Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 famine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
surcouf

avatar

Localisation : Nantes - France - Union-européenne

MessageSujet: famine   Lun 7 Juil 2008 - 20:21

Je me demandais l'autre jour, la dernière famine en France date de quand? et en Europe?
je sais qu'il y en a encore au XVIII mais je sais pas trop pour apres. ya bien la famine en irlande en 1852, ou celle en ukraine dans les années 30, mais pour le reste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: famine   Lun 7 Juil 2008 - 22:41

ben déjà tu définis famine comment?
En étant laxiste sur la définition on pourrait peut etre parler de la fin de la deuxième guerre mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: famine   Lun 7 Juil 2008 - 23:11

La famine se distingue de la disette par les morts qu'elle provoque, il me semble.

La dernière famine en France, je ne saurais dire. Celles du XVIIIè n'avait pas l'importance de celle de la fin du règne de Louis XIV. On commence plutôt à parler de "crise frumentaire" au XIXè, et je crois que ça parle de soi-même. La dernière grosse crise frumentaire étant celle de 1847-48.

Les dernières en Europe seraient celles que tu mentionnes, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
dolgorouki

avatar

Age : 34
Localisation : Novosibirsk

MessageSujet: Re: famine   Mar 8 Juil 2008 - 7:24

Faut vérifiercar la nuance entre crise frumentaire et famine et très floue des fois.
On peux néanmoins parler (à mon humble avis) de famine localisée à paris juste avant la libération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: famine   Mar 8 Juil 2008 - 8:18

La crise frumentaire est plus vue sous son aspect socio-économique, tandis qu'avec la famine c'est l'ordre biologique qui se rappelle d'abord à nous. C'est la perspective qui change, plus que la réalité sur laquelle elle repose, même s'il y a quand même des liens entre les deux : plus de gens meurent, plus on perçoit la faim par le corps et moins par les autres effets qu'elle a.
Bon ensuite avec la diversification de l'alimentation, le terme de "crise frumentaire" a perdu de sa prégnance.

Pour ce qui est de la 2GM, s'il y a certainement eu un accroissement de la mortalité lié aux restrictions affaiblissant les organismes, peu de cas de mortalité directe par la faim sont répertoriés, il me semble.
L'exception (l'énorme exception) est celle des dizaines de milliers de malades mentaux victimes de la faim; mais il faut bien mettre en évidence leur situation de relégation, dans un contexte politique qu'il n'est pas nécessaire de rappeler, et dans un contexte économique (décisions dans le rationnement, difficultés de ravitaillement qui ne tiennent pas qu'à la quantité de nourriture mais aussi à la logistique, détournement des ressources) qui faisaient que les institutions psychiatriques se trouvaient en bout de chaîne.
Bien sûr on pourra dire que la France souffrait de la famine à cause de ces milliers de victimes, mais ça serait un peu comme dire que l'Allemagne souffrait du typhus à la même époque : dans les deux cas, ce n'était pas généralisé, mais appliqué à une population très ciblée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
dolgorouki

avatar

Age : 34
Localisation : Novosibirsk

MessageSujet: Re: famine   Mar 8 Juil 2008 - 8:35

Pero Coveilha a écrit:
La crise frumentaire est plus vue sous son aspect socio-économique, tandis qu'avec la famine c'est l'ordre biologique qui se rappelle d'abord à nous. C'est la perspective qui change, plus que la réalité sur laquelle elle repose, même s'il y a quand même des liens entre les deux : plus de gens meurent, plus on perçoit la faim par le corps et moins par les autres effets qu'elle a.
Bon ensuite avec la diversification de l'alimentation, le terme de "crise frumentaire" a perdu de sa prégnance.

Pour ce qui est de la 2GM, s'il y a certainement eu un accroissement de la mortalité lié aux restrictions affaiblissant les organismes, peu de cas de mortalité directe par la faim sont répertoriés, il me semble.
L'exception (l'énorme exception) est celle des dizaines de milliers de malades mentaux victimes de la faim; mais il faut bien mettre en évidence leur situation de relégation, dans un contexte politique qu'il n'est pas nécessaire de rappeler, et dans un contexte économique (décisions dans le rationnement, difficultés de ravitaillement qui ne tiennent pas qu'à la quantité de nourriture mais aussi à la logistique, détournement des ressources) qui faisaient que les institutions psychiatriques se trouvaient en bout de chaîne.
Bien sûr on pourra dire que la France souffrait de la famine à cause de ces milliers de victimes, mais ça serait un peu comme dire que l'Allemagne souffrait du typhus à la même époque : dans les deux cas, ce n'était pas généralisé, mais appliqué à une population très ciblée...
Tout à fait d'accord, la plus grande partie de ma famille n'a pas connu la faim pendant la guerre car ils étaient à la campagne en revanche ceux qui étaient à Paris devaient venir àla campagne pour ne pas mourrir de faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calimero

avatar

Localisation : Dans le fief de Devedjian

MessageSujet: Re: famine   Mar 8 Juil 2008 - 8:41

N'exagérons rien, une partie de ma famille, d'origine très modeste, a vécu la guerre à Paris, et sans prétendre que c'était facile, nul n'est mort de faim...
Combien de morts par la faim de répertoriés ? Va voir des photos des villes ukrainiennes (ou même des campagnes) pendant Holodomor, là c'est la famine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dolgorouki

avatar

Age : 34
Localisation : Novosibirsk

MessageSujet: Re: famine   Mar 8 Juil 2008 - 8:58

Ouais, c'est vrai qu'en Ukraine, c'était horrible.
A paris, je pensait juste à la période qui allait de l'incendie des moulins de Pantin à l'entrée des alliés dans le ville, ce qui est une période suffisament courte pour que les morts ne soient pas nombreux (la période ne dure je croit pazs plus d'une semaine).

Remarque: les famines ont été en partie évitées grâce au système de rationnement (exemple : le siège de Paris en 1870): tout le monde avait faim mais avait de quoi survivre grâce à cette répartition des ressources.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: famine   

Revenir en haut Aller en bas
 
famine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevaliers de la colline creuse et +6 or de festin ou famine
» famine
» Plan oublié vs Festin ou Famine
» Une épée de Festin et de Famine
» Festin et famine et blocus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: