Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Coup d'Etat et résistance/guerilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mosquito




MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Sam 27 Sep 2008 - 21:46

http://portail.atilf.fr/cgi-bin/dico1look.pl?strippedhw=etat


-1762 :


On nomme Coup d'État, Un parti vigoureux & quelquefois violent, qu'une République, un Prince, sont obligés de prendre contre ceux qui troublent l'État.

On appelle aussi Coup d'État, Une action qui décide de quelque chose d'important pour le bien de l'État. Le gain de cette bataille fut un coup d'État. L'affaire de Denain fut un coup d'État.

On appelle aussi Coup d'état, Tout ce qui est important & décisif dans quelque affaire que ce soit. Ce mariage fut un coup d'état dans cette famille.



-1798 :
On nomme Coup d'État, Un parti vigoureux et quelquefoisviolent, qu'une République, un Prince, sont obligés de prendre contre ceux qui troublent l'État.

On appelle aussi Coup d'État, Une action quì décide de quelque chose d'important pour le bien de l'État. Le gain de cette bataille fut un coup d'État. L'affaire de Denain fut un coup d'État.

On appelle aussi Coup d'état, Tout ce qui est important et décisif dans quelque affaire que ce soit. Ce mariage fut un coup d'état dans cette famille.

(la définition est identique)


-1832 :

Coup d'État, Mesure extraordinaire, et toujours violente, à laquelle un gouvernement a recours, lorsque la sûreté de l'État est à ses yeux évidemment compromise. Risquer un coup d'État.

Coup d'état, signifie aussi, Une action qui décide de quelque chose d'important pour le bien de l'État. Le gain de cette bataille fut un coup d'État. L'affaire de Denain fut un coup d'État.

Coup d'État, se dit encore, figurément, de Tout ce qui est décisif dans quelque affaire importante. Ce mariage fut un coup d'État dans cette famille.


(C'à n'a pas trop changé)


-1932 :

Coup d'État, Mesure extraordinaire, et toujours violente, à laquelle un gouvernement, une assemblée ou une partie de ceux qui détiennent l'autorité a recours, lorsque la sûreté de l'État est, suivant eux, compromise.
Faire, conseiller, risquer un coup d'État. Il se dit, figurément, de Tout ce qui est décisif dans quelque affaire importante. Il a fait un coup d'État dans sa famille.






-Aujourd'hui, dans le Wiktionnaire: http://fr.wiktionary.org/wiki/coup_d%E2%80%99%C3%89tat

Renversement du pouvoir existant par un groupe de personnes, qui agit souvent par la force.
Napoléon Bonaparte est arrivé au pouvoir après son coup d'État du 9 novembre 1799.

Mesure extraordinaire, et toujours violente, à laquelle un gouvernement, une assemblée ou une partie de ceux qui détiennent l’autorité a recours, lorsque la sûreté de l’État est, suivant eux, compromise.
Faire, conseiller, risquer un coup d’État.

(Figuré) Tout ce qui est décisif dans quelque affaire importante.
Il a fait un coup d’État dans sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito




MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Sam 27 Sep 2008 - 21:51

C'est rigolo ce changement de sens! Au début, c'est un terme positif (au temps de la royauté), puis il devient grave (début de la république), et maintenant c'est un terme négatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel Pelerin

avatar

Age : 41
Localisation : dans les hautes sphères

MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Dim 28 Sep 2008 - 7:07

Intéressantes ces premières définitions, elles vont dans le sens des actions entreprises sous l'ancien régime, où les factieux, ne s'en prennent jamais au roi ou à son image, mais à un favori,un parti dont on estime qu'il menace le roi, la monarchie et l'Etat, bref, c'est très subjectif, mais on veut se placer dans la légitimité, à défaut de la légalité :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpheraz

avatar


MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Dim 28 Sep 2008 - 7:13

J'essaye simplement d'imaginer:
- Comment pourrait s'organiser et se dérouler un coup d'Etat mené par un général pour renverser le premier ministre d'une monarchie?
- Quelle pourrait être la réaction et les possibilités du roi (variable avec l'étendue de ses pouvoirs bien sûr)?
- variante: organisation et déroulement du coup d'Etat mené par le premier ministre militaire contre le roi.


edit: pour les définitions, ce n'est qu'un nouvel exemple de mot dont le sens évolue en fonction des idées influentes de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain-James



Age : 33

MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Dim 28 Sep 2008 - 8:00

Citation :
Euh, quand même... moi, je dirais qu'un putsch est le fait de militaires alors que le coup d'état est le fait d'un politicien qui se sert de l'instrument militaire. Décembre 51, c'est un coup d'état. Comme 1799. Pinochet, Les colonels en grèce ou les généraux en Argentine, ce sont des putsch.

De là où je suis, le Putsch ne serait qu'une sorte une manière de coup d'Etat, caractérisée par l'intervention des militaires en tant qu'initiateurs de la chose. Comme la révolution de palais me semble en être une autre, cette fois-ci caractérisée par le contexte monarchique et familial dans lequel évoluent les conjurés. Qu'on fasse renoncer au pouvoir par renversement, par exécution sommaire ou par abdication forcée, ce sont tous à mon sens des processus voisins de par leur but annoncé, et par leur motivation (comme le disent les définition de Mos, "c'est pour vot' bien") qui entrent dans une même catégorie du coup d'Etat, déclinable en plusieurs modèles suivant les circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel Pelerin

avatar

Age : 41
Localisation : dans les hautes sphères

MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Dim 28 Sep 2008 - 8:03

Alpheraz a écrit:
J'essaye simplement d'imaginer:
- Comment pourrait s'organiser et se dérouler un coup d'Etat mené par un général pour renverser le premier ministre d'une monarchie?
- Quelle pourrait être la réaction et les possibilités du roi (variable avec l'étendue de ses pouvoirs bien sûr)?
- variante: organisation et déroulement du coup d'Etat mené par le premier ministre militaire contre le roi.


edit: pour les définitions, ce n'est qu'un nouvel exemple de mot dont le sens évolue en fonction des idées influentes de l'époque.

tu as plusieurs exemples réussis ou ratés, en Espagne, ou en France.

Par exemple la Fronde c'est aussi un coup de force de grands aristocrates, comme Condé, contre le pouvoir de Mazarin. On ne s'en prend pas au roi, on cherche à prendre la place de Mazarin.

Don Juan d'autriche fait pareil pour prendre la place de valido auprès de Charles II...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain-James



Age : 33

MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Dim 28 Sep 2008 - 8:03

Citation :
J'essaye simplement d'imaginer:
- Comment pourrait s'organiser et se dérouler un coup d'Etat mené par un général pour renverser le premier ministre d'une monarchie?
- Quelle pourrait être la réaction et les possibilités du roi (variable avec l'étendue de ses pouvoirs bien sûr)?
- variante: organisation et déroulement du coup d'Etat mené par le premier ministre militaire contre le roi.

C'est extrêmement dirigiste comme problématiques - on ne parle plus QUE de la Thaïlande là j'imagine...?

Et là-dedans par contre, l'opinion de la population (un peu apathique ou du moins vaguement favorable au début sur place) ne te semble pas être un facteur fondamental a priori? Si oui, pourquoi à ton avis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpheraz

avatar


MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Dim 28 Sep 2008 - 8:11

Alain-James a écrit:
C'est extrêmement dirigiste comme problématiques - on ne parle plus QUE de la Thaïlande là j'imagine...?
La Thaïlande est l'exemple qui colle le mieux en effet, mais ce ne doit pas être le seul.

Alain-James a écrit:
Et là-dedans par contre, l'opinion de la population (un peu apathique ou du moins vaguement favorable au début sur place) ne te semble pas être un facteur fondamental a priori? Si oui, pourquoi à ton avis?
L'opinion est importante, reste à voir les relations qu'entretien la population avec les intervenants. Avec un premier ministre peu aimé et un roi respecté dont la population attend l'avis, l'attentisme et la passivité ne sont pas étonnants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito




MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Dim 28 Sep 2008 - 11:17

Alpheraz a écrit:



edit: pour les définitions, ce n'est qu'un nouvel exemple de mot dont le sens évolue en fonction des idées influentes de l'époque.

Biensûr, mais je trouve çà super cool, j'adore. Je trouve çà super interressant parce qu'on voit la péjorativité du terme s'imposer petit à petit, au fur et à mesure que la démocratie s'installe et que les sujets se transforment en citoyens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBours

avatar

Age : 63
Localisation : Breizh

MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Lun 29 Sep 2008 - 13:12

Bon Alpheraz va falloir penser à faire une bonne partie de Junta !
Comme ça t'aura les bases tout en t'amusant. En plus sur ce forum, c'est pas les fans de Junta qui manquent !!

Pour être plus sérieux, un coup d'Etat ne doit pas nécessairement entraîner un bain de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Lun 29 Sep 2008 - 13:32

BBours a écrit:
Pour être plus sérieux, un coup d'Etat ne doit pas nécessairement entraîner un bain de sang.
La révolution des oeillets au Portugal fait six morts. Le coup d'État de Bonaparte, le 18 Brumaire, n'en fait aucun (officiellement).

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpheraz

avatar


MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Lun 29 Sep 2008 - 15:24

J'en reviens à l'une de mes questions initiales. A part rubicon, connaissait-vous une opération qui soit extrèmement bien connue?


Pour Junta, j'ai rien contre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain-James



Age : 33

MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Lun 29 Sep 2008 - 22:12

Il y a eu des choses écrites sur le coup d'Etat du 11 septembre 1973, même si bien sûr c'est pas comme si Pinochet s'était mis à raconter sa vie... Mais c'est sûrement intéressant, ne serait-ce que dans la façon dont les forces militaires ont été préparées à une telle action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oexmelin

avatar


MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Mer 1 Oct 2008 - 0:55

Viel Pelerin a écrit:
Intéressantes ces premières définitions, elles vont dans le sens des actions entreprises sous l'ancien régime, où les factieux, ne s'en prennent jamais au roi ou à son image, mais à un favori,un parti dont on estime qu'il menace le roi, la monarchie et l'Etat, bref, c'est très subjectif, mais on veut se placer dans la légitimité, à défaut de la légalité :)

Je ne suis pas sûr de voir le lien. La notion ancienne de coup d'État, qui émerge en France au 17e siècle, concerne bien davantage la capacité réclamée par le Roi de passer outre tous les usages, toutes les lois, toutes les conventions, toutes les coutumes précédemment établies suivies et respectées au nom de la sûreté de son État: «hasarder l'intérêt particulier au bien public» écrit Naudé. Un coup d'État, c'est alors, par exemple, l'assassinat des Guise à Blois sur ordre du roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito




MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   Mer 1 Oct 2008 - 8:47

Ou celui d'un Concini qui avait les faveurs de "maman"...

On sent bien alors le "coup de dé" qui consiste à lacher les fauves d'un coup sec, et "alea jacta est" (le Rubicon, on y revient...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coup d'Etat et résistance/guerilla   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coup d'Etat et résistance/guerilla
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mercenaire !
» Flash special: Coup d'etat sur le site de -SfA-
» calcul du coup d'un token (lien)
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» [Événement] Marquer le coup avant Cata' ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: