Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'agrégation d'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Oexmelin

avatar


MessageSujet: L'agrégation d'histoire   Mer 24 Sep 2008 - 18:57

Origine de la discussion à retrouver ici:
http://levdf.frenchboard.com/universite-f8/histoire-de-la-grande-bretagne-t603.htm
/Pero


Évidemment, pour ceux qui s'essayent à l'agreg, je peux en retour vous fournir de longues, longues listes de trucs publiés en anglais... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 40

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Mer 24 Sep 2008 - 19:12

Euh.

Franchement, si j'avais demandé une dérogation et avais vraiment du temps à y consacrer, ça m'intéresserait beaucoup.
Mais là, avec à peine une demi-journée par semaine à y consacrer, au mieux je vise l'écrit (vu que j'ai déjà été admissible il y a quelques années, cela me donnerait un statut de bi-admissible financièrement intéressant), au pire je prépare le 2e round l'an prochain - où seule demeure la question d'ancienne, qui du coup, avec la géographie, prend l'essentiel du peu de temps dont je dispose (d'autant que les épreuves sont en janvier).

Mais merci. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel Pelerin

avatar

Age : 41
Localisation : dans les hautes sphères

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 15:05

c'est quoi le sujet de l'agreg interne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 15:55

C'est quoi l'agreg interne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain-James



Age : 33

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 16:07

C'est l'agreg quand t'es déjà enseignant (que t'as déjà eu le CAPES). Tu peux toujours préparer l'externe, mais l'interne est réservée au personnel déjà enseignant (et connaît probablement quelques aménagements de fait, corrigez-moi si je me trompe...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 16:13

et donc l'agreg chez vous, ca sert à quoi ?

[parce que chez nous, c'est le diplôme pour pouvoir enseigner dans le secondaire (en Terminale) et dans le Supérieur (Hautes Ecoles mais pas unif) mais alors il faut passer en plus le CAPAES (90h de cours si on a l'agreg).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mattheus

avatar

Age : 37

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 16:17

A faire moins d'heures et à être mieux payé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 16:39

http://www.education.gouv.fr/cid1054/professeur-agrege.html

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel Pelerin

avatar

Age : 41
Localisation : dans les hautes sphères

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 17:18

Le CAPES d'histoire géo consiste en deux épreuves écrites de 4 heures chacune et 3 oraux. (à chalons en Champagne Rolling Eyes )

Avec ce concours tu dois faire 18 heures de cours

L'Agregation consiste en 4 épreuves écrites de 7 heures chacune (par exemple une belle dissert de géo sur "vivre près des cours d'eau en France (sic)) et 3 oraux à Paris au lycée Louis le Grand.

Avec ce concours tu dois faire 15 heures de cours et tu es mieux payé.

Si tu es déjà prof et que tu as plus de 5 ans d'ancienneté, tu peux passer l'agregation en interne, qui est une version un peu allégée (moins de thèmes à préparer) mais qui n'est pas forcément plus facile à décrocher car le nombre de poste est très limitée. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 17:55

Chez nous, l'agreg sert juste à être mieux payé [ce qui ne veut pas dire grand chose]...sinon en temps que diplômé universitaire, on a 20h à faire par semaine [et ca peut monter jusqu'à 22 si nécessaire]. Avec l'agreg on a aussi le "privilège" d'enseigner dans les trois dernières années du secondaire.
On est AESS [Agrégé de l'enseignement secondaire supérieur]

Il n'y a pas de classes préparatoires chez nous mais à côté des universités il y a ce qu'on appelle les "hautes écoles" [qui forment en 3 ans et sont plus "pratiques"].
Dans certaines hautes écoles il y a des formations "français-histoire" ou "géo-histoire" pour ceux qui veulent devenir prof dans les 3 premières années du secondaire: ils sont AESI [Agrégé de l'enseignement secondaire inférieur].


Les AESI sont vraiment formés à devenir prof. Moi, j'ai surtout été formé à être historien et puis en un an, avec l'agreg, on a prétendu faire de moi un prof. Razz


Sans l'AESI, on est rien. Sans l'AESS, on peut éventuellement donner cours, mais on ne deviendra jamais fonctionnaire "nommé" [on reste contractuel]. Avec l'AESS, on commence comme "contractuel" mais on peut se faire nommer et devenir un fonctionnaire indéboulonnable [à moins de tripoter les petits enfants...].



Il me semble qu'il y a une équivalence entre mon titre d'agrégé et celui en France, parce que lorsque je passais mon agrégation, on avait 2-3 français avec nous...qui avaient fait le déplacement exprès...
confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain-James



Age : 33

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 18:16

L'agreg chez nous est le top du top, c'est un concours très prestigieux, et les places sont plutôt réduites. Certaines disciplines ont une place tous les deux ans, le chinois par exemple ya qu'une place par an, et encore l'agreg n'existe que depuis quelques anées...

En histoire qui plus est, c'est également un passeport quasiment incontournable pour la recherche et l'universitaire - cosntat qui évolue lentement probablement du point de vue des moeurs, car au cours des dernières décennies, les places à l'agreg n'ont cessé de baisser en nombre, sans que les candidats ne suivent la même courbe.

Les étudiants de l'agreg d'histoire doivent préparer 4 questions sur les 4 périodes historiques principales, et être incollables dessus. Au-delà, ils ont également, lors de leur oral, une épreuve de géo et une épreuve hors-programme (j'ai un pote qui a eu du bol, "la genèse et la nature du régime hitlérien", mais ça peut très bien être "la Chine des Song" ou "la religion à Carthage"...).

Citation :

Il me semble qu'il y a une équivalence entre mon titre d'agrégé et celui en France, parce que lorsque je passais mon agrégation, on avait 2-3 français avec nous...qui avaient fait le déplacement exprès...
Des petits malins alors. Mais du point de vue de l'équivalence au niveau de la performance, je crois que l'agreg est connu pour l'un des concours, sinon LE concours le plus difficile du genre en Europe Occidentale. Un gars qui passe ça en Belgique pour revenir en France le convertir, tout le monde le saura très vite, et à moins qu'il ait de sacrés bon potes, il va se faire charrier en fac. Moi je me sentirais pas à l'aise, je préfère encore passer par la thèse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaronKray



Localisation : Voringhen, au sud de Ulm

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 18:51

Alain-James a écrit:
Des petits malins alors. Mais du point de vue de l'équivalence au niveau de la performance, je crois que l'agreg est connu pour l'un des concours, sinon LE concours le plus difficile du genre en Europe Occidentale. Un gars qui passe ça en Belgique pour revenir en France le convertir, tout le monde le saura très vite, et à moins qu'il ait de sacrés bon potes, il va se faire charrier en fac. Moi je me sentirais pas à l'aise, je préfère encore passer par la thèse...
Bah suffit de dire qu'il a trouve une flamande mignonne, 1m90 et 95kg. Les gouts et les couleurs ca ne se discute pas .

Bon d'accord, t'as raison, il va qd meme se faire charrier Embarassed Razz

M'enfin, dans le genre, je me demande aussi si les doctorats francais n'ont pas un poids un peu moindre que les doctorats anglo-saxons. Pour les PhD US, c'est certain que ca prend plus longtemps. En GB, le PhD est qd meme le graal en terme de diplome, alors qu'en France, c'est moins le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel Pelerin

avatar

Age : 41
Localisation : dans les hautes sphères

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 19:15

petite précision sur ce que dit AJ
4 questions d'histoire, qui tourne par moitié chaque année (donc chaque question reste vaable deux ans)
plus deux questions de géographie (La France et une qui tourne)

2crit:
2 disset d'histoire, une large et une pointu
1 commentaire de texte d'histoire
1 dissert de géo

oral:
un commentaire de doc sur une des questions d'histoire au programme
un commentaire de carte IGN en géo (c'est bon ici on prend des points assez facilement)
un exposé sur un thème hors programme (là c'est un peu la loterie)

mon exemple
disset:
L'Eglise dans les sociétés du haut moyen âge en Europe (occidentale)
Connaître la monde à la renaissance
un doc d'un pharaon ptoléméen une lettre je crois à un dignitaire juif.
dissert géo: vivre près des cours d'eau en France (j'ai5)


oral:
doc issu des mémoires de Churchill sur l'année 42
la carte au 25 000e du Bessin
la Catalogne au 18e siècle.

:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 20:25

Tamerlan a écrit:
M'enfin, dans le genre, je me demande aussi si les doctorats francais n'ont pas un poids un peu moindre que les doctorats anglo-saxons. Pour les PhD US, c'est certain que ca prend plus longtemps. En GB, le PhD est qd meme le graal en terme de diplome, alors qu'en France, c'est moins le cas.
je ne sais aps pour ce qui est des lettres. En science les ricains font toute une histoire parce qu'ils "défendent" leur thèse tandis que nous la "soutenons". Mais en pratique la défense se fait administrativement auparavant pour nous : tu dois faire valider ta thèse par un pré-jury pour qu'elle soit autorisée à être soutenue.
Selon la qualité de la thèse ou surtout l'influence de ceux qui ont une querelle avec ton directeur de thèse ça peut très bien bloquer là.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oexmelin

avatar


MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 20:45

C'est la même chose en Amérique du Nord, mais je n'ai jamais entendu quoi que ce soit concernant une prétendue supériorité de la défense face à la soutenance.

Après, les mérites comparés des Ph.D vs Doctorat en histoire, je ne sais pas. Il y a des trucs mauvais qui s'écrivent de part et d'autre de l'Atlantique. Par expérience, cependant, le Ph.D. force à sortir plus loin de son champ de compétence, à aller vers le comparatif et à entretenir un dialogue avec les chercheurs plutôt que de suivre une école. C'est parfois moins «factuellement» poussé, mais théoriquement plus «souple».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 40

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Ven 26 Sep 2008 - 22:51

Viel Pelerin a écrit:
c'est quoi le sujet de l'agreg interne?



En histoire :
- les sociétés anglaise, espagnole et française au XVIIe siècle
- économies et sociétés de 478 à 88 av. JC en Grèce ancienne (Grèce continentale, îles de la Mer Égée,
cités côtières d’Asie mineure)

En géographie :
- la France et ses régions en Europe et dans le monde
- la mondialisation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Sam 27 Sep 2008 - 6:47

et les sujets de l'agreg, c'est à traiter comment ? dans une logique de cours à donner ou dans une logique de prouver ses connaissances sur un sujet précis ?

Parce que chez nous, l'agreg, c'est vraiment pour donner cours au niveau de ce que vous appelez le Lycée.

Pour travailler dans une université, il n'y a pas de procédure standard.
Il faut dire aussi que chez nous, il n'y aura pas un concours national à l'université, puisqu'à part l'université de Liège, l'ULB et l'UCL sont "privées"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel Pelerin

avatar

Age : 41
Localisation : dans les hautes sphères

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Sam 27 Sep 2008 - 7:18

oui on attend de toi à l'écrit un exercice de type universitaire, avec une mise en perspective des problématiques propres au thème et l'exposition si besoin de différentes thèses, de débats historiques, et l'acquisition de concepts nouveaux.
Par exemple quand le sujet était sur guerres et paix de 1911 à 1946, tu devais maîtriser tous les concepts de brutalisation, de banalisation, acquérir et exposer les avancées de la recherche sur la première guerre mondiale...

@SP, oh beuuuurk bonjour les sujets No

pour la géo, je suppose que tu bouffes du Carroue, le spécialiste auto proclamé de la mondialisation.


Sinon, les sociétés au XVIIe c'est très vaste, il faut bien sûr comparer mais je vois pas trop.
tu dois aussi traiter de la monarchie et de la cour, ou simplement rester sur les ordres de la société?

Pour les bouquins tu as eu accès à la bibiographie que la revue historiens et géographes sort à chaque fois?
En général elle est souvent bien faite, tu regardes les bouquins 3 étoiles (ou mieux les articles ça va plus vite) et tu essaies d'en prendre un ou deux dans chacun des sous thèmes mis en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Sam 27 Sep 2008 - 7:53

Viel Pelerin a écrit:
Sinon, les sociétés au XVIIe c'est très vaste, il faut bien sûr comparer mais je vois pas trop.
tu dois aussi traiter de la monarchie et de la cour, ou simplement rester sur les ordres de la société?
pas seulement, je suppose qu'on entends ajouter des perspectives différentes comme "société urbaine/sociéte rurale"

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel Pelerin

avatar

Age : 41
Localisation : dans les hautes sphères

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Sam 27 Sep 2008 - 9:27

Bon on va avoir des trucs autour, de l'urbanisation, tu as raison

Il y a eu dans les 90's, un bon bouquin sur les villes en Europe aux 17 18e siècle chez SEDES, par Jean Pierre Poussou

les enclosures pour l'angleterre.

La terre et les paysans en France et en Angleterre fut le sujet d'agreg il ya 7 ou 8 ans, donc on peut retrouver quelques bouquins sur cet aspect rural.

bien évidemment, la place de l'Eglise ou des Eglises dans les sociétés, un grand classique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Sam 27 Sep 2008 - 9:59

Viel Pelerin a écrit:
oui on attend de toi à l'écrit un exercice de type universitaire, avec une mise en perspective des problématiques propres au thème et l'exposition si besoin de différentes thèses, de débats historiques, et l'acquisition de concepts nouveaux.

Ce que je ne comprends pas, c'est qu'on a déjà prouvé sa compétence en obtenant son diplôme d'histoire normalement... Alors, on va me répondre que c'est pour départager les postulants à une place.
Oui, mais si j'ai bien compris, on peut avoir l'agreg et rester dans un lycée quand même, tout en étant cependant mieux payé.

En Belgique, au niveau fédéral, il existe aussi des concours, mais les résultats sont régulièrement attaqués et cassés en Justice. Est-ce que ca existe aussi chez vous ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 40

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Sam 27 Sep 2008 - 10:14

De toute façon, comme déjà dit, mon but n'est rien d'autre que l'écrit, et encore, avec la précaution de le planifier sur 2 ans.
Simple mesure d'efficacité : l'oral étant hors de portée en l'état actuel (pour l'avoir déjà subi, il est évident que rien que le hors-programme demande trop de préparation pour mes ressources temporelles), je mise donc sur la bi-admissibilité, statut des plus bâtard et sans lustre, mais qui a au moins le mérite de mettre du beurre dans les épinards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Sam 27 Sep 2008 - 10:19

Dites, je me disais: est-ce que vous avez des collègues "étrangers" dans l'éducation nationale ?

Exemple: je suis Belge, je veux devenir prof d'histoire en France. Comment ca marche ?
[Note: ce n'est pas un projet hein, surtout que vu la situation politique ca risque d'arriver sans effort Razz , c'est juste une interrogation qui part du fait que vient d'arriver dans mon école une prof de géo chilienne...sans compter les profs de religion catholique polonais ou africain et les profs de religion orthodoxe roumain, serbe, grec etc...].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pero Coveilha
Uni-Mod
avatar

Age : 40
Localisation : soupçonnée

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Sam 27 Sep 2008 - 10:38

Tu peux être prof auxiliaire, ce qui est un statut pas super enviable par rapport à tes collègues.

edit: j'ai posté ma remarque en pensant aux "vrais étrangers", je ne sais pas si des ressortissants de l'UE auraient plus de facilités.


Dernière édition par Pero Coveilha le Sam 27 Sep 2008 - 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viel Pelerin

avatar

Age : 41
Localisation : dans les hautes sphères

MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   Sam 27 Sep 2008 - 10:41

SP a écrit:
De toute façon, comme déjà dit, mon but n'est rien d'autre que l'écrit, et encore, avec la précaution de le planifier sur 2 ans.
Simple mesure d'efficacité : l'oral étant hors de portée en l'état actuel (pour l'avoir déjà subi, il est évident que rien que le hors-programme demande trop de préparation pour mes ressources temporelles), je mise donc sur la bi-admissibilité, statut des plus bâtard et sans lustre, mais qui a au moins le mérite de mettre du beurre dans les épinards.

l'oral quand on a de l'expérience pro, devient plus facile que l'écrit, Wink

A ta place, j'aurais la stratégie inverse, tu ne peux pas préparer le hors programme, c'est trop vaste, donc contente toi, d'avoir une culture historique large pour pouvoir citer les auteurs spécialistes (en général, dnas l'ordi, c'est le nom qui ressort le plus souvent) et ensuite tu faix un exposé avec des encyclopédies ou des trucs comme ça, plus une image à montrer et analyser.

concentre toi à fond, sur le programme et la géo c'est là qu'il faut assurer un max de points.

ah oui, pour chaque exposé, tu peux déjà plus ou mùoins prévoir les questions des autres membres du jury
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'agrégation d'histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'agrégation d'histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'agrégation d'histoire
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: