Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CK2, par où (re)commencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Filamp

avatar

Localisation : Vous êtes ici.

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Ven 17 Oct 2014 - 11:46

Du coup comme je me suis trompé, je reposte ma question ici :

J'ai lu ici et là que la solution la plus courante pour qu'un membre de la famille ne fasse pas augmenter la décadence était de l'emprisonner. Jusqu'à maintenant je n'ai jamais donné de terres à quelqu'un de ma famille autre que mon héritier désigné, et j'ai assassiné ceux qui entraient en décadence. J'ai voulu tester l'emprisonnement en voyant que j'avais de bonnes chances de réussite, mais le malus de 10 pour "Tyran" s'applique à tous les vassaux, alors que je croyais qu'il ne s'appliquait qu'aux membres de la famille concernée.
Du coup, est-ce vraiment viable d'emprisonner les décadents ? Au bout d'un moment, on a cinq ou six cas de décadence par règne, -60 de relation ça commence à faire beaucoup. Donc il vaut mieux passer directement par l'assassinat ?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowman-slyric.over-blog.com/
Filamp

avatar

Localisation : Vous êtes ici.

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Sam 1 Nov 2014 - 21:41

Hop, je tente une autre question, la première ayant fait un flop, comme on dit dans le métier :

J'ai un souci avec les républiques marchandes. Dans ma partie musulmane, j'étais roi de Perse, j'ai conquis la façade proche-orientale, et pour tester et voir si ça marcherait, j'ai créé une république marchande avec le duché de Galilée. Ca a marché sans souci, les successions se sont faites normalement, aucun problème.

Dans ma partie nordique, j'étais roi de Suède, j'ai conquis le Danemark. Pour faire bonne mesure, j'ai installé une république marchande sur l'île à côté de Sjaelland et je lui ai donné le duché de Sjaelland. Là, le problème est qu'à chaque fois qu'un doge mourrait, le titre de duc était détruit, et le comté devenait indépendant. Je devais le revassaliser diplomatiquement et lui redonner le duché pour recréer une république marchande à cet endroit. (Le problème est qu'à chaque fois, les comptoirs commerciaux étaient détruits, jamais ils ne se développaient).

Dernièrement, j'ai voulu tester et jouer une république marchande. J'ai pris le duc de Poitou/Aquitaine/Gascogne, j'ai donné le comté de Bordeaux et le duché d'Aquitaine au maire de Blaye, et j'ai rechargé la partie pour l'incarner. Tout va bien jusqu'à la mort de mon doge : j'aurais du perdre les élections, c'était prévu, et incarner mon fils mineur, mais j'ai eu à la place un g*a*m*e-over, me disant que je ne jouais plus une république.

Pour tester, j'ai lancé une nouvelle partie, j'ai pris Gênes et j'ai avancé le temps au max sans rien toucher pour attendre la mort de mon doge : j'ai perdu les élections, et la partie a continué normalement, j'incarnais un membre de la dynastie, sans être doge.

Qu'est-ce-que-c'est-quoi le souci ? Pourquoi dans mes deux dernières parties, les républiques créées artificiellement dérapent à chaque élection, mais que ma première tentative fonctionnait sans souci ?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowman-slyric.over-blog.com/
Filamp

avatar

Localisation : Vous êtes ici.

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Lun 3 Nov 2014 - 17:18

Ok, soit je comprends vraiment mal comment fonctionne le système des républiques dans ce jeµ, soit je suis victime d'un bug. J'ai repris ma partie musulmane, j'ai incarné la république de Galilée que j'avais créé des décennies auparavant. Je prends le doge, je m'arrange pour prévoir ma défaite aux élections : à la mort de mon doge, g*a*m*e over.

J'ai essayé, je peux incarner un patricien non-doge quand je lance une partie, mais quand j'incarne un doge, qu'il meurt, et que je perds les élections, j'ai automatiquement un g*a*m*e over.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowman-slyric.over-blog.com/
gwann
L'art et la bannière
avatar

Age : 30

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Lun 3 Nov 2014 - 18:11

Je pense que c'est un bug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filamp

avatar

Localisation : Vous êtes ici.

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Mar 4 Nov 2014 - 19:10

Ce qui m'étonne, c'est que je ne trouve aucune trace de quelqu'un ayant eu le même problème par des recherches Google. Il y a beaucoup de questions sur la façon de créer une république marchande, mais ça n'a pas l'air d'avoir engendré le souci que j'ai pour quelqu'un d'autre.

Ca m'embête assez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowman-slyric.over-blog.com/
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Mar 4 Nov 2014 - 20:34

ça me fait penser à la partie de Boultan en AAR, et son Grand Maître de l'Ordre teutonique Razz

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filamp

avatar

Localisation : Vous êtes ici.

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Ven 21 Nov 2014 - 23:32

Bon, finalement ça a l'air d'être réglé : j'ai fini par trouver ça, d'autres joueurs ont eu le même souci, et la solution était d'attendre que Paradox patche les bugs fournis avec l'extension Charlemagne.

J'ai téléchargé la mise à jour, j'ai lancé Venise, j'ai pu perdre les élections sans souci. Reste à tester avec une république créée artificiellement, mais ça a l'air bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lowman-slyric.over-blog.com/
Lord_Klou

avatar

Age : 50
Localisation : En Haut à Droite de France

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 7:00

Pas évident de s'y remettre. J'ai lancé une partie avec mon DLC Charlemagne tout neuf hier soir. Je ne savais plus où donner de la tête. Et, je vais vous faire rire, je ne me trouvais plus comment on faisait pour déclarer la guerre !

Je vais peut-être recommencer le scénar, même si je n'ai rien fait de catastrophique, maté les Saxons et unifié l'Empire. En revanche la gestion de la cour s'est faite totalement au pifomètre et je me retrouve avec une femme haineuse (mais qui pond régulièrement un moutard) et une reine-mère maître-espion qui voit des comploteurs partout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Oli le Belge

avatar

Age : 38
Localisation : Dans ce plat pays qui est le mien et qui lentement agonise

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 7:41

Avec le DLC Charlemagne (et si tu choisis Charles) la partie est plus "scénarisé" et moins "sandbox".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bwyb

avatar

Age : 44
Localisation : Brabant, Belgique

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 7:55

J'ai pris le DLC aussi mais je n'ai pas encore lancé le machin. Est-ce qu'il y a encore des Bretons en Grande Bretagne ? Il y a moyen de se la jouer roi Arthur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 8:28

Oli le Belge a écrit:
Avec le DLC Charlemagne (et si tu choisis Charles) la partie est plus "scénarisé" et moins "sandbox".

Je n'ai pas prix de personnages carolingiens donc je ne m'en suis pas rendu compte de cette scénarisation, mais j'avais noté que la Francie s'agrandissait presque à chaque fois avec Charly le barbu (et que son frère mourait jeune). J'avais pris ça pour un heureux hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 8:34

bwyb a écrit:
J'ai pris le DLC aussi mais je n'ai pas encore lancé le machin.  Est-ce qu'il y a encore des Bretons en Grande Bretagne ? Il y a moyen de se la jouer roi Arthur ?
à l'époque Charlemagne ? Suspect Ça fait un moment que les Saxons ont fait le ménage et que les Danois commencent à faire le leur.
Tout début VIIe siècle, il reste des royaumes bretons en Cornouailles, Galles et ouest de l'Angleterre. Tout début IXe, il ne reste plus que Galles.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bwyb

avatar

Age : 44
Localisation : Brabant, Belgique

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 9:03

Bah! Dans la mesure où il y a une province de culture Goth dans EU4, j'ai bien le droit d'espérer un peu de culture Bretonne en Angleterre dans CK2. Razz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 9:31

Ah, culture bretonne, il y a peut-être. Royaume breton, à part Galles, ça risque d'être plus limité.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SP

avatar

Age : 40

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 10:52

bwyb a écrit:
J'ai pris le DLC aussi mais je n'ai pas encore lancé le machin.  Est-ce qu'il y a encore des Bretons en Grande Bretagne ? Il y a moyen de se la jouer roi Arthur ?

Non, mais c'est relativement facile de "re-celtiser" l'île de Bretagne (et plus si affinité) avec les Irlandais, Gallois, Pictes ou Bretons.
Avec "Charlemagne", le jeµ part (forcément) dans des délires impressionnants - surtout que s'il est laissé aux seuls bons soins de l'IA, le monde franc ne s'unifie jamais, donc generalement pas de SERGE, une poussée du califat ommeyade parfois bien au delà des Pyrénées, la Lombardie qui perdure souvent comme une puissance régionale voire plus, et généralement un empire byzantin expansionniste, largement capable de tenir face aux hordes mongoles.
La christianisation est aussi assez aléatoire (dans une partie, le catholicisme s'était quasiment effondré, dans l'autre il dominait l'Europe des le Xe siècle jusqu'en Russie...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hildoceras
Moderatio in omnibus
avatar


MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 12:43

SP a écrit:
Avec "Charlemagne", le jeµ part (forcément) dans des délires impressionnants - surtout que s'il est laissé aux seuls bons soins de l'IA, le monde franc ne s'unifie jamais, donc generalement pas de SERGE, une poussée du califat ommeyade parfois bien au delà des Pyrénées, la Lombardie qui perdure souvent comme une puissance régionale voire plus, et généralement un empire byzantin expansionniste, largement capable de tenir face aux hordes mongoles.
La christianisation est aussi assez aléatoire (dans une partie, le catholicisme s'était quasiment effondré, dans l'autre il dominait l'Europe des le Xe siècle jusqu'en Russie...)
L'Europe du Ve au VIIIe siècle est assez volatile et l'empire carolingien arrive au terme de beaucoup d'évènements heureux pour les Francs. Cela aurait pu tourner au début aussi bien à l'empire wisigoth ou à un royaume burgonde agrandi et du coup le catholicisme serait parti à la trappe, plus soutenu par les Francs. De même, à quelques jours près, la bataille de Poitiers n'a pas lieu parce que les Arabes refluaient et les années suivantes Francs et les Aquitains finissent par se mettre suffisamment sur la gueule pour que les Ommeyades puissent s'installer en Occitanie au lieu de n'y aller que pour les vacances...
S'il y a bien une période où un tel jeµ peut partir en vrille, c'est bien dans cet intervalle Ve-VIIIe siècles. Après cette période, l'organisation est carrée : féodalisme, royaumes établis, catholicisme romain, croisades, reconquête, etc.

_________________
sed quis custodiat ipsos custodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 13:11

SP a écrit:
bwyb a écrit:
J'ai pris le DLC aussi mais je n'ai pas encore lancé le machin.  Est-ce qu'il y a encore des Bretons en Grande Bretagne ? Il y a moyen de se la jouer roi Arthur ?

Non, mais c'est relativement facile de "re-celtiser" l'île de Bretagne (et plus si affinité) avec les Irlandais, Gallois, Pictes ou Bretons.
Avec "Charlemagne", le jeµ part (forcément) dans des délires impressionnants - surtout que s'il est laissé aux seuls bons soins de l'IA, le monde franc ne s'unifie jamais, donc generalement pas de SERGE, une poussée du califat ommeyade parfois bien au delà des Pyrénées, la Lombardie qui perdure souvent comme une puissance régionale voire plus, et généralement un empire byzantin expansionniste, largement capable de tenir face aux hordes mongoles.
La christianisation est aussi assez aléatoire (dans une partie, le catholicisme s'était quasiment effondré, dans l'autre il dominait l'Europe des le Xe siècle jusqu'en Russie...)

Il t'est arrivé de partir de Charlemagne et d'aller jusqu'au XVe ? Si non, tu es allé jusqu'à quelle date ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/
SP

avatar

Age : 40

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 13:24

Ibarrategui a écrit:
SP a écrit:
bwyb a écrit:
J'ai pris le DLC aussi mais je n'ai pas encore lancé le machin.  Est-ce qu'il y a encore des Bretons en Grande Bretagne ? Il y a moyen de se la jouer roi Arthur ?

Non, mais c'est relativement facile de "re-celtiser" l'île de Bretagne (et plus si affinité) avec les Irlandais, Gallois, Pictes ou Bretons.
Avec "Charlemagne", le jeµ part (forcément) dans des délires impressionnants - surtout que s'il est laissé aux seuls bons soins de l'IA, le monde franc ne s'unifie jamais, donc generalement pas de SERGE, une poussée du califat ommeyade parfois bien au delà des Pyrénées, la Lombardie qui perdure souvent comme une puissance régionale voire plus, et généralement un empire byzantin expansionniste, largement capable de tenir face aux hordes mongoles.
La christianisation est aussi assez aléatoire (dans une partie, le catholicisme s'était quasiment effondré, dans l'autre il dominait l'Europe des le Xe siècle jusqu'en Russie...)

Il t'est arrivé de partir de Charlemagne et d'aller jusqu'au XVe ? Si non, tu es allé jusqu'à quelle date ?

Je suis allé jusqu'au bout avec deux parties (assez semblables dans leur déroulement), l'une à partir du duché de Gwynedd au pays de Galles, l'autre à partir d'un comte irlandais, les deux se terminant avec un empire breton plus ou moins hégémonique.
Je suis allé jusqu'aux environs de 1100 avec Boulogne, et environ 1200 avec je ne sais plus quel seigneur zoroastrien (qui démarre vassal du calife abbasside) pour voir un peu les possibilités de refaire un empire perse (réponse : c'est plus facile qu'en partant du départ "Old Gods").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ibarrategui

avatar

Age : 35
Localisation : Marineland

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 13:29

SP a écrit:
Ibarrategui a écrit:
SP a écrit:


Non, mais c'est relativement facile de "re-celtiser" l'île de Bretagne (et plus si affinité) avec les Irlandais, Gallois, Pictes ou Bretons.
Avec "Charlemagne", le jeµ part (forcément) dans des délires impressionnants - surtout que s'il est laissé aux seuls bons soins de l'IA, le monde franc ne s'unifie jamais, donc generalement pas de SERGE, une poussée du califat ommeyade parfois bien au delà des Pyrénées, la Lombardie qui perdure souvent comme une puissance régionale voire plus, et généralement un empire byzantin expansionniste, largement capable de tenir face aux hordes mongoles.
La christianisation est aussi assez aléatoire (dans une partie, le catholicisme s'était quasiment effondré, dans l'autre il dominait l'Europe des le Xe siècle jusqu'en Russie...)

Il t'est arrivé de partir de Charlemagne et d'aller jusqu'au XVe ? Si non, tu es allé jusqu'à quelle date ?

Je suis allé jusqu'au bout avec deux parties (assez semblables dans leur déroulement), l'une à partir du duché de Gwynedd au pays de Galles, l'autre à partir d'un comte irlandais, les deux se terminant avec un empire breton plus ou moins hégémonique.
Je suis allé jusqu'aux environs de 1100 avec Boulogne, et environ 1200 avec je ne sais plus quel seigneur zoroastrien (qui démarre vassal du calife abbasside) pour voir un peu les possibilités de refaire un empire perse (réponse : c'est plus facile qu'en partant du départ "Old Gods").

Et le jeµ n'est pas trop différent (ne serait-ce qu'en délai d'acquisition des techs, de fortification de l'IA, de fonctionnement des religions) avec trois siècles de jeµ en plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://brumes.wordpress.com/
SP

avatar

Age : 40

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 13:34

Hildoceras a écrit:
SP a écrit:
Avec "Charlemagne", le jeµ part (forcément) dans des délires impressionnants - surtout que s'il est laissé aux seuls bons soins de l'IA, le monde franc ne s'unifie jamais, donc generalement pas de SERGE, une poussée du califat ommeyade parfois bien au delà des Pyrénées, la Lombardie qui perdure souvent comme une puissance régionale voire plus, et généralement un empire byzantin expansionniste, largement capable de tenir face aux hordes mongoles.
La christianisation est aussi assez aléatoire (dans une partie, le catholicisme s'était quasiment effondré, dans l'autre il dominait l'Europe des le Xe siècle jusqu'en Russie...)
L'Europe du Ve au VIIIe siècle est assez volatile et l'empire carolingien arrive au terme de beaucoup d'évènements heureux pour les Francs. Cela aurait pu tourner au début aussi bien à l'empire wisigoth ou à un royaume burgonde agrandi et du coup le catholicisme serait parti à la trappe, plus soutenu par les Francs. De même, à quelques jours près, la bataille de Poitiers n'a pas lieu parce que les Arabes refluaient et les années suivantes Francs et les Aquitains finissent par se mettre suffisamment sur la gueule pour que les Ommeyades puissent s'installer en Occitanie au lieu de n'y aller que pour les vacances...
S'il y a bien une période où un tel jeµ peut partir en vrille, c'est bien dans cet intervalle Ve-VIIIe siècles. Après cette période, l'organisation est carrée : féodalisme, royaumes établis, catholicisme romain, croisades, reconquête, etc.


Je sais bien, mais par exemple en 4 ou 5 parties je n'ai jamais vu Charlie s'emparer de la Lombardie. De plus, même si historiquement la transmission de l'héritage intégral vers Louis le Pieux n'a tenu qu'à la mort de ses autres fils légitimes, le fait est qu'à la mort du dit Charlie le royaume franc, déjà généralement bien plus faible que son équivalent historique, se délite immédiatement.

Dans ma dernière, c'était même drôle qu'à sa mort ce soit son premier bâtard Pépin le bossu qui hérite de la partie "française"/neustrienne, aboutissant à l'émergence d'une "France" au territoire allant du nord de la Loire jusqu'aux Pays Bas. Evidemment, rien que l'on ne peut qualifier d'historiquement scandaleux, cela aurait pu tourner de cette manière, mais il m'arrive parfois d'être un peu gêné que la situation "historique" (ou plus ou moins proche d'elle) soit pour ainsi dire inatteignable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SP

avatar

Age : 40

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Jeu 10 Sep 2015 - 13:43

Ibarrategui a écrit:
SP a écrit:
Ibarrategui a écrit:


Il t'est arrivé de partir de Charlemagne et d'aller jusqu'au XVe ? Si non, tu es allé jusqu'à quelle date ?

Je suis allé jusqu'au bout avec deux parties (assez semblables dans leur déroulement), l'une à partir du duché de Gwynedd au pays de Galles, l'autre à partir d'un comte irlandais, les deux se terminant avec un empire breton plus ou moins hégémonique.
Je suis allé jusqu'aux environs de 1100 avec Boulogne, et environ 1200 avec je ne sais plus quel seigneur zoroastrien (qui démarre vassal du calife abbasside) pour voir un peu les possibilités de refaire un empire perse (réponse : c'est plus facile qu'en partant du départ "Old Gods").

Et le jeµ n'est pas trop différent (ne serait-ce qu'en délai d'acquisition des techs, de fortification de l'IA, de fonctionnement des religions) avec trois siècles de jeµ en plus ?


Le fait intéressant est qu'en gros à partir de 1200-1300, les petites principautés indépendantes ont quasi toutes disparues, englobées par les royaumes et empires. De ce fait, si l'on n'a pas de son côté atteint une taille critique cela devient très très compliqué - dans ma dernière partie avec le comté irlandais devenu empire de Bretagne (j'avoue ne plus me souvenir de la dénomination irlandaise à coucher dehors Razz ), mon expansion limitée aux îles britanniques, la Bretagne et le nord de l'Allemagne (du moins en 1200-1300) s'est avérée juste suffisante pour faire face à la France, l'empire des Carpathes, la Pologne ou la Lombardie... (bon, il est vrai que me convertir au catharisme dans ces conditions n'était pas non plus là pour me rendre la tâche facile )

Au niveau des fortifications, en effet, l'IA fortifie beaucoup, rendant les conflits des derniers siècles assez statiques dès que l'on affronte un "gros".
Pour les technologies, ce n'est pas trop un souci, par contre quand on tente un passage sur EU4 on a les yeux qui piquent : l'Inde (très souvent unifiée) est quasi toujours en tech occidentale, de même que la plupart des royaumes musulmans. Les Scandinaves par contre dégustent chaud et peuvent se retrouver en tech "musulmane".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lord_Klou

avatar

Age : 50
Localisation : En Haut à Droite de France

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Ven 11 Sep 2015 - 13:52

Super partie, mon roi Karl fait 8 enfants, mais que des filles à part son bâtard de début de partie que je n'ai pas légitimé. Il règne une trentaine d'années puis meurt au combat contre les vikings. Son neveu Pépin, fils de Karloman, prend la succession et meurt moins de cinq ans après de maladie, sans héritier mâle, alors qu'il a 6 filles ! g*a*m*e over  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
gwann
L'art et la bannière
avatar

Age : 30

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Ven 11 Sep 2015 - 18:28

C'est une situation qui m'est déjà arrivé une ou 2 fois en commencant à cette date. Je pense que le problème est dû à l'absence de sources qui font qu'énormement de territoires sont contrôlés par des familles isolées de 3-4 personnes. Une série de mauvaises nouvelles et c'est fini. C'est encore plus problématique maintenant qu'ils ont corrigé le bug (qui date de la 1.00) qui rendait les maladies inutiles : pour ceux qui ne savent pas l'évenèment qui décidait si la maladie était mortelle ou non ne pouvait pas se déclencher avant l'évènement de guérison de la maladie ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord_Klou

avatar

Age : 50
Localisation : En Haut à Droite de France

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Ven 11 Sep 2015 - 18:46

Là, le truc le plus terrible c'est qu'il y a 14 enfants en deux générations, mais pas un seul héritier mâle légitime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SP

avatar

Age : 40

MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   Ven 11 Sep 2015 - 20:30

Et les mariages matrilinéaires, c'est fait pour les chiens ?
Il y a des précautions élémentaires contre les successions scabreuses, et faire en sorte que les filles aînées - et leur descendance - ne sortent pas de la famille en est une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CK2, par où (re)commencer   

Revenir en haut Aller en bas
 
CK2, par où (re)commencer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Jeux Paradox :: CK1/2/DV-
Sauter vers: