Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CK2, par où (re)commencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 11:03

Voili, voilou, à cause des soldes, je me retrouve possesseur de plein d'extensions CK2.

Alors, par où recommencer ? Je n'y ai presque pas jouer par rapport à CK1, et je me dis, pourquoi pas faire une partie puis la convertir à EU4, voilà qui pourrait être amusant. Razz

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
Lord_Klou

avatar

Age : 49
Localisation : En Haut à Droite de France

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 11:28

Il va falloir beaucoup se retenir, pour que ça garde un intérêt après conversion. Je dirais que tu peux commencer n'importe où, le pays de départ est presque secondaire, tant la lignée royale constitue le véritable enjeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 39

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 11:42

C'est un peu le problème de CK2, il y a quelques nuances de gameplay au départ selon le choix initial, mais à moins de se limiter volontairement une fois la masse critique atteinte la WC devient relativement facile même si pénible, et surtout le style de jeµ finit par s'uniformiser avec quelques recettes à suivre qui marchent à tous les coups.
Même la gestion des vassaux et des successions n'est pas si compliquée.
Dans certaines configurations, on peut craindre un peu les Mongols (ou les Aztèques si on aime les grands délires ) mais cela reste circonstanciel.

Alors bien sûr, on peut saboter volontairement la machinerie pour se distraire un peu, mais bon...

Mes deux parties converties à EU4, une avec un empire panslave, l'autre avec l'empire romain, ne sont de ce fait pas allées bien loin faute d'intérêt à moyen terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauclerc
Multis-Mod
avatar

Age : 32
Localisation : Craggy Island

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 12:11

Je ne suis jamais parvenu à approcher de la WC à CK (1 comme 2).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 39

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 12:18

Moi quasiment systématiquement, et pourtant Odin sait que je déteste ça. Mais encore une fois arrivé à une certaine taille il n'y a plus grand chose d'autre à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauclerc
Multis-Mod
avatar

Age : 32
Localisation : Craggy Island

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 12:31

Faudra que tu m'explique comment, j'ai toujours beaucoup de difficultés à m'étendre : ou alors j'ai un suzerain qui me l'interdit, ou les empires en face sont trop puissants pour que j'espère les vaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 12:31

Mais vous commencez avec quoi ? (moi je commence comme un obscur compte et rien que ça, pour s'en sortir, il faut déjà pas mal de temps).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwann
L'art et la bannière
avatar

Age : 30

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 12:34

Je pense surtout qu'il faut se fixer une limite (qui ne sera plus nécessaire avec le prochain patch) : ne pas réaliser d'assassinat dans le but d'hériter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 13:13

si ils suppriment toutes les bonnes recettes alors No

Mais l'eugénisme existe toujours, hein ? hein ? king

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 39

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 13:23

Bon alors mes dernières parties qui ont mené à une quasi WC :
- Vermandois en 1066, l'ascension classique comte/duc/roi, et hop...
- un comte musulman dont j'ai oublié le nom en 1066, devenu l'Egypte en un petit siècle, puis c'est parti...
- les Karen zoroastriens en 867, probablement le plus tendu au départ (plusieurs restarts, certaines config étaient injouables) mais une fois les Abbassides à genoux, c'était parti
- le varègue de Kiev en 867, relativement facile, le seul défi étant de réformer rapidement la foi slave
- Byzance en 867 (oui bon, je voulais refaire l'empire romain), le suspens n'a pas été bien long...

La seule qui a amené un blocage c'est une partie en Inde, où je suis resté coincé un siècle comme duc sans réussir à sortir de l'orbite de je ne sais plus quel roi devenu empereur où aucune faction n'émergeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 13:47

Mon souci, c'est de ne pas avoir "un plan" et de m'y tenir à chaque génération ma plus longue partie, c'était avec l'Angleterre... juste après 1066, le comte Robert de Leinster reçoit le duché d'York. Pendant tout le règne de Robert, on s'est battu pour le Royaume, son fils également (formé par son père lors des guerres).
J'ai reçu pas mal d'honneurs (j'ai reçu des comtés repris à des renegats) j'ai réussi un beau mariage à l'intérieur du Royaume.
En devenant puissant, je me suis dit que je pourrais tenter de devenir roi... j'ai d'abord voulu affaiblir la couronne... mauvaise idée j'ai bien eu une série de despotes mais un de mes personnages à fini à la Tour de Londres et puis la tête sur une pique (et un comté en moins)
Seulement, les autres me détestaient aussi (puisque ma famille avait tapé sur tout le monde le siècle précédent ) et ma faction n'attirait pas. J'ai rejoint des factions, mais avec la menace du roi, je me suis tenu calme (et j'ai donné de l'argent pour retrouver quelques faveurs).

Finalement, quand tout est redevenu normal, le nouveau roi à imposé une plus grande autorité et je ne pouvais plus déclarer la guerre à personne... (ni à l'intérieur, ni à l'extérieur).

J'ai encore fait quelques chouettes mariages jusqu'à ce qu'une épidémie de phtysie n'emporte la moitié de mon arbre généalogique et que je me retrouve avec un obscur cousin stérile... la famille s'est déchirée (après la maladie, une épidémie d'assassinat) bien sûr, alors que je voulais qu'on réussisse à me tuer, ils ont tous réussi à me rater et c'est une autre famille qui a hérité du duché d'York...

Bon, c'était pas g*a*m*e over, mais à partir de là, j'avais plus envie de tout recommencer


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 39

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 13:55

Ah mais ça c'est une partie sympa.
Mon meilleur souvenir de partie ça restera les Buchanan d'Ecosse, qui ont fini rois d'Ecosse et d'Irlande mais seulement après plusieurs siècles de baston et de coups bas. Ca au moins c'était beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 14:01

il n'y a plus que la mafia et François Hollande qui perpétuent ces traditions de traîtrises et de descendants dégénérés No

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 14:16

Oui, c'était une partie sympa. Wink


Bien sûr, je vise toujours l’expansion, mais je m'impose le fait que ce soit sur des territoires contigus au mien (au moins dans le même royaume).

J'aime bien aussi tisser des relations "proches" avec mes vassaux et voisins (en les mariant à mes filles...au bout d'un certain temps, il faut quand même faire gaffe à l'endogamie ).

J'aime aussi me constituer des lignées de courtisans (et il m'arrive de récompenser les familles qui m'ont bien servi avec des titres...c'est souvent là que ça foire, parce qu'ils veulent alors se la jouer "Fouquet" et il faut parfois sévir ).

Bref, moi j'élève du pixel... la conquête m'intéresse peu.



Ah, j'ai aussi déjà démarré la partie avec le royaume de France en 1066 et c'est bien bien chaud (survivre et maintenir l'unité, ça demande de la chance).
Et je la joue un peu "Ironman" (CK est bien un des seuls jeµ où je fais ça ), j'ai pas souvent eu de "g*a*m*e over", juste que lorsque les Capet ne sont plus roi de France et ne tiennent plus qu'un duché minable, c'est g*a*m*e over Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 39

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 14:25

Même sans chercher l'expansion les opportunités sont tellement nombreuses une fois qu'on a assuré sa survie (le vrai moment intéressant du jeµ) que ce n'est même plus une affaire de se limiter volontairement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 15:26

Je sais pas tous mes départs avec la Provence ont souvent été très difficile...

J'arrive pas à sortir de l'orbite "Obscur comte" justement.

Là, je me disais que j'essaierais bien de prendre Bohémond 1er d'Antioche, et d'en faire quelque chose (en gros le Levant, Byzance et l'Italie Razz ).

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
SP

avatar

Age : 39

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 15:39

C'est évident que le départ "obscur comte" reste le plus délicat. Il faut par tous les moyens possibles réussir à acquérir un titre ducal puis viser la "taille critique" (qui dépend de la situation) et sa perpétuation.
C'est relativement simple quand on est vassal d'un royaume proche d'une zone "frontière" avec les païens : les royaumes scandinaves (en 1066) ouvrent pas mal de potentialités par exemple. Idem, dans une autre configuration, quand on voisine des territoires divisés (si on est en Ecosse ou en Angleterre, c'est assez simple d'aller taper de l'Irlandais).
C'est beaucoup plus dur quand on est enclavé en France ou en Europe centrale, et/ou dans les royaumes où l'autorité royale est trop puissante.

Dans ce dernier cas, même si on peut provoquer la fortune grâce aux mariages, assassinats et factions, tout sera une affaire d'opportunités, et il faudra parfois attendre longtemps en évitant de se mettre à dos le souverain ou un duc plus puissant. Généralement la stratégie du henchman/laquais/humble serviteur fonctionne correctement et peut être payante, mais il faut en même temps éviter que le souverain devienne trop puissant (le système de factions ayant tendance à marcher un peu à l'envers avec l'IA, les rois à l'autorité haute semblant faire fuir les conspirateurs bizarrement...).

Sinon en règle générale, il faut accumuler le fric, car bien souvent dans ces situations tout va se jouer sur le recrutement au bon moment d'une troupe de mercenaires (qui ont un côté "g*a*m*e breaker", c'est assez énorme quand on est un petit comte de pulvériser les troupes d'un duc parce qu'on a dépensé 20 ans d'économie...). Ce sont les mercenaires qui m'ont conquis l'Ecosse et l'Irlande, sauvé la foi zoroastrienne, défait les armées des usurpateurs capétiens, et je ne sais combien d'autres exploits...
Avec "the old gods", il y a aussi le système des conquêtes qui aide beaucoup : 2 ans pour mobiliser et il devient assez facile de se tailler une belle principauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cat Lord

avatar

Age : 44
Localisation : Occitanie

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 16:05

Bon j'ai trouvé le départ éventuel de ma partie: 2 Juin 1098.

Duc, des Barons comme vassaux mais pas de Comte, apparemment. Pas de Roi, et 3 provinces, 2 au levant et une en Italie.

En pleine croisade, normalement, sauf que je vois pas les armées.

J'avais vraiment à peine ouvert le jeµ avant, et ça me fait la même impression: J'ai peur ! Razz

Ça te parait jouable comme départ quand on se remet au jeµ ?

Cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.revolutionundersiege.com
SP

avatar

Age : 39

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 16:11

C'est difficile à dire comme ça. Razz
En Terre sainte c'est toujours très très tendu, il faut se tailler le plus gros territoire possible au plus vite. Avec les gros royaumes musulmans aux portes, ça peut être violent, il faudra les tabasser (l'Egypte surtout) à la première occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 39

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Dim 5 Oct 2014 - 16:13

Avec Bohémond tu n'as pas aussi la possibilité de récupérer la Sicile (en "aidant" un peu ton demi-frère à mourir Razz ) ?
(quoique c'est vrai que tu dois avoir le trait batard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
forezjohn

avatar

Age : 36
Localisation : Expert-comptable city

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Lun 6 Oct 2014 - 9:05

Mauclerc a écrit:
Faudra que tu m'explique comment, j'ai toujours beaucoup de difficultés à m'étendre : ou alors j'ai un suzerain qui me l'interdit, ou les empires en face sont trop puissants pour que j'espère les vaincre.

Comme l'a dit SP, il faut se préparer en accumulant du pognon et de la pitié puis saisir les opportunités pour augmenter sa taille.
ma première partie j'ai commencé comte de forez et lyonnais en 1066 : revendication et conquete du dauphiné au bout de 20 ans me voilà duc du dauphiné.
Je me prépare ensuite à conquérir la provence par morceau ça prendra un moment mais une opportunité se présente : croisade pour l'aragon. Je mobilise le peu que j'ai, je paye des mercenaires, j'embauche des ordres religieux grace à ma piété et c'est partie pour taper des musulmans et gagner des sièges, je me fais un beau paquets de points de croisade mais c'est serré entre moi et un autre croisé, mes décennies de pognons cumulé fondent comme neige au soleil et après quelques moi les caisses sont vides, les mercenaires commencent à gueuler mon ost est affaibli. Les mercenaires se barrent, restent les ordres religieux qui font le boulot mais ont bien ramasé, je serre les fesses c'est toujours serré pour pour désigner le vainqueur de la croisade, mon concurrent remonte et je n'ai plus grand chose pour gagner des points mais la victoire est prononcé est l'Aragon est à moi cheers.
A partir de là c'est la fete : je prends la provence et crée le royaume de bourgogne.
Je vais ensuite me concentrer sur l'ibérie : CB guerre sainte et bouffer les duchés muslmans un par un, jusqu'à avoir la taille pour pour proclamer l'empire d'Hispanie.

Une fois qu'on a un empire, c'est la méga fête du slip : il faut inviter à sa cour des prétendant à un trône royal et leur filer un titre pour qu'il soient des vassaux.
Ensuite on déclare la guerre pour qu'ils récupèrent le trone et hop on s'est agrandi vite fait bien fait, répéter jusqu'à la conquete de la map en alternant avec les guerres saintes.

Je n'ai jamais fait de conquête totale principalement parce que c'est ultra lassant de tout conquérir duché par duché mais c'est faisable sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Filamp

avatar

Localisation : Vous êtes ici.

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Lun 6 Oct 2014 - 19:14

J'ai également profité de la promo pour acheter ensemble Sword of Islam/Old Gods/Rajats of India, du coup je découvre un peu.
J'ai pris le duché de Bagdad pour ma familiariser avec les mécanismes musulmans, et je me pose déjà la question : si on joue musulman, on oublie tous nos réflexes de "recherche d'héritière", en fait ? Les femmes ne peuvent pas hériter ni transmettre de titre à leurs enfants, donc il ne sert à rien de se marier avec la fille du duc d'à côté en espérant pouvoir récupérer le duché d'une manière ou d'une autre (héritage ou invasion pour faire valoir une revendication) ? Pour s'étendre, en jouant musulman, on passe forcément par les armes, le mariage ne servant qu'à avoir une masse d'enfants où piocher un héritier et faire une alliance militaire ?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowman-slyric.over-blog.com/ En ligne
Nabulio

avatar

Age : 35

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Lun 6 Oct 2014 - 19:26

La règle des assassinats a changé? Cela fait 12 ans que j'ai 140% et rien ne se produit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 39

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Lun 6 Oct 2014 - 19:29

Filamp a écrit:
J'ai également profité de la promo pour acheter ensemble Sword of Islam/Old Gods/Rajats of India, du coup je découvre un peu.
J'ai pris le duché de Bagdad pour ma familiariser avec les mécanismes musulmans, et je me pose déjà la question : si on joue musulman, on oublie tous nos réflexes de "recherche d'héritière", en fait ? Les femmes ne peuvent pas hériter ni transmettre de titre à leurs enfants, donc il ne sert à rien de se marier avec la fille du duc d'à côté en espérant pouvoir récupérer le duché d'une manière ou d'une autre (héritage ou invasion pour faire valoir une revendication) ? Pour s'étendre, en jouant musulman, on passe forcément par les armes, le mariage ne servant qu'à avoir une masse d'enfants où piocher un héritier et faire une alliance militaire ?

Merci !


Oui voilà, à part pour les alliances militaires, il faut viser l'eugénisme avant tout.
Maintenant les héritages peuvent être tendus et les risques de décadence accrus si on a trop de fils - c'est pour ça que souvent les successions en Islam ressemblent beaucoup au final du Parrain...


Nabulio a écrit:
La règle des assassinats a changé? Cela fait 12 ans que j'ai 140% et rien ne se produit...

C'est la faute à pas de chance là, pour assurer une exécution rapide il vaut mieux les 200% en règle générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filamp

avatar

Localisation : Vous êtes ici.

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Mar 7 Oct 2014 - 17:54

Petit souci sur la gestion de ses enfants : en jouant musulman, je vois mes filles devenir pupilles sans qu'on me demande mon avis, des messages de vassaux me remerciant de leur confier mes gamins apparaissent, et j'ai surtout noté qu'ils se les échangent entre eux. Une fille confiée à un vassal A va devenir pupille d'un vassal B quelques mois plus tard, puis de C, revenir à A, partir chez D, etc.
C'est assez embêtant car à force, j'ai un vassal qui me déteste à -290 car je lui aurais "retiré un pupille", or je n'ai rien demandé, moi.

Pourquoi les enfants musulmans sont placés n'importe où, chez n'importe qui, sans qu'on me demande mon avis et qu'en plus, ils n'y restent pas ?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowman-slyric.over-blog.com/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   

Revenir en haut Aller en bas
 
CK2, par où (re)commencer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Jeux Paradox :: CK1/2/DV-
Sauter vers: