fraude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
viper37

avatar

Localisation : ici

MessageSujet: Science et fraude   Mer 19 Juin 2013 - 13:25

Scoop scientifique

Citation :

La donnée a de quoi causer une petite commotion dans les labos: le nombre de rétractations dans les revues scientifiques à travers le monde pourrait atteindre le nombre de 500 cette année seulement. Soit 25 fois plus qu'à la fin des années 1990!

Dans certains cas, il s'agit de corrections soumises par les auteurs eux-mêmes après révision de leurs travaux. Mais dans de nombreux cas, il s'agit carrément de plagiat ou de pseudo-découvertes. Selon le blogue Retraction Watch, qui collige toutes les rétractations des publications scientifiques, une révision sur dix concerne un article mensonger.

Pourquoi autant de rétractations? S'agit-il de la conséquence de travaux bâclés dans la course à la célébrité scientifique pour mettre la main sur des fonds de recherche de plus en plus limités? Ou d'une plus grande vigilance et transparence des publications scientifiques qui ont parfois fait preuve de laxisme par le passé? Ou d'une plus grande intolérance du milieu scientifique envers des collègues peu scrupuleux?

Probablement un peu de tout ça. Les cas de fraude scientifique se sont multipliés ces dernières années. L'un des cas les plus percutants est probablement celui d'Andrew Wakefield, ce chercheur britannique qui avait affirmé, dans un article paru dans The Lancet en 1998, avoir trouvé un lien de cause à effet entre le vaccin contre la rougeole-rubéole-oreillons et l'autisme chez les enfants. 

Un peu partout en Occident, mais particulièrement en Grande-Bretagne, cette «découverte» a engendré une baisse du taux de vaccination.
Quinze ans plus tard, des enquêtes ont démoli les affirmations du chercheur et The Lancet a retiré l'article de ses archives. Mais le mal est fait. Au printemps dernier, une éclosion de rougeole au Pays de Galles a touché près de 1300 personnes non immunisées, surtout des enfants et adolescents...

Tous les cas de fraude scientifique n'ont pas un impact social aussi grand que les travaux frauduleux d'Andrew Wakefield. Mais l'accumulation de rétractations mine la confiance de la population, des gouvernements et de l'entreprise privée - pourvoyeurs des fonds de recherche - envers les scientifiques.

Pour combattre la fraude scientifique, les institutions et les gouvernements, dont le Canada, ont surtout misé sur la sensibilisation des chercheurs à l'éthique et la dénonciation par les pairs. Mais la Grande-Bretagne s'apprête à pousser un peu plus loin le combat pour l'intégrité: selon le journal The Independent, le gouvernement britannique a l'intention de punir une institution dont l'un des chercheurs est reconnu coupable de tricherie en la privant de millions de livres sterling en subventions publiques de recherche.

C'est un pari audacieux pour protéger la réputation de la science made in Britain. Ainsi, une université britannique ne pourra pas simplement se débarrasser d'un chercheur tricheur et continuer à recevoir des fonds publics comme si elle n'avait rien à se reprocher. Responsabiliser l'institution autant que ses chercheurs? Une idée qui mérite d'être examinée de ce côté de l'Atlantique.

C'est quand même beaucoup 500 articles retirés.  Pour les non scientifiques comme moi, c'est même inquiétant.

Que pensez de la solution anglaise, de couper les fonds à l'institution du chercheur fautif?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBours

avatar

Age : 63
Localisation : Breizh

MessageSujet: Re: Science et fraude   Mer 19 Juin 2013 - 13:41

Vont-ils aux USA, couper dans les budgets de la NASA, qui juste avant le vote desdits budgets sort des déclarations fracassantes, genre y a de l'eau sur la Lune, ou autre ?

Quand ce sont les auteurs eux-mêmes qui corrigent, on peut encore considérer ça normal, vu que peut-être un progrès qui vient de sortir, oblige à revoir le sujet. Ca arrive.

Le problème principal est essentiellement économique pour le reste : une publication fracassante, c'est l'assurance de trouver des budgets ! après les budgets alloués, on peut corriger... Le problème finalement au fond, c'est que la science de nos jours est accrochée comme un morpion au pognon : de la recherche pour la recherche, ça n'existe plus...

Pourrait-on encore voir un Le Verrier annoncer l'existence d'une planète, juste par calculs, confirmés quelques mois plus tard par des observateurs qui confirment. Oh que non, Monsieur Le Verrier serait prié d'amener des photos de ladite planète avec ses calculs, pour obtenir des budgets pour la suite...
Et encore dans ce cas, c'est pas une question de vie ou de mort ! Mais quand des articles "scientifiques" concernent la vie des gens, t'as raison, c'est inquiétant...
J'ai rien contre la proposition anglaise... Mais comme je le disais au départ, j'ai des doutes, surtout dans les secteurs de pointe. Et l'industrie armement-espace aux USA est redoutable et d'un poids énorme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: Science et fraude   Mer 19 Juin 2013 - 13:46

Couper le budget de l'institution? Imaginons qu'en France un mec fait de la merde au CNRS on prive tous les autres de budget?
Et surtout on risque un phénomène inverse avec des gens qui ne prendront surtout pas le risque de se tromper sur quelque chose de peur d'etre privé d'argent. On pourrait meme avoir une chasse aux sorcière dans les labos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Science et fraude   

Revenir en haut Aller en bas
 
Science et fraude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand cru et fraude
» Livre III : Du Code Pénal
» Normande
» Janvier / Février 1459
» L.A Noire: la version Gold n'est pas complète!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: