Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 33  Suivant
AuteurMessage
Dandolo

avatar

Age : 46
Localisation : Paris en mi ostau gascon

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 16 Juil 2008 - 11:38

BBours a écrit:
Ce qui me semble plus important que l'aspect technique (la plate-forme chavire-t-elle ou non), c'est le fait que pour la première fois, l'envoi de satellites dans l'espace se fait de A à Z par une entreprise privée, et non pas par un état ou une société appartenant à un groupement d'états...
Y aurait beaucoup à dire sur la question !

Lors de l'arrivée de la plate-forme à San Diego, les ingénieurs et responsables du projet ont été interpelés et interrogés par le FBI.

Les services de renseignement américain ont tout accès via Boeing aux technologies utilisées et aux contacts établis pour éviter les fuites.

On va dire que c'est une entreprise privée sous surveillance.

En même temps, est-ce le rôle d'un Etat d'envoyer des satellites commerciaux dans l'espace? Ca fait de l'expérience pour les envois militaires (voir l'amélioration phénoménale du taux de réussite des fusées Ariane en quelques dizaines de tir dans les années 80's), bien sûr, mais on peut la "sous-traiter" (et, en plus, ça passe hors budget de la Défense).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emthra.forumzen.com/index.htm
YodaMaster

avatar

Age : 49
Localisation : Toulouse, France - UE

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 16 Juil 2008 - 11:41

J'avais vu un reportage sur Sea Launch. C'est pharaonique comme projet, ne serait-ce que la plateforme reconvertie.

En ce qui concerne une base dans un pays équatorial, il faut croire que ça doit poser d'autres problèmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midomar

avatar

Age : 93
Localisation : A la campagne

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 16 Juil 2008 - 11:50

YodaMaster a écrit:
En ce qui concerne une base dans un pays équatorial, il faut croire que ça doit poser d'autres problèmes...
Il y a moins de moustiques au milieu de l'Océan. study

Et moins de nanas qui viennent empécher les ingénieurs de travailler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBours

avatar

Age : 64
Localisation : Breizh

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 16 Juil 2008 - 11:52

Certes ! Mais le risque c'est qu'une entreprise privée n'accepte de toucher le gros lot afin de fermer les yeux sur le contenu réel du satelitte envoyée...
Un Etat a au moins la volonté d'éviter qu'on veuille photographier le cerveau de son président, ou balancer des trucs qui peuvent retomber aussi chez lui...
Une compagnie privée n'est pas obligée de communiquer au reste du monde ce qu'elle envoie au-dessus de la tête de 6 milliards d'humains, pour autant que le chèque soit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dandolo

avatar

Age : 46
Localisation : Paris en mi ostau gascon

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 16 Juil 2008 - 12:07

BBours a écrit:
Certes ! Mais le risque c'est qu'une entreprise privée n'accepte de toucher le gros lot afin de fermer les yeux sur le contenu réel du satelitte envoyée...
Un Etat a au moins la volonté d'éviter qu'on veuille photographier le cerveau de son président, ou balancer des trucs qui peuvent retomber aussi chez lui...
Une compagnie privée n'est pas obligée de communiquer au reste du monde ce qu'elle envoie au-dessus de la tête de 6 milliards d'humains, pour autant que le chèque soit

Sea Launch is a limited liability corporation with Headquarters and Home Port facilities in Long Beach, Calif.



Crois-moi... Les Ricains savent très bien ce qu'ils embarquent quand ils mettent les voiles (façon de parler). Et cela doit fourmiller de "chalutiers" pas très loin, histoire de vérifier que d'autres navires ne se joignent pas à la flottille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emthra.forumzen.com/index.htm
Joukov6

avatar

Age : 31
Localisation : Las Noches

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 16 Juil 2008 - 12:10

BBours a écrit:
Un Etat a au moins la volonté d'éviter qu'on veuille photographier le cerveau de son président, ou balancer des trucs qui peuvent retomber aussi chez lui...
Certes, mais un Etat ne se gêne aucunement pour envoyer un truc dans l'espace pour lui permettre de prendre des photos du cerveau du président d'à côté ou pour faire retomber sur le voisin.



BBours a écrit:
Une compagnie privée n'est pas obligée de communiquer au reste du monde ce qu'elle envoie au-dessus de la tête de 6 milliards d'humains, pour autant que le chèque soit
Un Etat non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mattheus

avatar

Age : 37

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 16 Juil 2008 - 12:12

Je présume que les principales agences spatiales doivent être tenues au courant de ces lancements et ça m'étonnerai que les USA ne gardent pas un oeil voire plusieurs sur cette entreprise, d'aillleurs avec Boeing elle est déjà un peu sous contrôle.

Concernant la dangerosité des satellittes, les Etats pensent rarement aux conséquences malheureuses d'évènements n'ayant qu'une infime probabilité d'arriver alors ils ont pas attendu les sociétés privées pour balancer n'importe quoi dans l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwann
L'art et la bannière
avatar

Age : 30

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 16 Juil 2008 - 16:19

Ce n'est pas le premier tir depuis une plate forme maritime. L'expérience avait été tenté il y a bien 10 ans, avec moins de succès il est vrai, mais sans doute par la même société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capitaine Fracasse

avatar


MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Jeu 14 Aoû 2008 - 2:48

Avez vous vu ça ?

Un robot fonctionne avec un cerveau composé de neurones de rat
http://fr.news.yahoo.com/afp/20080813/tsc-sciences-cerveau-robotique-c2ff8aa.html

Impressionnant.

Bientôt un peu de "chair" dans vos cartes accélératrices d'intelligence artificielle :)

D'ailleurs ils ne disent pas comment ils nourrissent le cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyan Farlander

avatar

Age : 38
Localisation : Lorraine, France

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 10:47

Terre en vue ! cheers

Non, ce n'est pas une info venant du Vendée Globe (virtuel ou non).

Citation :
Paris, 3 février 2009
Super-Terre en vue ! La plus petite planète extrasolaire jamais découverte

Une planète guère plus grosse que la Terre vient d'être découverte par le satellite CoRoT… Rocheuse ou "planète-sauna" ? En tout cas il s'agit ici d'un objet étonnant. Ce compagnon d'une étoile orangée est d'une taille inférieure à deux fois celle de la Terre. Ce serait donc la plus petite taille jamais mesurée pour une exoplanète. La température est telle (plus de 1000 degrés) qu'elle serait recouverte de lave ou de vapeur d'eau.

Le satellite CoRoT, mis en œuvre par le CNES, a permis la découverte de la plus petite exoplanète jamais caractérisée, d'une taille comparable à celle de la Terre. Jusqu'à présent, la plupart des quelques 330 planètes découvertes sont des planètes géantes, analogues à Jupiter ou Neptune, constituées principalement de gaz. Ce nouvel objet, qui a reçu le nom de CoRoT-Exo-7b, est très différent : son diamètre est près de deux fois celui de notre Terre. Avec une période de révolution ou "année" de seulement 20 heures, il est situé très près de son étoile, aussi y règne-t-il une température extrêmement élevée entre 1000 et 1500 °C. Cette planète a pu être repérée par les très faibles baisses d'éclat de l'étoile à l'occasion de ses passages réguliers devant elle. Sa densité est encore mal déterminée : il peut s'agir d'un objet rocheux comme la Terre, et couvert de lave liquide. Il peut aussi appartenir à une classe prédite de planètes formées pour moitié de d'eau et pour moitié de roches ; dans ce cas, ce serait une « Planète-Sauna » si on considère sa température extraordinairement élevée.



« Trouver une planète aussi petite n'a pas été une totale surprise », déclare Daniel Rouan, chercheur au LESIA de l'Observatoire de Paris, qui coordonne avec Alain Léger de l'IAS ce travail, « CoRoT-Exo-7b est un objet qui appartient à une catégorie dont l'existence était soupçonnée depuis quelques temps. Or CoRoT a été conçu précisément avec l'espoir d'en détecter quelques exemplaires. CoRoT a démontré sa capacité à détecter ces variations de lumière, extrêmement subtiles» ajoute-t-il.



Il y a maintenant une quinzaine d'années que les astronomes détectent des planètes en orbite autour d'étoiles. On en connaît aujourd'hui plus de 330, la plupart assez massives, jusqu'à 20 fois la masse de Jupiter. En revanche on en connaît encore très peu ayant une masse de l'ordre de celle de la Terre et des autres planètes telluriques (Vénus, Mars, Mercure) car elles sont extrêmement difficiles à découvrir. « La plupart des méthodes utilisées jusqu'à présent sont sensibles à la masse de la planète, tandis que CoRoT est sensible à sa surface, ce qui est plus favorable » expliquent Roi Alonso et Magali Deleuil, chercheurs au LAM. « CoRoT possède l'avantage d'être dans l'espace où les perturbations sont beaucoup plus faibles et la durée d'observation ininterrompue bien plus longue que depuis le sol » ajoute Hans Deeg, un des membres de l'équipe scientifique, chercheur à l'Institut d'Astrophysique des Canaries.



La structure interne de CoRoT-Exo-7b intrigue particulièrement les scientifiques « C'est une question qui passionne la communauté depuis quelques années : y a-t-il aussi des Planètes-Océan ? Ce serait des objets composés pour moitié de glace dès leur formation et qui auraient dérivé vers leur étoile, la glace fondant alors pour donner une enveloppe fluide » précise Alain Léger.



Jean Schneider, chercheur au Laboratoire Univers et Théorie à l'Observatoire de Paris, explique toute l'importance de ce nouvel objet pour les chasseurs de planètes : « Des mesures récentes indiquaient que des planètes de petite masse existaient, mais leur taille n'avait jamais été calculée. C'est maintenant chose faite ».



Eike Guenther, de l'Observatoire de Tautenburg, souligne que « ce programme a bénéficié d'un très gros effort de mesures complémentaires depuis le sol : de nombreux télescopes européens et instruments ont été mis à contribution pour chercher quel phénomène autre qu'une petite planète pourrait expliquer les mesures de CoRoT ». Daniel Rouan conclut : « Cette phase de suivi était une étape indispensable, minutieuse, qui explique que ce résultat ne sorte que maintenant : vous imaginez l'excitation de l'équipe chaque fois qu'une nouvelle mesure tombait et ne venait pas infirmer notre hypothèse ! ».



Cette découverte a bénéficié d'observations complémentaires réalisées grâce à un vaste réseau de télescopes européens opérés par différents instituts et pays : L'European Southern Observatory au Paranal et à La Silla (Chili), le télescope de 80cm de l'Institut d'Astrophysique des Iles Canaries et le télescope Canada-France-Hawaii Telescope sur le Mauna Kea à Hawaii (CNRS, CNRC, Université d'Hawaii).



CoRoT en quelques mots :

Le satellite CoRoT a été développé avec une équipe intégrée CNES et des laboratoires associés au CNRS dont les principaux sont le Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique (Observatoire de Paris), le Laboratoire d'Astrophysique de Marseille (Observatoire Astronomique de Marseille Provence), l'Institut d'Astrophysique Spatiale à Orsay (Université Paris-Sud 11) et l'Observatoire Midi Pyrénées à Toulouse (INSU). L'union faisant la force, le projet a également bénéficié d'une importante participation européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, ESA et Espagne) complétée par celle du Brésil.

CoRoT - dont le nom signifie COnvection, ROtation & Transits planétaires -, est un télescope placé en orbite autour de la Terre. Il a été conçu pour détecter de très faibles variations d'éclat des étoiles.

L'instrument a deux objectifs scientifiques :

- la recherche des planètes autour d'autres étoiles que notre Soleil et en particulier de planètes analogues à notre Terre ;

- la détection des vibrations des étoiles afin de connaître leur constitution (sismologie stellaire).

Références :

Transiting exoplanets from the CoRoT space mission
VII. CoRoT-Exo-7b: the first Super-Earth with Radius characterized
A. Léger, D. Rouan, J. Schneider, R. Alonso, B. Samuel, E. Guenther, M. Deleuil, H.J. Deeg, M. Fridlund et al. (prochainement soumis à A&A n° spécial CoRoT)
Le communiqué de presse du CNRS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito




MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 10:54

Dans tout çà, ce qui me fait franchement halluciner dans cette histoire, c'est qu'en fin de compte, on ne peut actuellement repérer que les planêtes qui ont une révolution pile poil dans l'axe de leur étoile, de sorte que c'est le passage de la planête devant son étoile, qui, par effet d'occultation, nous permet de la repérer.

Le ciel est caffi de planêtes qu'on ne pourra jamais trouver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord_Klou

avatar

Age : 50
Localisation : En Haut à Droite de France

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 11:06

Qu'on n'a pas encore les moyens techniques de trouver, nuance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
chewyy

avatar

Age : 46
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 11:12

Mosquito a écrit:
Dans tout çà, ce qui me fait franchement halluciner dans cette histoire, c'est qu'en fin de compte, on ne peut actuellement repérer que les planêtes qui ont une révolution pile poil dans l'axe de leur étoile, de sorte que c'est le passage de la planête devant son étoile, qui, par effet d'occultation, nous permet de la repérer.

Le ciel est caffi de planêtes qu'on ne pourra jamais trouver...

Tu te trompe Mosquito, c'est la technique de la vitesse radiale qui a pour le moment permis de découvrir la majorité des planètes extrasolaires Wink

=> http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thodes_de_d%C3%A9tection_des_exoplan%C3%A8tes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 11:35

Mosquito a écrit:
Dans tout çà, ce qui me fait franchement halluciner dans cette histoire, c'est qu'en fin de compte, on ne peut actuellement repérer que les planêtes qui ont une révolution pile poil dans l'axe de leur étoile, de sorte que c'est le passage de la planête devant son étoile, qui, par effet d'occultation, nous permet de la repérer.

Le ciel est caffi de planêtes qu'on ne pourra jamais trouver...

Euh ce que tu dis n'est pas vraiment juste : une planète a toujours une révolution autour de l'axe de son étoile ce qui est problèmatique c'est plutot le plan de révolution de la planète par rapport à nous.
A noter cependant qu'on peut détecter une planète par d'autres moyen, notamment ses effets gravitationnels sur d'autres corps(étoiles, planètes et satellites déjà repérés)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mosquito




MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 14:23

Oui, mais çà, ça vaut pour les planêtes géantes, pas pour les petites telluriques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 14:30

Mosquito a écrit:
Oui, mais çà, ça vaut pour les planètes géantes, pas pour les petites telluriques

hmm peut-être que si mais je n'en suis pas sûr faut que je vérifie mes abatis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
el_slapper

avatar

Age : 41
Localisation : Dans un Q400, entre Paris et Montpellier

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 14:38

Mosquito a écrit:
Oui, mais çà, ça vaut pour les planêtes géantes, pas pour les petites telluriques

avec l'appareillage moderne, oui. Avec l'appareillage du futur, rien n'empêche de rêver. C'est juste une question de sensibilité de l'appareillage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keyan Farlander

avatar

Age : 38
Localisation : Lorraine, France

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 14:42

Mosquito a écrit:
Oui, mais çà, ça vaut pour les planêtes géantes, pas pour les petites telluriques
Dans le cas des petites planètes telluriques, l'écart entre leurs diamètres et celui de leur étoile est si grand qu'il y aura bien un moment où elles passeront (pour nous) devant leur Soleil. De plus, comme dans notre Galaxie les planètes gravitent quasiment dans le même plan, il y a de très fortes chances qu'on arrive à choper la majorité d'entre elles...

Je ne dis pas qu'on les aura toutes, mais ça serait bien THE manque de bol si parmi celles qu'on loupe se trouve la sœur jumelle de la Terre.

Rassuré ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mosquito




MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 15:40

Keyan Farlander a écrit:
Mosquito a écrit:
Oui, mais çà, ça vaut pour les planêtes géantes, pas pour les petites telluriques
Dans le cas des petites planètes telluriques, l'écart entre leurs diamètres et celui de leur étoile est si grand qu'il y aura bien un moment où elles passeront (pour nous) devant leur Soleil. De plus, comme dans notre Galaxie les planètes gravitent quasiment dans le même plan, il y a de très fortes chances qu'on arrive à choper la majorité d'entre elles...

Je ne dis pas qu'on les aura toutes, mais ça serait bien THE manque de bol si parmi celles qu'on loupe se trouve la sœur jumelle de la Terre.

Rassuré ?

non, tu te trompes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 15:59

Mosquito a écrit:
Keyan Farlander a écrit:
Mosquito a écrit:
Oui, mais çà, ça vaut pour les planêtes géantes, pas pour les petites telluriques
Dans le cas des petites planètes telluriques, l'écart entre leurs diamètres et celui de leur étoile est si grand qu'il y aura bien un moment où elles passeront (pour nous) devant leur Soleil. De plus, comme dans notre Galaxie les planètes gravitent quasiment dans le même plan, il y a de très fortes chances qu'on arrive à choper la majorité d'entre elles...

Je ne dis pas qu'on les aura toutes, mais ça serait bien THE manque de bol si parmi celles qu'on loupe se trouve la sœur jumelle de la Terre.

Rassuré ?

non, tu te trompes.

J'aime bien quand mos fait péter les arguments lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mattheus

avatar

Age : 37

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 16:30

Par contre, je comprend pas comment les scientifiques peuvent supposer qu'il y a de l'eau sur cette planète 1000-1500°, ça me parait un peu chaud. Ou alors sous forme de vapeur mais la proximité de son étoile doit faire qu'une atmosphère n'est possible à cause l'attraction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 16:41

Mattheus a écrit:
Par contre, je comprend pas comment les scientifiques peuvent supposer qu'il y a de l'eau sur cette planète 1000-1500°, ça me parait un peu chaud. Ou alors sous forme de vapeur mais la proximité de son étoile doit faire qu'une atmosphère n'est possible à cause l'attraction.

Avec une pression suffisant el'eau se liquéfie même à haute température(ok c'est un peu capilotracté).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mosquito




MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Mer 4 Fév 2009 - 17:22

Forezjohn a écrit:
Mosquito a écrit:
Keyan Farlander a écrit:
Mosquito a écrit:
Oui, mais çà, ça vaut pour les planêtes géantes, pas pour les petites telluriques
Dans le cas des petites planètes telluriques, l'écart entre leurs diamètres et celui de leur étoile est si grand qu'il y aura bien un moment où elles passeront (pour nous) devant leur Soleil. De plus, comme dans notre Galaxie les planètes gravitent quasiment dans le même plan, il y a de très fortes chances qu'on arrive à choper la majorité d'entre elles...

Je ne dis pas qu'on les aura toutes, mais ça serait bien THE manque de bol si parmi celles qu'on loupe se trouve la sœur jumelle de la Terre.

Rassuré ?

non, tu te trompes.

J'aime bien quand mos fait péter les arguments lol!
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain-James



Age : 33

MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Dim 17 Mai 2009 - 2:06

Je regretterais presque parfois d'être né dans ce siècle... En même temps, quel tournant vit-on sur tant de plans!

Et puis imaginer de tels corps à la dérive dans l'espace... Enfin est-ce vraiment imaginable?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   Dim 17 Mai 2009 - 5:36

on n'est pas seuls... Shocked


ce besoin d'ajouter "Big Bang Theory" à l'avantdernière image montre que cette image est destinée à la vulgarisation américaine Rolling Eyes Ben oui, cher lecteur américain, si c'est créationnisme c'est à peine six mille ans, c'est ça.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfilade scientifique du VdF (Sciences physiques, chimiques, mathématiques)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 33Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 33  Suivant
 Sujets similaires
-
» Plaisanteries mathématiques
» Réflexions mathématiques
» Mes mathématiques sur une étagère
» [dessin] Petite galerie de sketch
» [tArchives du Tribunal] : Recensement des trous de règles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Université-
Sauter vers: